fbpx

Le mansplaining, ou comment les hommes prétendent tout savoir

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
feminisme sexiste mansplaining femme homme

Contraction de l’anglais man (« homme ») et explaining (« explications »), le mansplaining désigne ce moment où un homme explique à une femme comment elle devrait agir ou penser. L’homme prétend ainsi en savoir plus, alors même que l’intéressée est déjà au courant et qu’elle est parfois même une experte dans son domaine.

Le mansplaining, un concept qui n’est pas nouveau

C’est en 2008 que Samantha Gollnit parle pour la première fois de mansplaining. Elle explique dans le New York Times qu’un homme voulait lui expliquer un livre qu’elle avait elle-même écrit. Le terme est relativement récent, mais le phénomène n’est pas nouveau. The Atlantic a déniché un exemple remontant à 1903, dans lequel le théoricien Lyman Abbott se permet d’expliquer la raison pour laquelle les femmes ne veulent pas du droit de vote, alors même que le mouvement des suffragettes commence.

Un homme pense savoir ce que les femmes pensent et ce dont elles ont envie. C’est la définition même de la condescendance et du paternalisme.

mansplaining illustration femme homme féminisme sexisme
Via @lela.brandao

Attention : Le mansplaining doit être distingué du « manspreading » qu’on pourrait traduire par « étalement masculin ». Il désigne la place que les hommes prennent dans l’espace public, pensant que tout leur appartient.

Ce phénomène dû au patriarcat

Le mansplaining fait beaucoup parler de lui sur internet. Souvent, quand les femmes font remarquer à un homme que sa vision est sexiste, il s’élancera pour prétendre que l’on « chipote » ou que l’on dessert la cause féministe. Il pense savoir mieux que nous comment militer alors que la cause ne le concerne pas. Quand on parlera de surtaxe des protections hygiéniques, on nous dira que ce n’est pas la priorité. Alors que c’est bien nous qui sommes les premières concernées.

C’est bien là une parfaite illustration du patriarcat : l’oppression des femmes par les hommes.

Néanmoins, je pense qu’il y a quelques nuances à apporter. Les femmes peuvent faire du mansplaining avec d’autres femmes, très rarement certes, mais cela est bien possible. Les hommes restent les grands gagnants de cette pratique, traduisant ainsi leur sentiment de supériorité envers les femmes qui les pousse à se montrer condescendants et paternalistes.

Combien de fois entendrons-nous dans notre vie de femme :

« Laisse-moi t’expliquer. »

« Je pense que tu ferais mieux de faire comme ci. »

« Je te dis cela pour ton bien mais fais plutôt cela. »

« Laisse-moi reformuler ».

Quelques exemples de mansplaining

Sur Twitter, les langues se délient. Voilà quelques exemples de femmes ayant rencontrés des hommes qui pensaient leur expliquer la vie.

twitter feminisme mansplaining seximse
féminisme sexisme homme femme twitter
féminisme twitter mansplaining
féminisme twitter mansplaining

On trouve aussi des exemples de mansplaining en politique. Marlène Schiappa, invitée de Laurent Ruquier, se fait interrompre et couper la parole par Jean-Claude Van Damne à propos de la maternité et du féminisme. L’acteur se permet même de la tutoyer. La scène est lunaire.

En bref, le mansplaining est un mot très important et précieux à garder absolument dans notre langue courante. Dénonciateur d’un fléau représentatif du patriarcat, le but de tous féministes est bien de le faire disparaître. Réduire notre place dans la société, ne pas écouter notre voix, nous décrédibiliser, les conséquences sont grandes.

N’oublions jamais que nous savons faire nos propres choix. Nous savons comprendre, expliquer et réfléchir. Autant que ces messieurs.

Pour aller plus loin : La BD de Rokhaya Diallo-Blachette: « M’explique pas la vie mec! »

A voir aussi : Les Règles, le fléau d’un tabou

Laisser un commentaire