fbpx

« Le Jeu de la dame », plus grand succès de Netflix

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Le Jeu de la dame, plus grand succès Netflix

Véritable phénomène en cette fin d’année, la nouvelle création originale Netflix « Le Jeu de la dame », disponible sur la plateforme depuis le 23 octobre dernier, ne cesse de faire parler d’elle. Avec plus de 62 millions de vues en 28 jours, nous vous proposons un retour sur cette série énigmatique qui a remis les échecs au goût du jour.

Inspiré du roman de l’Américain Walter Tevis publié en 1983, « Le Jeu de la dame » (ou « Queen’s Gambit » en Anglais) raconte l’histoire de Beth Harmon, jeune orpheline qui se révèle être un prodige des échecs dans les années 60. Confrontée au machisme d’une discipline encore dominée par les hommes, en proie à ses propres démons et addictions, Beth mettra tout en œuvre pour réaliser son rêve : devenir la plus grande joueuse d’échecs du monde.

Anya Taylor-Joy dans le jeu de la dame
Anya Taylor-Joy interprète le rôle de Beth Harmon

Une série fascinante et glamour

Il n’est pas besoin de connaître les règles du jeu pour suivre l’intrigue. Cette mini-série écrite et réalisée par Scott Frank (« Logan », « Minority Report ») comprend 7 épisodes d’environ 55 minutes chacun.

La série est très souvent comparée à Emily in Paris. Cela provient sans doute du goût affiché par les deux héroïnes pour la mode. En effet, lors de tournois internationaux, Beth joue dans les plus grands hôtels du monde (Las Vegas, Paris, Moscou …). Au fil de ses parties, elle prend petit à petit confiance en elle et affirme davantage son allure et son style. Sa garde-robe soignée fait ainsi référence au glamour hollywoodien incarné par des stars comme Ann-Margret ou Audrey Hepburn. Un journaliste ira même jusqu’à lui demander si elle n’est pas trop glamour pour jouer aux échecs.

Par ailleurs, pour les passionnés du jeu, les parties sont reconstituées de façon réaliste, mais néanmoins dynamique ! Elles ont été supervisées par Garry Kasparov, champion du monde et considéré comme le meilleur joueur d’échecs de l’histoire ! Rien que cela ! De plus, les acteurs ont été coachés pour que leur style de jeu soit le plus naturel possible. Aucune partie ne se ressemble, elles ont toute une ambiance et une intensité qui leur sont propres !

Anya Taylor-Joy contre Thomas Brodie-Sangster
Beth Harmon (Anya Taylor-Joy) contre Benny Watts (Thomas Brodie-Sangster)

Le Jeu de la dame : un coup de maître !

De toute évidence, l’interprétation magistrale par Anya Taylor-Joy (« Peaky Blinders », « Les nouveaux Mutants ») de la championne d’échecs névrosée compte pour beaucoup dans le succès de cette série. Néanmoins, on ne peut que saluer les costumes et les décors (plus somptueux les uns que les autres), la narration rythmée, les performances magnétiques des acteurs ou encore la musique envoûtante…

Au fur et à mesure des épisodes, on se retrouve absorbé dans l’univers fascinant dans lequel Beth évolue. Le scénario très bien ficelé et l’histoire à rebondissements donnent constamment envie d’en connaître la suite. Tout le monde y trouve ainsi son compte : néophytes comme joueurs aguerris !

La mini-série de Scott Frank vous laissera sans voix. On vous aura prévenues, une fois que vous aurez commencé à la visionner, vous ne pourrez plus vous arrêter ! Alors ? Prêtes à rejoindre la partie ?

 

Laisser un commentaire