Le Cyberscore pour une protection des données

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Le Cyberscore pour une protection des données

Le sénateur français Laurent Lafon a proposé de noter les plateformes numériques. L’utilisation d’Internet fait partie de notre quotidien. Comment peut-on protéger nos informations personnelles ?

Qu’est-ce que le cyberscore ?


Ce cyberscore a été inspiré du nutriscore ou de la consommation énergétique. Il permet aux utilisateurs de juger la fiabilité du site Internet. L’objectif serait d’accorder plus de transparence concernant la protection des données (service cloud, market place, réseaux sociaux, etc).

L’ANSSI (l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information) qui devrait définir les critères de sécurité. À chaque visite d’un site concerné, le cyberscore devrait apparaître. 

D’autre part, un décret définira avec précision les indicateurs, les organismes et la durée de validité. Tout comme le nutriscore, le cyberscore possède un logo coloré et les lettres de A à E. Les utilisateurs pourront avoir une appréciation simple de la protection de leurs données.

Pour une protection des données renforcée

La proposition de loi a été adoptée au Sénat le jeudi 22 octobre dernier. Les députés à l’Assemblée Nationale devront par la suite voter. Le cyberscore permettrait d’émettre une pression sur les grandes plateformes. En effet, elles apporteront plus de transparence
Laurent Lafon est également président de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication au Sénat. Il affirme : « Les Français ont besoin d’une information claire et lisible sur le niveau de protection de leurs données personnelles en ligne. »

Cependant, des lois européennes existent déjà pour la protection des utilisateurs. C’est le cas du RGPD (règlement général sur la protection des données). Il est en charge de protéger les données au sein de l’Union européenne. Le code de la consommation renforce également cet aspect. 

Donc, le cyberscore permettrait d’apporter des informations simples et compréhensibles par tous. 

Par ailleurs, la France fait partie des pays européens où les consommateurs ne font pas attention à la protection des données. Contrairement aux Anglais qui utilisent leur droit à la modification ou la suppression de leurs données bien plus souvent.

Surtout, en période de confinement, de Internet est utilisé au quotidien. Certains font des achats, d’autres du télétravail, lancent leurs activités en ligne ou font de simples recherches. Quoi qu’il en soit, toutes ces activités nécessitent une inscription sur des sites (sites de visioconférence, d’achats de vêtements, etc). La protection des données est donc très importante pour tous les utilisateurs de services publics.

Restez connectés sur Ô Magazine pour découvrir les prochaines infos sur le cyberscore !

Laisser un commentaire