fbpx

La slow fashion : c’est quoi et comment la suivre ?

Acheter moins mais mieux. Tel est le motto de la slow fashion qui s’oppose à la fast-fashion aux rythmes de production insoutenables, pour la planète comme pour les ouvriers, exploités à l’autre bout du monde. La slow fashion défend une mode éthique et durable qui privilégie la qualité à la quantité. On vous explique comment consommer la mode autrement en suivant cette mouvance dans l’air du temps.

La mode est l’une des industries les plus polluantes au monde. La faute à un marché qui pousse à acheter toujours plus et à produire toujours moins cher. Le prêt-à-porter a durablement transformé notre manière de consommer la mode. Si les Français sont loin d’être les plus gros consommateurs, la slow-fashion semble faire son petit chemin dans la tête des consommateurs désireux de consommer mieux et plus responsable.

La mode une industrie polluante

La mode est plus rapide et plus accessible. Résultat : la quantité de vêtements achetés dans l’Union européenne a augmenté de 40% entre 1996 et 2012, selon l’Agence européenne pour l’environnement (EEA). Mais cette tendance est mondiale. Selon Greenpeace, 100 milliards de vêtements ont été consommés dans le monde en 2014. Et cette frénésie de la consommation ne cesse de s’intensifier depuis le début des années 2000.

Or, cette sur-consommation vestimentaire est dangereuse pour la planète puisqu’elle est très consommatrice en eau, matières premières, produits chimiques et matières synthétiques non renouvelables. La production de matières premières utilisées dans l’industrie est à l’origine d’une forte émission à gaz à effet de serre nuisible pour l’environnement. En plus d’être néfaste pour la planète, cette sur-consommation entraîne l’exploitation des travailleurs pour des salaires de misère.

La slow fashion pour une consommation plus durable

La slow-fashion défend une mode plus durable et plus responsable et dénonce la frénésie mercantile de l’industrie du prêt-à-porter. Il s’agit d’acheter mieux et moins, pour réduire l’impact sur l’environnement et le gaspillage inhérent à cette société du “toujours plus”. Ceux qui veulent se convertir à la slow-fashion doivent veiller à consommer en termes de qualité plutôt que de quantité.

Emile Guilmette du site reviewbox.fr, donne quelques conseils pour passer à la slow-fashion. Il explique qu’il faut favoriser le made in France, regarder les étiquettes et préférer le coton bio, limiter les lavages et prendre soin de ses affaires, mais aussi repenser sa conception du “pas cher”. Il précise qu’il faut également penser à trier ses vêtements et à se limiter aux pièces nécessaires plutôt que de multiplier des vêtements qui finiront dans une armoire. Enfin, il conseille de donner plutôt que de jeter ses vêtements.

Comment acheter slow-fashion ?

Il existe de nombreux moyens d’acheter slow-fashion. Les enseignes de seconde-main et les friperies sont à privilégier. Il existe des friperies en ligne pour ceux qui n’aiment pas passer des heures dans les magasins. Il existe également des marques engagées et des e-shops responsables, qui proposent des collections entièrement conçues avec des vêtements seconde-main ou des matières renouvelables.

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.