fbpx

La Rosalía, une surprise au Super Bowl ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr

La Rosalía est attendue à la mi-temps du Super Bowl, ce lundi à minuit et demi, heure française. L’annonce n’est pas officielle mais la présence confirmée de The Weeknd a attisé les rumeurs. Au point que les médias américains et latino-américains annoncent sa venue. Les deux artistes ont récemment enregistré un remix de Blinding lights, morceau le plus écouté de 2020 et pourraient bien se retrouver à l’interpréter en live pour la première fois.

Vingt et un an après Enrique Iglesias, une artiste espagnole pourrait se produire à la mythique mi-temps du Super Bowl. Le spectacle sportif le plus regardé opposera cette année les Chiefs aux Buccaneers, devant 22 000 spectateurs et surtout devant des millions de téléspectateurs à travers le monde. En moyenne, 150 millions d’individus allument leurs télévisions pour regarder l’évènement dans le monde entier.

Une visibilité qui profite aux artistes. L’année dernière, les ventes de disques de Shakira ont bondi de 975% et celles de Jennifer Lopez de 800%, après leurs performances. Une occasion en or pour la Rosalía d’écrire sa légende dans la musique de son pays et du monde. En étant la première espagnole à chanter à cette occasion, la jeune femme de 27 ans entrerait pionnière dans l’histoire. Une façon de s’ériger symbole du féminisme qu’elle défend.

La Rosalía serait la première chanteuse espagnole au Super Bowl

Place aux femmes. Le succès de la chanteuse prend forme. À seulement 27 ans et trois ans de célébrité, l’interprète de TKN détient huit récompenses raflées aux Grammys et aux Latin Grammys Awards. Son succès n’a pas échappé à The Weeknd qui lui a proposé de la rejoindre sur son titre à succès Blindig Lights.

La première espagnole mais pas la première hispanophone. En février 2020, Shakira, JLO, Bad Bunny et J Balvin ont fait danser le Hard Rock Stadium de Miami. Une stratégie littéralement payante. Les 30 secondes de publicités se sont vendues à 5,2 millions de dollars soit 250 000 dollars de plus que l’année précédente.

En invitant la Rosalía, les organisateurs continueraient ainsi de surfer sur le succès des titres aux consonances hispaniques. Dans le classement Spotify de 2020, parmi les cinq artistes les les plus écoutés, deux chantent en espagnol. Bad Bunny et J Balvin, présents à cette finale de 2020. Le succès est réel.

Le Flamenco, sa source d’inspiration

Dans un milieu principalement occupé par des sud-américains, l’interprète de Malamente a su tirer son épingle du jeu en s’appropriant un style propre à son pays, le flamenco. À t-elle point qu’elle a été surnommée « la revolucionaria del flamenco » dans la presse ibérique.

Avec ce titre la Rosalía a battu le record de vues de 2019 pour une artiste féminine

Sur son dernier post Instagram, la Rosalía a été localisée à New York. C’est loin de l’Espagne certes, mais pas de la Floride. L’artiste ne se trouvait qu’à seulement 2h30 du Raymond James Stadium, lieu où se dérouleront le match et le spectacle.

The Weeknd n’assurera pas la partie artistique seul. Eric Church, star de la country et Jazmine Sullivan, chanteuse de R’n’B, interprèteront l’hymne national américain. La jeune H.E.R se chargera de chanter « America The Beautiful ».

La NFL a aussi annoncé la tenue d’un « Super Bowl LV Pregrame Show » diffusé sur le réseau social Tik Tok et la chaîne CBS, avant que le match ne commence. À cette occasion, Miley Cyrus a prévu de performer devant 7500 soignants. « We’re so close » comme l’a souligné The Weeknd. Vous n’avez plus qu’à attendre trois jours.

Rendez-vous à partir de 00h30, lundi, pour suivre l’évènement sportif et son mythique spectacle. Moins de gens dans le stade mais peut-être plus devant la télévision… La Rosalía au Super Bowl ? Réponse dans quelques heures.

Laisser un commentaire