fbpx

La fin de TikTok aux Etats-Unis ?

Le réseau social prisé des Gen Z va-t-il disparaître ? Après avoir été bannit en Inde en Juin, TikTok va peut être aussi disparaître aux Etats-Unis. La nouvelle annoncée par Trump ce 28 Juillet cause débat sur les réseaux sociaux. Atteinte à la liberté d’expression, ou précaution nécessaire pour la cybersécurité des utilisateurs ? Le débat sur la fin de TikTok ravive les tensions entre la Chine et les Etats-Unis.

En Juin 2020, l’Inde interdisait déjà l’usage de l’application TikTok. Le gouvernement de Narenda Modi accusait le réseau social du vol et de la transmission « clandestine » des données de ses utilisateurs. La décision a été prise dans le contexte de violences entre les deux pays : en mi-Juin, 20 indiens sont décédés durant des combats avec des soldats chinois à la frontière des deux pays. Tout comme avec l’Inde, les Etats-Unis entretiennent des rapports extrêmement tendus avec la Chine. Avec la crise du coronavirus, la Maison Blanche n’a pas manqué d’exprimer sa défiance pour le PCC, en interrogeant la crédibilité de son nombre officiel de victimes du Covid-19. Pourtant, TikTok nie depuis le début les accusations qu’ils opèrent sous l’influence de Beijing.

Trump pose un ultimatum

Le Maison Blanche a annoncé qu’elle envisage sérieusement de bannir TikTok, mais qu’elle réfléchissait aussi à d’autres alternatives. Trump a déclaré qu’il avait le pouvoir et les ressources pour exécuter cette promesse, en déclarant : « En ce qui concerne TikTok, nous allons les bannir des Etats-Unis. » « J’ai le pouvoir de faire ça […] Je pourrais le faire avec un décret présidentiel. » Une source a informé la chaîne NBC que Microsoft serait en train d’essayer de racheter TikTok de son propriétaire chinois, la firme ByteDance. Microsoft a confirmé la rumeur dimanche. Le président des Etats-Unis a donc posé un ultimatum au réseau social : si TikTok n’est pas racheté avant le 15 Septembre, l’application ne sera plus utilisable dans le pays.

« J’ai le pouvoir de faire ça […] Je pourrais le faire avec un décret présidentiel »

Donald Trump à propos de l’interdiction de TikTok.

Une réponse mitigée

Les réponses négatives ont été nombreuses sur les réseaux sociaux. Un des porte-paroles de TikTok a affirmé que la fermeture définitive de TikTok mènera à une perte d’emplois significative. En effet, l’application a permis la création d’emplois : rien qu’en une année, TikTok avait embauché près de 1000 Américains. TikTok peut donc représenter un atout économique. Cela rappelle donc la promesse électorale de Trump de favoriser la création d’emploi, que ce soit en limitant l’exportation de la main-d’oeuvre, ou en boostant l’industrie domestique du charbon. Le 1er Août, l’ACLU (American Civil Liberties Union) s’est exprimée sur Twitter. Le syndicat considère que l’interdiction de TikTok constituerait un danger à la liberté d’expression des Américains.

Cependant, les détraqueurs de TikTok, eux, se sont réjouis de la nouvelle. En effet, l’application s’est au fil du temps créée une réputation assez sombre : celle du repère des pédophiles ou de prédateurs sexuels qui utilisent les chats pour discuter avec des mineurs. La campagne #balancetontiktokeur a aussi montrer les abus de certains utilisateurs, accusés de harcèlement sexuel. Mais le point qui revient constamment à propos de TikTok, c’est le fait qu’il présenterait un problème de cybersécurité. En effet, TikTok appartient à une société chinoise, ByteDance. Ainsi, elle doit obligatoirement transmettre ses données au gouvernement chinois. La rumeur serait que TikTok est utilisé par les services de renseignements chinois pour observer des utilisateurs et conserver leurs données. L’application peut tracer la localisation et les métadonnées des utilisateurs. Elle peut donc poser problème en terme de protection des informations privées. De plus, les autorités américaines craignent que le site deviennent une plateforme qui faciliterait la propagande pour des groupes dangereux.

TikTok au cœur d’un clivage géopolitique

Cette décision vient donc envenimer les relations Amérique-Chine qui sont déjà compliquées. Pourrait-on parler ici d’une guerre culturelle et commerciale ? La Chine et les Etats-Unis semble engagés dans une nouvelle Guerre Froide, cette fois-ci, mené par une course vers le high-tech. La marque Huawei constitue déjà une menace potentielle pour les Etats-Unis, tout comme le développement de la 5G. Le bannissement de TikTok pourrait se voir comme une déclaration à la Chine. Tout comme les efforts faits par Trump et son administration à utiliser les termes “Virus chinois” ou “grippe chinoise”, au lieu de “Covid-19”.

L’inimité entre les deux puissances semble être sur le point de s’aggraver. Les chinois ne peuvent accéder à l’application qu’en utilisant un VPN. Sera-t-il maintenant aux américains de contourner la loi pour utiliser TikTok ?

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.