Journée de la terre, parlons de la montagne !

Journée de la terre, parlons de la montagne !

Ce jeudi 22 avril a lieu la journée mondiale de la Terre. Un évènement incontournable puisque la préservation de la planète est un sujet politique mondial actuel. L’occasion d’évoquer le milieu de la montagne et ses changements venus au cours de ces dernières années avec le réchauffement climatique et l’urbanisation.

Pour cette 51ème journée mondiale de la Terre, il est important de parler de la préservation de l’environnement et surtout de la planète. On parle régulièrement de la pollution dans les grandes villes, avec les brouillards de pollution. On parle aussi des tonnes de plastiques dans les océans, de la surconsommation, de la surpêche et encore d’autres problèmes qui impactent l’environnement. Mais il y a un environnement dont on parle peu, la montagne. Comment la montagne évolue avec cette problématique mondiale qui est la préservation de l’environnement ?

La montagne, un lieu idéale pour les vacances

La montagne était pour l’hiver un rendez-vous pour le ski, un rendez-vous couteux. Au fil des années, les hébergements se sont bradés et les vacances de « luxe » sont devenus plus accessible qu’avant. Pour l’été, la montagne est un moment pour se donner à la randonnée en famille ou entre amis. Or, depuis le confinement, le nombre de touristes augmentent l’été, les gens ont besoin de voir autres choses. Cette affluence joue-t-elle un rôle pour l’environnement des montagnes ?

Nous avons interrogé une habitante d’une station de ski familiale et saisonnière. Selon elle, les gens respectent la nature. « Quand je me balade je ne trouve jamais de reste de pique-nique ou autres, les gens sont respectueux de la nature« . Quant au paysage, notre habitante estime qu’il y a du changement mais en positif, « la station a bien évolué, il y a 40 ans nous n’avions pas autant d’arbres, maintenant il y en a beaucoup ! C’est une bonne chose« .

Un terrain exploité

Dans les stations familiales, la fréquentation est plus basse que dans les grandes stations de ski. Un moniteur de moyenne montagne nous a confié que le réchauffement climatique et l’urbanisation des territoires s’est fait ressentir dans la vallée. « Les terrains agricoles sont vendus pour la construction de chalets qui servent de maison secondaire. Les agriculteurs doivent exporter du foin pour leurs bêtes à cause de ces maisons secondaires qui sont utilisés qu’une partie de l’année ».

Certaines stations vont plus loin, elles peuvent même réserver de la neige toute une année pour accueillir les skieurs plutôt dans l’année. Ainsi il y a plus de réservations, les téléskis sont plus utilisés et ils peuvent gagner davantage d’argent. Or cette technique impact énormément l’environnement.

Même si la montagne reste un milieu environnemental respecté, la pollution et le réchauffement climatique se fait malgrè tous ressentir.

Ô Magazine
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Autoriser tous les cookies
Enregistrer la sélection
Paramètres individuels
Paramètres individuels
Il s'agit d'un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Afficher les cookies