Céline a 29 ans et a décidé de changer de mode de vie pour être plus en accord avec ses valeurs. Il y a trois ans, elle quitte tout pour mettre en lumière les acteurs du changement de la mode sur son blog. Passionnée de mode éthique, elle montre qu’il est possible de s’habiller de manière consciente et responsable. Nous la retrouvons pour plus d’informations sur son parcours et pour quelques conseils.

Changer de vie pour un meilleur mode de consommation

Après une école de commerce, un master de finance et trois ans de travail, Céline décide de démissionner pour repenser sa vie et devenir maîtresse de son temps. La mode éthique et la consommation responsable l’intéressent depuis quelques années déjà, elle décide donc de se lancer sur ce chemin. Aujourd’hui, elle travaille pour elle, pour son blog Iznowgood et pour des clients engagés. Elle essaye d’avoir un impact le plus vert possible, avec du sens.  

Iznowgood, le blog de Céline

Ce changement de vie a débuté il y a trois ans, avec la création de son blog Iznowgood. Initialement dédié à la mode éthique, Céline a fait le choix de parler d’un type de mode consciencieux et respectueux de l’environnement. Pour elle, la mode éthique est bien trop négligée : elle décide donc d’en parler. À travers son blog, Céline dénonce les mauvaises pratiques de l’industrie de la mode, elle informe et met en avant les marques qui font des efforts et qui essayent de changer les choses. 

La mode éthique mais pas seulement

Avec le temps, son blog s’est ouvert sur le mode de vie et la consommation globale, car comme nous le précise Céline, tout est lié ! Tournée vers une façon de vivre consciencieusement, notre blogueuse écrit aussi bien sur la mode éthique que sur le voyage éco-responsable, sur des astuces beauté bio ou sur des recettes bio et vegans… 

Si beaucoup de personnes ont changé leur mode de consommation après avoir vu The True Cost, pour Céline c’était plus progressif. Des questions comme « Qu’est ce que je suis en train de manger ? Qu’est ce que je met sur ma peau ? Qu’est ce que je met sur mon dos ? D’où viennent les habits que je porte ? Par qui sont-ils fabriqués ? Sont-ils toxiques pour moi ? » lui ont poussé à revoir sa façon de s’habiller. 

« Posséder moins libère de la place pour penser et pour exister »

Et pour Céline, s’habiller éthique est un changement de vie. Acheter mieux permet d’acheter moins et inversement. Et oui, acheter mieux donne accès à des matières de meilleure qualité et à des coupes mieux taillées. Finalement, pourquoi acheter “mal” pour acheter plus ? Mieux vaut privilégier qualité à quantité quand il s’agit de mode (et de la consommation) !

Elle prend aujourd’hui son rôle d’influenceuse et de blogueuse à cœur : elle souhaite montrer par son propre exemple que faire attention aux autres et à la planète, ça n’apporte que du positif.

Les conseils de Céline pour passer à la mode éthique

Céline nous le précise : une garde robe n’est éthique que si elle est consciente ! Elle doit être la plus minimaliste possible et correctement pensée. Chaque pièce qui la compose doit vous mettre en valeur, vous rendre heureuse et avoir un impact positif sur votre journée.

View this post on Instagram

Vous le savez, cette semaine se tenait la Fashion Revolution en hommage aux 1200 victimes de l'effondrement du Rana Plaza au Bangladesh en 2013. Chaque année, c'est l'occasion de se rappeler qu'il y a des gens derrière les machines à coudre. De vraies personnes avec leurs rêves, leurs peurs, leurs familles et leurs problèmes, des gens comme nous. C'est l'occasion aussi d'interpeller les marques et de leur dire "On sait. N'avez-vous pas honte ?". . . Tous les ans, j'en profite pour vous redonner mes astuces et mes conseils pour repenser votre consommation, et essayer de consommer moins et mieux. Parce que non, ce n'est pas facile ! Et même si on sait que des gens souffrent à l'autre bout du monde, et qu'on y participe en achetant, on oublie. Ou plutôt : on les laisse nous faire oublier. Le marketing, les tendances, les magazines, les blogueuses mode… Ils nous font croire que le bonheur s'achète ! Vous connaissez cette petite sensation d'excitation au moment d'acheter ? Non seulement elle est éphémère mais en plus elle rend addict ! Acheter ne rend pas heureux, c'est le grand piège de notre siècle. En cours de marketing, j'avais des cours d'analyse du comportement et de manipulation. Faire croire que le bonheur s'achète est le mantra number one. . . Laissez-moi vous le dire, votre vie vous appartient. À vous qui avez la chance de ne pas être derrière une machine à coudre au Bangladesh, votre vie vous appartient ! Et votre bonheur aussi. Ne comptez pas sur Zara, tout ce qu'ils ont pu vous dire et vous faire croire n'est que de l'esbroufe. Reprenez votre liberté, puisque vous le pouvez. Décidez pour vous-même. Ne suivez pas les tendances, mais habillez-vous comme vous êtes, pour qui vous êtes. C'est de votre liberté dont ces couturières ont besoin au Bangladesh. Lorsque nous pourrons décider pour nous même de ce qui nous rend vraiment heureux, et que le business model de la fast fashion devra se repenser parce qu'il sera caduque, alors elles pourront à leur tour s'emparer de ce droit qui devrait être inaliénable, le bonheur. . . #fashionrevolution #fashionrev #whomademyclothes

A post shared by Iznowgood // Céline (@iznowgood_) on

« Porter ses valeurs et être dans un autre choix de consommation ça fait du bien ! »

Première étape : le tri !

Vous l’aurez sans doute compris, la première étape vers une penderie éthique sera le tri. Vous devez tout sortir et analyser chacun des vêtements en vous demandant si celui-ci à sa place dans votre penderie. Ce vêtement vous apporte-t-il du bonheur ? Vous va-t-il au teint ? Vous met-il en confiance ? Allez-vous mieux réussir votre journée si vous le portez ? Vous verrez, ces questions vous permettront d’éliminer de nombreuses pièces. Une fois ce tri fait, donnez les vêtements que nous mettrez plus à une association, au recyclage ou à une amie !

Établir une liste de ses besoins

Céline préconise ensuite d’établir une liste de ses besoins. Elle vous aidera à contourner de mauvaises habitudes de consommation comme la virée shopping du samedi après-midi (on sait que vous n’y échappez pas). Cette liste permettra de se maintenir à ce dont vous avez besoin et pas plus. Ainsi, vous achèterez uniquement des habits utiles, que vous mettrez, qui vous vont et qui vous rendent heureuse ! Attention cependant à ne pas confondre ce que vous trouvez beau et ce qui vous va.

Achetez éthique !

Pour acheter éthique, privilégiez l’occasion. Tournez-vous vers les friperies, les friperies en lignes, les vide-dressing ou encore les sites de revente entre particuliers. Vous n’y trouverez que des avantages, nous précise Céline. Que ce soit au niveau du porte-monnaie, de l’environnement ou au niveau humain ! Sinon, si vous souhaitez acheter neuf, tournez vous vers une marque éthique. Et vous avez de la chance puisque Céline vous accompagne dans le choix de la marque éthique qu’il vous faut ! Il y a deux ans, elle a créé le Générateur de Marqu’IZ qui vous aidera à trouver ce dont vous avez besoin. Sélectionnez votre budget, la pièce recherchée, le style que vous souhaitez, le lieu de fabrication, la matière et encore plein d’autres critères éthiques. Un outil magique pour toutes celles qui sont perdues dans leur recherche d’habits responsables. Céline ne vous laisse plus d’excuse pour passer à côté de la mode éthique ! 

Maintenant que vous savez ce qu’est la mode éthique et comment l’appliquer, nous comptons sur vous ! N’hésitez pas à visiter le blog de Céline et à nous faire des retours sur votre nouveau mode de consommation plus responsable via le compte Twitter du magazine ou en commentaire.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.