fbpx

#IWantToBreastFree : le hashtag de soutien à la maman agressée pour avoir allaité son enfant

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
#IWantToBreastFree : le hashtag de soutien à la maman agressée pour avoir allaité son enfant

Depuis l’agression de Maÿlis, la jeune maman giflée à Bordeaux pour avoir allaité son enfant en public, c’est une vague de soutien à la jeune femme qui déferle sur les réseaux sociaux. De nombreuses femmes partagent chaque jour des clichés d’elles donnant le sein. Un mouvement de solidarité rejoint par des centaines de mères et soutenue par Elodie Gossuin.

L’amour pour répondre à la haine. C’est la réponse qu’ont souhaité donner des mères pour soutenir cette jeune maman, humiliée pour avoir accompli son rôle de mère. L’incident avait immédiatement ému les internautes. En effet, seulement quelques jours après l’agression de Maÿlis, l’hashtag #IWantToBreastFree a été créé pour la soutenir. Cet hashtag permet également de rappeler que l’allaitement est un acte naturel et vital pour l’enfant.

Agressée pour avoir accompli son rôle de maman

L’incident est survenu début mai à Bordeaux. Maÿlis, jeune maman d’un petit garçon de six mois, se rendait dans un point relais pour récupérer un colis. Le bébé né prématurément, commence à avoir faim.  La jeune maman qui portait un vêtement d’allaitement, a d’abord tenté de faire patienter son nourrisson mais s’est finalement résignée à lui donner le sein.

Dans une vidéo publiée quelques jours après sur le compte Instagram de Doctissimo, la jeune femme raconte avoir pris ses précautions afin de nourrir son fils en toute discrétion. « Là en plus, vu qu’il y avait du monde, j’ai caché avec ma veste » confie Maÿlis. Malgré tous ses efforts, une dame qui passait dans la rue a dénoncé avec violence l’acte de la jeune femme. « Plus elle hurlait, plus je me faisais insulter, et plus elle avançait vers moi (…) Je me suis pris une gifle en pleine poire, avec bébé dans les bras » se rappelle la jeune mère. Par ailleurs, ce qui a troublé davantage Maÿlis, c’est le manque de réaction de la part des passants. « Personne n’a réagi, vraiment personne. La dame derrière elle, l’a félicitée » déplore-t-elle dans la vidéo.

Ainsi, poussée par son entourage, la jeune maman a décidé de porter plainte. Maÿlis s’est retrouvée confrontée à un policier qui a laissé sous-entendre qu’elle était responsable de son agression. « Il m’a gentiment fait comprendre que c’était un peu de ma faute et que je l’avais cherché. Ça m’a choqué mais j’ai pris sur moi ».

A lire également : Allaitement : l’étonnante évolution du lait maternel

Maÿlis raconte son histoire dans une vidéo postée sur le compte Instagram de Doctissimo

La solidarité face à la haine

L’histoire de la jeune maman a immédiatement ému les internautes et une vague de solidarité s’est rapidement mise en place. Choquée par l’agression de Maÿlis, une maman a créé l’hashtag #IWantToBreastFree. Elle se référe à la chanson « I Want To Break Free » du groupe de musique Queen. Depuis ce sont plus de 750 mamans qui ont partagé des photos d’elles allaitant leur enfant pour la soutenir. En effet, des personnalités comme Elodie Gossuin se sont aussi jointes au mouvement. Leur but étant de dénoncer la haine envers cet acte naturel.

Elodie Gossuin montre son soutien à la jeune maman en participant au hashtag #IWantToBreastFree

Laisser un commentaire