Vendredi 23 Novembre 2018, 19h, mon salon s’illumine soudain d’un rouge criard. Le ton est donné : bienvenue au 449e marché de Noël de Strasbourg. 

C’est en 1570, devant l’insistance des Protestants Strasbourgeois, que la foire organisée à l’origine pour célébrer la Saint Nicolas fait place au tout premier Chrsitkindelkmärik, littéralement le marché de l’Enfant Jésus. Sa longévité lui vaudra plus tard le titre de plus vieux marché de Noël d’Europe et s’il s’est beaucoup développé au fil des années et au gré des agrandissements de la ville, ce n’est en revanche qu’en 1992 que sa renommée, désormais internationale, vaudra à Strasbourg le nom de “Capitale de Noël”.

Si aujourd’hui, le marché compte plus de 300 chalets répartis sur pas moins de 10 sites éparpillés dans le centre-ville, ce qui fait sa particularité, c’est avant tout son authenticité, en effet, la mairie de la ville a instauré depuis maintenant plusieurs années une commission de sélection des objets, garante des traditions si chères au coeur des Alsaciens.

Si vous avez eu l’occasion d’arpenter les rues colorées et lumineuses de Strasbourg à Noël, préparez-vous à revivre avec nostalgie cette épopée. Si en revanche vous n’avez pas eu cette chance, c’est l’occasion de vous immerger un peu dans la vie Strasbourgeoise pendant les fêtes.Vous êtes prêts .

La place Kléber

© Daniel GERNER | France 3 Alsace
© Jean Christophe DORN | DNA

Notre voyage au coeur de la magie de Noël ne pouvait commencer autre part que sur la place Kléber. Le sapin emblématique de la fête, symbole du marché de Noël de Strasbourg depuis 1994, vous surplombe de ses 28m, ses guirlandes colorées illuminent votre visage et vous ne pouvez réprimer un sourire satisfait devant ce spectacle. Peut-être irez-vous même faire un tour sur la patinoire érigée pour la première fois cette année au pied de notre gardien de Noël.

La place Broglie

© Martin LELIEVRE | Pokaa
© Christophe HAMM | Office de tourisme Strasbourg

Pour la suite de notre parcours, nous ne pouvions passer à côté du  Chrsitkindelkmärik originel, l’essence même du marché de Noël. Vous avancez le long des allées bondées de monde, jouant des coudes pour vous faufiler un chemin. Tous vos sens sont en éveil, les guirlandes lumineuses des étales se fichent au creux de vos rétines, les odeurs de vin chaud et de bretzel vous inondent les narines alors que vous vous délectez de la somptueuse baguette flambée que vous venez d’acheter.

La place Gutenberg

© Martin LELIEVRE | Pokaa
© Erics67 | Wikipédia

Comme chaque année depuis 1994, le marché de Noël de Strasbourg invite un Pays européen et cette année-là Finlande est à l’honneur, l’occasion de découvrir les traditions de ce magnifique Pays. Ainsi vous arrivez sur la place Gutenberg, prochaine étape de notre aventure. Le village Finlandais vous accueille avec une bonne odeur de saumon fumé, ça chatouille les narines. Après être restés subjugués devant les deux veilleurs de la place : l’arbre et l’ourson d’un bleu électrique, vous vous attardez devant les étales et admirez les divers objets et mets traditionnels. Un régal de culture.

La place de la Cathédrale

© Christophe HAMM | Office de tourisme de Strasbourg
© Philippe DE REXEL | Office de tourisme de Strasbourg

Après un passage dans la rue Mercière aux allures paradisiaques, surplombée d’anges lumineux, vous vous retrouvez nez à gargouille avec la mère de tous les Strasbourgeois, la sublime Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg. Son marché vous plonge au coeur de la tradition alsacienne : santons, objets artisanaux typiques, bredele ( Ndlr : gâteaux de Noël alsaciens), sans oublier l’immanquable vin chaud. Toutes les conditions sont réunies, l’immersion est totale.

Marché Off

© Get a Life
© Batorama

Et pour clôturer notre visite, je vous propose de vous aventurer au fin fond du quartier de la petite France pour vivre Noël Différemment. Ici pas de chalets, pas de bibelots et surtout pas de surconsommation. Face à vous, un dôme, étrange me direz-vous, ce n’est pas l’ambiance de Noël que l’on connaît et pourtant ! Quelle plus belles valeurs à véhiculer en cette période de fêtes que le partage et la solidarité. Alors vous errez, rencontrez des acteurs engagés, débattez et ouvrez votre esprit à de nouveaux modes de consommation, vous chinez, échangez, recyclez, apprenez à vivre un Noël plus responsable. Et ça fait du bien !

Notre voyage prend donc fin et bien que la majeure partie du marché a ferme ses portes le 24 décembre, peut-être, après avoir lu cet article et apprécié le dépaysement, aurez-vous envie de venir vivre à votre tour un Noël Strasbourgeois l’année prochaine.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.