fbpx

Immersion dans l’exposition de Dalì et Gaudì à l’Atelier des Lumières

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Immersion dans l’exposition Dalì et Gaudì à l'Atelier des Lumières

Depuis le 19 mai, l’atelier des Lumières à Paris propose une nouvelle exposition qui met à l’honneur le mystérieux peintre Salvador Dalì et ses œuvres singulières. Au travers d’un parcours thématique, le visiteur découvre l’exposition immersive « Dalì, l’énigme sans fin ». L’atelier des lumières propose une rétrospective de plus de 60 années de carrière, où l’artiste catalan a fasciné le monde. Antoni Gaudì, le célèbre architecte catalan a également le droit à sa propre exposition, où l’on retrouve toute la beauté de ses œuvres. Ô Magazine vous propose aujourd’hui une immersion dans ces deux expositions qui rassemblent les curieux et les amateurs d’art.

L’obscurité, de la musique enivrante, des tableaux mythiques qui prennent vie… Une ambiance tamisée pour la découverte ou la redécouverte des plus belles œuvres du peintre Dalì et de l’architecte Gaudì. C’est ce que propose la nouvelle exposition de l’atelier des Lumières depuis le 19 mai et jusqu’au 2 janvier 2022. L’exposition dédiée à Dalì et Gaudì s’est installée à l’Atelier des Lumières, dans le XXe arrondissement de Paris. Au programme, une exposition en immersion où le visiteur se promène dans les paysages surréalistes et métaphysiques des œuvres de Dalì. Grâce à un parcours thématique, on se retrouve plongé au cœur des plus célèbres tableaux de l’artiste espagnol. Durant une demi-heure d’exposition animée, les visiteurs pénètrent dans l’imagination débordante du peintre à la moustache légendaire, pour un voyage dans le temps garanti. Pour que le voyage soit complet, une courte exposition sur Gaudì est également proposée par le centre d’art parisien.

L’obscurité pour mieux apprécier le génie de Dalì

Dès l’instant où le visiteur rentre dans la salle où se déroule l’exposition, il est tout de suite mis dans l’ambiance. De grands murs allant à plus de 10 mètres de haut, la pénombre et de la musique… Tout un contexte particulier afin de créer une ambiance intime. Pour les retardataires, ils ont à peine le temps de s’adosser contre l’un des murs de la salle avant que l’exposition ne démarre. Dès le début, les premières notes des célèbres musiques de Pink Floyd retentissent dans la salle. Le silence du public laisse place à l’exposition immersive accompagnée des plus grands titres du groupe de rock. Les genres artistiques s’accordent merveilleusement, afin de plonger le visiteur dans l’univers si singulier du peintre catalan. Peintures, dessins, photographies, films et images d’archives sont projetés et animés sur le sol et les murs, laissant apparaître les jeux de matières des tableaux.

Grâce à l’animation de l’exposition, chaque élément des tableaux prend vie. De la Persistance de la mémoire à La Tentation de Saint Antoine, toutes ses œuvres emblématiques sont retravaillées et animées. Le visuel et l’ambiance transportent les spectateurs dans l’univers farfelu du grand homme. Le contexte crée une ambiance qui fascine les visiteurs comme Naomie qui se trouvait dans la salle ce jour-là : « Je trouve que d’être plongée dans le noir avec comme seule lumière, la projection des tableaux sur les murs, cela me donnait vraiment l’impression d’être en immersion avec les œuvres. Grâce au contexte avec l’obscurité et la musique mais aussi à la réalisation de l’exposition, ses tableaux prennent vie. J’ai adoré le choix des musiques lors de l’exposition. Je trouve que les chansons de Pink Floyd s’accordent parfaitement avec l’univers du peintre. ». Tout a été repensé pour offrir un spectacle surprenant aux visiteurs.

Un voyage hors du temps dans la vie de Dalì

L’exposition immersive ne met pas seulement en valeur les tableaux de Salvador Dalì. Étant un grand homme à son époque, le catalan à l’imagination renversante a également contribué à réaliser des courts et longs métrages au cours de sa carrière. Pendant l’exposition, le visiteur découvre des scènes de films imaginées par l’artiste. Les extraits se mêlent à ses tableaux animés, afin de dépeindre toutes les facettes du peintre. Un aspect un peu déroutant au premier abord pour certains visiteurs comme Naomie « J’ai une préférence pour la partie de l’exposition consacrée à ses tableaux. En effet, à un moment de l’expo on assiste à une petite rétrospective des films qu’il a réalisé ou dans lesquels il a joué. J’ai adoré redécouvrir ses tableaux les plus connus qui, cette fois, étaient en mouvement. ». Une expérience unique, à la hauteur de l’artiste.

Au travers des tableaux projetés sur les murs de la salle, le visiteur retrouve toutes les obsessions qui tourmentaient l’artiste. Cette fois, les chefs-d ‘œuvres prennent vie et grâce au génie de Dalì qui a créé des tableaux aux multiples lectures, ils racontent de nouvelles histoires. Par exemple, le Visage de Mae West devient un appartement surréaliste. Qu’on aime les œuvres de Dalì ou non, l’exposition qui lui est consacrée est un réel plaisir visuel. Ainsi, pour les curieux de ce lieu qu’est l’atelier des Lumières, c’est souvent une belle surprise. « Je ne suis pas venue à cette expo parce que j’aime particulièrement Dalì. Aujourd’hui j’ai eu l’occasion d’aller à l’atelier des lumières et l’exposition de Dalì y étais projetée. Je n’en suis pas déçue, loin de là ! J’ai été très agréablement surprise. Je la recommande vivement, même à ceux qui ne sont pas forcément des amateurs d’art. »

Immersion dans l’exposition Dalì et Gaudì à l'Atelier des Lumières
Photo prise durant l’exposition Dalì, l’énigme sans fin.

Une exposition de Gaudì pour compléter le voyage

L’architecte catalan Antoni Gaudì cloue le spectacle avec une exposition immersive elle aussi. Ainsi, au cours des quinze minutes que dure l’exposition, nous avons l’occasion de redécouvrir les immeubles qui symbolisent tant la ville de Barcelone. Là encore, le visiteur se plonge dans l’univers de l’artiste qui est celui de l’Art Nouveau. L’exposition recrée une journée dans l’univers de Gaudì. Du parc Güell à la Sagrada Familia, on voyage à travers ses plus grandes œuvres qui prennent-elles aussi vie. Les silhouettes des célèbres bâtiments défilent sur les murs au rythme, cette fois, des notes de Gershwin. Étroitement liée à Dalì qui a beaucoup défendu ses œuvres au début du 20e siècle, l’exposition de l’architecte survient juste après celle de son admirateur.

A lire également : Cinq expositions à voir sur Paris après le déconfinement

Immersion dans l’exposition Dalì et Gaudì à l'Atelier des Lumières
Photo prise durant l’exposition Gaudì, l’architecte de l’imaginaire.

Cette rétrospective de la vie et des œuvres de Salvador Dalì permet aux visiteurs d’expérimenter un voyage hors du temps. En effet, qu’on apprécie ou non son univers, l’exposition nous transporte et cela éveille notre curiosité sur ses œuvres qui restent un mystère et une énigme sans fin. Grâce à des jeux de lumières très réussis, les deux expositions que propose l’atelier des Lumières, se complètent. Ainsi, elles offrent un voyage dans le monde mystérieux de Dalì mais aussi dans le génie de Gaudì.

Laisser un commentaire