fbpx

Grey’s Anatomy, un succès ininterrompu

Grey’s Anatomy, un succès ininterrompu

Alors que la saison 16 est finalement diffusée sur TF1 et que la saison 17 débute le 12 Novembre sur ABC, la série médicale Grey’s Anatomy n’en finit pas d’être plébiscitée par le public. Mais comment expliquer un si grand succès ininterrompu pendant plus de 15 ans ? Que peut-on attendre de la prochaine saison ? C’est ce que nous allons tenter de voir tout de suite !

Une série devenue culte

Le 27 mars 2005, la réalisatrice et showrunneuse Shonda Rhimes nous présentait Meredith Grey (Ellen Pompeo) et ses ami.e.s, internes en médecine à l’hôpital Seattle Grace.

15 ans plus tard, les jeunes internes ont traversé vents et marées et sont finalement devenus de grands pontes de la chirurgie. 15 ans plus tard, le public est également toujours au rendez-vous pour suivre les aventures de Meredith, Richard Weber (James Pickens), Amelia Shepherd (Caterina Scorsone) ou encore Jackson Avery (Jesse Williams).

La série est définitivement devenue un incontournable pour les fans de série médicales, au même titre qu’Urgences ou Dr House, et est largement passée au rang de série culte. Il faut, en effet avoir vécu dans une grotte pour n’avoir jamais entendu parler de Grey’s Anatomy ou n’être jamais tombé par hasard sur une de ses innombrables rediffusions sur une chaîne du groupe TF1.

Avec le temps, le public s’est très fortement attaché aux personnages ainsi qu’au style de la série. Des romances à l’eau de rose entrecoupées de chirurgies sanguinolentes et autres drames aux tendances morbides.

À lire aussi : 15 termes à connaître quand on suit l’actu série.

Savoir se renouveler

Malgré l’installation d’une formule bien rodée, la vraie grande force de la série est néanmoins de toujours savoir se renouveler.

Après bientôt 17 saisons, des choses nouvelles sont régulièrement tentées en matière de narration ou encore de réalisation. Certains épisodes se déroulent ainsi entièrement en dehors de l’hôpital, quand d’autres sont carrément des huis-clos en salle d’opération. C’est le cas du très bon épisode huit de la saison 13 qui instaure une ambiance toute particulière, sans musique de fond.

Shonda Rhimes ne craint pas non plus de renouveler son casting. Elle n’a pas peur de faire disparaître des personnages adorés du public au profit de nouvelles têtes.

Cependant, c’est bien grâce aux thématiques abordées que la série a réussi le tour de force de conserver un public aussi fidèle pendant si longtemps. C’est également grâce à cela que la série n’est pas tombée en désuétude.

Des thématiques au plus proche de l’actualité

La série – comme pratiquement toutes celles créées par Shonda Rhimes d’ailleurs – a toujours abordé des thématiques fortes et s’est toujours efforcée de créer de la diversité dans ses personnages. Ainsi, on retrouve déjà des personnages gays et racisés dans les premières saisons. Des personnages comme Callie Torres (Sara Ramirez), Arizona Robbins (Jessica Capshaw), Cristina Yang (Sandra Oh) ou bien sûr l’iconique Miranda Bailey (Chandra Wilson) qui constituaient déjà à l’époque des représentations plutôt saines et assez peu archétypales, ce qui est assez rare pour être signifié.

C’est alors que la série prit un tournant beaucoup plus radical ces dernières années, en devenant véritablement engagée. Problèmes des armes à feu, système de santé bancal, critiques de la politique de Trump… La série a définitivement choisi son camp et prend désormais à bras le corps les thématiques sociales et sociétales de son époque.

Des problématiques sociales fortes

Ainsi, les dernières saisons voient, par exemple, Meredith Grey partir en croisade contre le système de santé américain. Elles s’étoffent également d’un casting récurrent de plus en plus diversifié, accueillant (enfin !) un homme trans incarné par un homme trans – encore une fois, une chose hélas trop rare pour ne pas être signalée (le Dr Casey Parker interprété par Alex Blue Davis), une femme voilée (la Dr Sadie Harris interprétée par Melissa Georges) et de plus nombreux personnages racisés et/ou ouvertement homosexuels.

La série s’attarde aussi sur les idées reçues sur les maladies mentales et s’attaque pareillement à l’homophobie, la transphobie, le racisme ou encore la misogynie. Grey’s Anatomy fait non seulement la part belle à ses personnages féminins, forts et attachants à la fois, mais n’hésite pas non plus à aborder de front les thématiques du harcèlement sexuel et des violences faites aux femmes.

Si quelques personnes la perçoivent désormais, et avec un certain mépris, comme un manuel du wokisme, l’ardeur avec laquelle la série tente de vulgariser et de démocratiser les problématiques de société qui lui tiennent à cœur semble néanmoins réelle, et elle a au moins le mérite d’essayer.

Grey’s Anatomy est un peu devenue la série à voir absolument pour son inclusivité et ses engagements. Et on vous assure qu’être SJW n’a jamais été aussi divertissant !

Que peut-on attendre de la saison 17 ?

Dans ce contexte, que peut-on attendre de la saison 17, qui débutera le 12 Novembre prochain ?

La pandémie de coronavirus

Sans beaucoup de surprises, la série va continuer sur sa lancée et continuer d’essayer de coller à l’actualité. Elle abordera notamment la pandémie de coronavirus, comme l’a révélé l’actrice principale, Ellen Pompeo, sur Twitter.

Tweet d'Ellen Pompeo (qui incarne Meredith Grey dans Grey's Anatomy), au sujet de la saison 17 et du coronavirus.


– « Est-ce que la saison 17 portera sur le Covid-19? »
– « Oui, la plus grande crise médicale que le monde ait jamais connu ? Oui, nous serons au rendez-vous et raconterons certaines histoires. »

Ellen Pompeo qui a d’ailleurs dédié cette nouvelle saison au personnel hospitalier qui a du géré l’épidémie de plein fouet. On rappelle que les États-Unis ont compté environ 200 000 décès liés au COVID-19.

« First time back in my scrubs… since we shut down filming 7000 healthcare workers have died from Covid. I dedicate my season 17 to all who have fallen and to everyone of you who by the grace of God is still standing… this season is for you with humility and a bit of humor to get us through and endless amounts of gratitude. I hope we do you proud ».


Ellen Pompeo sur Instagram : «Première fois que je remets ma blouse… Depuis que nous avons arrêté le tournage, 7000 travailleurs médicaux sont morts du Covid. Je leur dédie la saison 17 ainsi qu’à celles et ceux qui sont tombés et à toutes les personnes qui, par la grâce de Dieu, sont encore debout… Cette saison est pour voir avec humilité et un petit peu d’humour pour nous aider à aller de l’avant, et une infinie montage de gratitude. J’espère vous rendre fier. »

De nouvelles romances et de nouvelles intrigues

Néanmoins, Grey’s Anatomy, qui reste focalisé sur les romances et l’évolution de ses personnages, ne sera visiblement pas en reste de ce côté là non plus !

Tweet d'Ellen Pompeo (l'interprète de Meredith Grey dans Grey's Anatomy) sur les romances dans la saison 17
« Oui j’ai un nouveau couple préféré, je ne sais pas comment vous les appellerez… Mais ils sont adorables ! Amusez-vous à devinez qui c’est ! »

Dès lors, on peut tabler sur au moins une nouvelle romance pour cette saison 17 ! Sans oublier les questions laissées en suspens lors du final du la saison 16 : Owen et Teddy vont-ils rester ensemble ? Comment Amelia et Link vont-ils gérer la parentalité ? Quel avenir pour Meredith et Andrew DeLuca ?

Ce qui est certain, c’est que nous avons grandement hâte de découvrir cette prochaine saison et les nouvelles thématiques qu’elle va aborder ! Et vous ? Qu’attendez-vous de cette nouvelle saison ? Quelles intrigues aimeriez-vous voir ? Postez vos réponses en commentaire !

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.