fbpx

Fête des mères : le lien entre une fille et sa mère adoptive

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Fête des mères : le lien entre une fille et sa mère adoptive

Ce dimanche 30 mai sera une journée spéciale : celle de la fête des mères ! Chaque mère et chaque enfant étant différent nous avons pensé à recueillir le témoignage d’une enfant adoptée. Elle nous a fait part de son histoire et du lien fort qu’elle partage avec sa mère adoptive. 

L’adoption est un réel acte d’amour. Souvent ce sont des parents qui ont beaucoup d’amour à donner et, comme la vie en a décidé autrement, ne peuvent pas avoir d’enfant naturellement ou médicalement. Bien que ce soit le cas de la famille dont nous allons vous parler, l’adoption concerne d’autres personnes également. En effet, ça touche les couples homosexuels et aussi les couples ayant déjà des enfants. Toutefois, ce qu’ils souhaitent avant tout, c’est rendre un enfant heureux peu, importe son ADN. 

Dans cet article, vous allez connaître l’histoire de l’adoption d’Ingrid Masse, le lien qu’elle partage avec ses parents et notamment avec sa mère et enfin son rapport avec la fête des mères

L’histoire de son adoption

Bientôt 26 ans que Ingrid Masse a été adoptée. Son adoption s’est faite lors de ses cinq mois dans le nord de la France, près de Lille. Après sa naissance, elle a été placée dans une famille d’accueil à quelques kilomètres du lieu où vivent ses actuels parents.

Ses parents adoptifs étaient dans l’impossibilité d’avoir des enfants biologiques. Ils ont donc entamés des procédures très longues afin d’adopter. Il y a vingt-cinq ans, les démarches étaient bien plus compliquées. Entre l’administratif et les tests psychologiques, ça a pris plusieurs années. Pendant les dix ans d’attente, les parents d’Ingrid ont perdu espoirs plus d’une fois. Ils avaient même pensé à l’adoption à l’étranger. Mais demeurant gagnants de ces mois d’espérance, Ingrid Masse leur a été confiée, réalisant leur rêve. 

La jeune femme entretient une relation très fusionnelle avec sa mère. Elle nous a parlé des moments de complicité et des disputes, comme dans toutes les relations mère-fille. « Avec ma mère nous avons un lien très fusionnel et nous avons le même caractère. Ce qui donne parfois des moments très complices comme des moments explosifs ! Mais comme nous n’aimons pas les conflits, nous passons très vite à autre chose. ». Tout comme avec sa mère, elle a une très bonne entente avec son père bien qu’ils soient tous les deux de caractères différents. « j’ai tellement de beaux souvenirs avec lui pour le quotidien en étant enfant comme pour chaque étape de ma vie plus ou moins importante, il a été et est toujours là. » 

Aucune différence n’est faite, au contraire

La jeune femme explique qu’elle n’a que de bons souvenirs avec ses parents. « Quand j’étais petite et jusqu’à l’âge de 8 ans environ, je m’endormais tous les soirs avec ma mère, collée à elle et mon père me portait dans mon lit une fois endormie. Il y a aussi tous ces matins où je la voyais se lever super tôt pour aller travailler et je la regardais se préparer, se maquiller, choisir sa tenue je voulais tout faire comme elle, et finalement je suis devenue hyper féminine. Je suis sûre que c’est grâce à elle ! ». Dans ses mots, on ressent qu’il n’y a aucune différence dans le fait que ce ne soit pas ses parents biologiques. Elle a les mêmes souvenirs que chacun d’entre nous pouvons avoir avec ceux dont nous partageons le sang.

Pour Ingrid, ses parents adoptifs sont ses parents. Bien qu’elle ne l’ait pas mise au monde, c’est sa mère qui l’a vue grandir, l’a éduquée et est là pour elle chaque jour qui passe depuis son adoption

À la question « Pensez-vous que le lien peut être encore plus fort entre un enfant adopté et ses parents adoptifs ? », la jeune femme de 26 ans a répondu être très reconnaissante envers ses parents. Expliquant la chance qu’elle a eu de tomber dans une famille remplie d’amour. Dans ce sens leur lien est renforcé. « De leur côté comme ils m’ont vraiment désiré pendant 10 ans et qu’en plus je suis leur seul enfant, je peux vous dire qu’il me donne tout. »

Leur fête des mères

Bien qu’elles ne soient pas tellement attachées à cette fête, le 30 mai prochain sera la vingt-sixième fêtes des mères qu’Ingrid et sa mère célébreront. À l’occasion, nous avons demandé quel a été le plus beau cadeau qu’elle lui a fait. « Lors de mon premier travail, j’avais décidé de m’offrir un portefeuille Lancel. C’était symbolique car c’était ma première pièce de luxe, je tenais beaucoup à me l’offrir moi-même. Et finalement je voyais que ma mère l’adorait alors je lui ai donné pour la fête des mères. Ça a eu plus de valeur qu’un simple cadeau acheté pour elle. »

Le jeune femme adoptée ne pense pas qu’il y ait de différence lors de la célébration de la fête des mères entre un enfant « naturel » et un enfant adopté. Selon elle, ce n’est qu’un statut que la société donne. Le plus important étant de ressentir l’amour d’une mère et un retour de l’enfant pas seulement à cette occasion mais chaque jour de l’année. 

En leur souhaitant de passer une très belle journée de fête des mères dimanche ! 

À lire également : Des bracelets made in France pour la fête des mères

Laisser un commentaire