En visite à Kiev, Olaf Scholz appelle également à la désescalade dans la crise ukrainienne

La veille, Kiev avait convoqué une réunion en urgence entre la Russie et les pays de l’OSCE.  Le chancelier allemand se rend à Kiev dans un contexte de plus en plus tendu en Ukraine. 

Le chancelier allemand Olaf Scholz est arrivé lundi 14 février après-midi à Kiev pour négocier une désescalade entre la Russie et l’Ukraine. Olaf Scholz va s’entretenir avec Volodymyr Zelensky puis se présenteront tous les deux à une conférence de presse. Ensuite, le président se rendra à Moscou pour discuter avec le président russe Vladimir Poutine. 

Une crise ukrainienne qui se tend de plus en plus 

Cette visite intervient dans un contexte de plus en plus tendu entre la Russie et l’Ukraine. En effet, Kiev avait convoqué une réunion en urgence dimanche 13 février avec les pays de l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) et la Russie. Les autorités ukrainiennes accusent la Russie de refuser de partager les positions des troupes russes à ses frontières. Aussi, le G7 se dit prêt à imposer des sanctions économiques et financières. Sur Twitter, le chancelier allemand réclame donc aux autorités russes des “signes de désescalade ». De nombreux pays ont appelé leurs ressortissants à quitter le territoire ukrainien. La France a choisi pour l’instant de ne pas appeler les ressortissants français à quitter le territoire. Les discussions pour une négociation pacifique se poursuivent. Boris Johnson, premier ministre britannique a prévu aussi de se rendre de discuter avec le président ukrainien et russe.  

A lire également : Crise ukrainienne : Emmanuel Macron se rend à Moscou et à Kiev

Le bilan mitigé de la visite Poutine/Macron

Cette visite du chancelier allemand intervient après celle du président Macron la semaine dernière en Russie et en Ukraine. Emmanuel Macron s’est rendu à Moscou pour négocier avec Vladimir Poutine. Le bilan de cette visite est par ailleurs mitigé puisque le président Poutine s’est montré intraitable. Pour lui, l’annexion de l’Ukraine de l’OTAN entraînerait automatiquement l’Europe dans le conflit.

Laisser un commentaire

Ô Magazine
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Autoriser tous les cookies
Enregistrer la sélection
Paramètres individuels
Paramètres individuels
Il s'agit d'un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Afficher les cookies