fbpx

Eco volontariat : être bénévole pour aider les animaux

être éco-volontaire

Vous aimez voyager et vous êtes amoureux des animaux ? L’éco volontariat est fait pour vous ! Ces courtes missions bénévoles vous permettent d’aider la faune tout en bénéficiant d’une expérience riche. Avant de vous lancer, découvrez les points importants à connaitre.

Être éco-volontaire, c’est quoi ?

Être éco-volontaire ? C’est tout simplement être bénévole pour l’environnement, être un acteur de la protection animale.

Le principe est d’utiliser votre temps libre (une semaine au minimum) pour partir en France, en Afrique ou encore en Asie et d’aider une association qui lutte pour la protection de la faune.

Vous devez vous impliquer dans cette association en participant à des missions sur le terrain : nourrir, soigner les animaux, les étudier, prendre soin des équipements…

Ces missions se passent très souvent en pleine nature, mais pas de panique, vous êtes entourés de passionnés qui vous accueillent les bras ouverts.

3 types d’associations pour 3 types d’éco volontariats

Il existe 3 types d’associations pour lesquelles vous pouvez être éco-volontaire. Selon ces dernières, vos missions ne seront pas exactement les mêmes :

Offrir son temps dans un centre de soin

Si vous vous rendez dans un centre de soin, vous allez principalement soigner les animaux blessés ou malades, suivre de près leur rétablissement mais également les nourrir. Vous contribuerez aussi à la bonne tenue du centre et des structures. L’objectif est de remettre en pleine santé ces bêtes pour les relâcher par la suite. Vous êtes, de ce fait, au plus près des animaux.

Divers centres existent autour du globe, tels que, par exemple :

  • En Thaïlande pour aider les éléphants
  • En Afrique du sud pour soigner les lions
  • Au Costa Rica pour secourir les singes.
Source : https://www.eco-volontaire.com

Lutter pour la protection des animaux et des habitats

Une seconde association consiste à lutter pour la protection des animaux et de leurs habitats. Cette fois-ci, vous n’allez pas directement aider les animaux en les soignants, mais vous allez les protéger en soignant leur habitat et en sensibilisant les populations locales.

En encourageant les initiatives d’écodéveloppement, vous allez mener diverses tâches qui vont aider la faune et la flore :

  • Faire des travaux de maintenance
  • Nettoyer des plages
  • Protéger les habitats d’espèces en danger
  • Mener des actions de sensibilisation à la protection de l’environnement
  • Contribuer à la reforestation

Cette liste est loin d’être exhaustive et dépend vraiment de la mission en question.

Étudier lors d’une mission scientifique

Dans ce type de mission, l’objectif est d’étudier le comportement animal. Vous allez, entre-autre, observer et collecter des données. Vous n’avez pas besoin d’avoir de connaissances particulières, vous serez toujours accompagnés par des scientifiques ou professionnels qui analyseront ces données.

Il existe, par exemple, des projets de sauvegarde des fonds marins en Thaïlande. Votre mission ? Réaliser une étude pour aider les scientifiques à mettre en œuvre des solutions qui mettent fin au déclin des populations de poissons et de coraux.

Être éco volontaire en France, c’est possible !

Si vous n’avez pas envie de partir à l’autre bout du monde, pas de panique, il existe quelques missions en France. L’association CybellePlanète vous propose d’aller dans le sanctuaire des Pélagos, près de Toulon pour étudier la biodiversité marine de la mer méditerranée. Une belle aventure, si vous n’avez pas le mal de mer !

Source : http://www.picardie-nature.org

Par ailleurs, vous pouvez vous rendre en baie de Somme pour participer à la protection des phoques. Lors de cette mission, vous mènerez des études sur ces derniers, vous protégerez leur zone et vous guiderez les touristes.

Ces éléments qu’il faut savoir avant de se lancer

La durée de l’éco volontariat est comprise entre 1 et 4 semaines

Généralement, lorsque vous vous engagez, la durée minimale de votre bénévolat est d’une ou deux semaines. Il faut comprendre que vous devez être formé(e) à votre arrivée. Il n’est pas intéressant pour l’association de former sans bénéficier pleinement de votre savoir.

Pour le temps maximal, il dépend de l’organisation, il peut être de 4 semaines mais peut aller au-delà.

Combien coûte l’éco volontariat ?

Quand vous vous lancer comme éco-volontaire, il y a une bonne et… une mauvaise nouvelle.

La mauvaise nouvelle est que vous devez financer votre voyage et donner une participation à l’association pour pallier les frais d’hébergement ainsi que les repas. Vous ne serez, bien naturellement, pas logé(e) dans un palace, donc ces frais seront limités, mais vous devez compter entre quelques centaines à plus de 1000€ la semaine. Tout dépend de votre destination.

La bonne nouvelle, toutefois, c’est que l’éco volontariat est considéré comme un don par l’état français. De ce fait, si vous passez par des associations françaises, vous pouvez déduire jusqu’à 66% de ce don à vos impôts, et ça, c’est plutôt sympa.

Âge, langues, condition physique et bonnes adresses

Dans une majorité des cas, il est demandé d’avoir au moins 18 ans pour être éco volontaire.

De plus, il est primordial d’avoir une bonne condition physique. Ces quelques semaines ne seront pas de tout repos et vous n’y allez pas pour prendre des vacances.

Concernant les langues, si vous partez à l’étranger, l’anglais est généralement requis. L’espagnol peut être un plus, selon la région dans laquelle vous décidez de faire votre mission. Gardez en tête que vous n’allez pas pouvoir communiquer correctement si vous ne maîtrisez pas un minimum ces langues.

Vous souhaitez en savoir davantage sur ce sujet, voire être éco volontaire ? Voici des bonnes adresses web :

  • jagispourlanature.org
  • eco-volontaire.com
  • cybelleplanete.org
  • Volontairesnature.org

Vous avez désormais les principales informations pour faire de l’éco volontariat. Ces associations ont besoin de votre aide pour protéger la faune. Que ce soit en France ou au Costa Rica, votre contribution est toujours la bienvenue.

Découvrez aussi le témoignage de Claire, une bénévole qui agit en faveur de l’environnement.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.