Devenir coach sportif avec Frédéric Balussaud

devenir coach sportif reconversion

Vous envisagez de devenir coach sportif, mais ne savez par où commencer ? Pourquoi ne pas écouter ceux qui ont déjà emprunté cette route avec succès ? Nous avons donc rencontré pour vous Frédéric Balussaud, lui-même reconverti en tant que coach sportif certifié depuis 2015, après une première vie passée dans la finance. À l’occasion de la sortie le 2 février dernier du livre Je deviens coach sportif de Clémence Dessus et Nicole Robertaux aux éditions Foucher, dont Frédéric a écrit la préface, ce dernier s’est confié à Ô Magazine. Avec la sincérité et la simplicité désarmantes qui le caractérisent, il nous rappelle qu’il est nécessaire de bien définir son projet professionnel dès le départ, en l’adaptant à sa personnalité. Il nous donne aussi sa vision du métier… Interview !

Article rédigé par : ZIEL Jérôme

Jusqu’à ses 30 ans, Frédéric est analyste financier au sein d’une banque d’investissements à Paris. Il a suivi le cursus classique prépa HEC puis école de commerce. Ayant d’autres projets en tête, il profite d’un plan de départs volontaires pour quitter le secteur de la banque. Passionné par le fitness depuis qu’il a treize ans, c’est donc naturellement dans ce domaine qu’il envisage son futur. Au départ, il reprend une salle de musculation et de fitness. Cependant, les aspects liés à la vente, à la gestion et au management d’une telle structure l’ennuient assez rapidement.

Il décide donc de passer lui-même le diplôme de coach sportif. Sentant que la conjoncture devient favorable pour le coaching, il se lance dans l’entrepreneuriat, car c’est un métier s’exerçant généralement en indépendant. Depuis le milieu des années 2010, il s’occupe également d’un blog dont le but est d’accompagner celles et ceux qui, comme lui, veulent devenir coachs sportifs.

devenir coach sportif reconversion
Frédéric Balussaud (c) éditions Foucher

Ce que le sport apporte

Aujourd’hui, le fitness est à la mode et nous sommes toujours plus nombreux à recourir à un coach sportif. Frédéric, quant à lui, débute le fitness au milieu des années 1990, alors qu’il n’a que 13 ans. Au départ, il veut être plus impressionnant physiquement, pour pouvoir se défendre contre les terreurs des cours de récré.

Le sport lui permet également de se sentir bien, d’avoir des sensations corporelles agréables. L’entraînement devient une sorte d’échappatoire et de refuge pour la personne introvertie qu’il était alors. Au niveau mental, « le sport m’apportait une source d’énergie supplémentaire, cela m’apaisait et m’aidait à bien dormir. Je pouvais rester concentré plus longtemps et retenais mieux les cours. J’étais aussi en mesure de prendre de la hauteur face aux problèmes rencontrés. En bref, le sport m’aidait dans tous les aspects de ma vie tout en m’apportant beaucoup de plaisir ».

Trois types de coachs sportifs

Les types de coachs sportifs sont au nombre de trois. Premièrement, un coach aide généralement son client à atteindre ses objectifs dans le cadre d’une relation personnalisée : perdre du poids, accomplir certains mouvements, etc. Deuxièmement, un coach peut animer des cours collectifs, on le désignera alors sous le terme d’instructeur fitness. Se tenant sur une estrade, sur un fond sonore de musique énergisante, il donne l’exemple à un groupe pouvant aller jusqu’à 40 personnes. L’instructeur fitness se fait alors animateur ou encore role model pour ses élèves.

Enfin, le préparateur physique constitue un troisième type de coachs. Sa mission consiste à accompagner certains sportifs de haut-niveau pratiquant des disciplines autres que le fitness. Ces derniers améliorent encore leurs performances grâce au fitness et à la musculation.

Les qualités d’un coach sportif

Pour mener à bien sa mission, un coach doit posséder certaines qualités, selon Frédéric. Premièrement, il met en avant l’écoute, d’autant que cette disposition n’est pas valorisée dans notre société. Au contraire, on privilégie la capacité à bien s’exprimer et à capter l’attention de ses auditeurs en prenant la parole. Or, rappelle Frédéric, « les personnes qui viennent nous voir veulent se sentir comprises et bien dans leur peau. Un coach se doit d’être un peu le psychologue de son client, d’autant qu’ils se voient fréquemment, deux ou trois fois par semaine. Parfois, le client se confie plus facilement à son coach qu’à des proches. Il est donc important de pouvoir nouer une relation de confiance avec lui ».

Deuxièmement, Frédéric insiste sur la pédagogie. « Un coach sportif doit être en mesure de bien expliquer les mouvements pour que la personne puisse les reproduire correctement. Certaines personnes sont visuelles, d’autres, auditives, d’autres encore, kinesthésiques ou tactiles. En tant que coach, nous devons avoir recours à ces trois modes de transmission pour bien nous faire comprendre ».

Troisièmement, un coach se doit de montrer de la bienveillance. Enfin, quatrièmement, par son dynamisme, il doit redonner de l’énergie à des clients qui viennent le voir alors qu’ils sont fatigués de leur journée. À la fin de la séance, ils doivent se sentir régénérés et énergisés.

Coach sportif : une formation exigeante qui nécessite d’être au clair avec soi-même

La France est l’un des rares pays au monde à avoir instauré un diplôme reconnu par l’État pour pouvoir exercer la profession de coach sportif… contre rémunération ! Il existe trois filières principales de formation. Premièrement, le cursus universitaire (STAPS) s’adresse davantage à des étudiants en formation initiale. Il s’agit d’une formation assez longue menant à une licence ou à un master (trois à cinq ans d’études). Par conséquent, les aspects théoriques sont très approfondis.

Deuxièmement, le BPJEPS (Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport), également reconnu par l’État, s’adresse plus particulièrement aux personnes en reconversion. La formation dure dix mois et permet d’exercer soit en tant que coach sportif, soit en tant qu’instructeur fitness. Enfin, il existe un troisième type de diplômes, le CQP IF (Certificat de Qualification Professionnelle Instructeur Fitness) donnant la possibilité d’enseigner le fitness dans le cadre de cours collectifs.

Frédéric reconnaît que, en ce qui le concerne, trouver sa voie lui a pris du temps. « Mon projet professionnel a été difficile à mettre en place. Il aurait sans doute fallu que je me connaisse mieux et que j’ai une vision plus claire de ce que je voulais faire, entre manager de salle de fitness et coach sportif personnel. C’est la raison pour laquelle l’ouvrage ‘Je deviens coach sportif’ insiste tant sur le développement personnel. Il faut en passer par là pour bien ajuster son projet professionnel ».

Un blog pour aider les coachs sportifs à se lancer

Pour passer son diplôme de coach sportif, il faut tout d’abord réussir des tests d’entrée difficiles pour intégrer une formation BPJEPS : tests physiques, écrits et oraux. Au niveau physique, les tests mesurent les capacités en matière de musculation, haltérophilie et athlétisme. Ceux qui ont choisi l’option « cours collectifs » doivent en outre savoir bouger et suivre un cours de step.

Lors de sa propre formation, Frédéric s’est rendu compte que « de nombreux candidats n’étaient pas bien préparés, malgré un profil intéressant. Ils avaient la passion et la motivation. Malgré ces qualités, faute de préparation adéquate, ils échouaient aux tests oraux ou physiques. Je trouvais que c’était dommage ». Par la suite, durant la formation, les candidats sont, d’après Frédéric, livrés à eux-mêmes pour préparer leur diplôme et passer les différentes unités qui le constituent. Enfin, une fois diplômés, ils se retrouvent seuls, encore, dans la jungle de l’entreprenariat. Ils sont démunis et ne savent pas très bien comment faire pour s’installer et vivre désormais de leur métier.

Avant, pendant et après la formation

Constatant ces différents besoins, Frédéric a créé un blog pour aider les personnes avant, pendant et après leur formation. « Je les aide à mettre en place un projet solide, à trouver un financement, sachant que le coût de la formation se situe entre 5 et 8.000 €. Certes, il existe des aides, des contrats d’apprentissage et de professionnalisation, mais il faut les connaître. Nous accompagnons donc les futurs coachs sportifs via des articles ou des vidéos. En outre, nous les mettons en relation avec nos partenaires. Enfin, nous leur apprenons à se vendre, communiquer ou encore créer un site internet. Par exemple, nous encourageons ceux qui souhaitent se spécialiser à trouver leur niche ». À travers son blog, Frédéric teste également différentes formations disponibles sur le marché en leur consacrant des articles de revue.

Finalement, il offre conseils et coaching en prenant appui sur son expérience et sa connaissance des parcours de formation (il est désormais jury du BPJEPS). Son but consiste à aider ses futurs collègues à mener à bien leur projet de reconversion dans les meilleures conditions possibles.

Devenir coach sportif reconversion
(c) éditions Foucher, février 2022

Laisser un commentaire

Ô Magazine
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Autoriser tous les cookies
Enregistrer la sélection
Paramètres individuels
Paramètres individuels
Il s'agit d'un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Afficher les cookies