COVID : Masque, télétravail… ce qui change ce mercredi 2 février 

Le Premier ministre Jean Castex avait annoncé jeudi 20 janvier la levée de quelques restrictions sanitaires dues à la pandémie de Covid-19. Le 2 février constitue la première étape des levées de restriction. 

Le Premier ministre Jean Castex avait pris la parole pour annoncer le calendrier d’allègement des restrictions sanitaires dues au Covid-19. Une chronologie en deux étapes : une première ce 2 février, puis une seconde qui prendra effet le mercredi 16 février. Aujourd’hui, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, s’est exprimé lors d’un point presse, maintenant le cap sur la levée des restrictions : « Nous tenons les dates du calendrier de réouverture annoncé par le Premier ministre.[…] Il y a une seconde étape, qui concerne les discothèques mais aussi un certain nombre de règles qui s’appliquaient dans les bars, qui sera tenu au 16 ». Ainsi, les boîtes de nuit pourront ouvrir leurs portes dans 2 semaines. L’exécutif mise sur la vaccination et la mise en application du pass vaccinal pour endiguer la crise sanitaire. Qu’est-ce qui change à compter d’aujourd’hui ?

Levée du port du masque à l’extérieur 

A partir du 2 février, le port du masque en extérieur n’est plus obligatoire. Cependant, il est toujours exigé à l’intérieur, dans les lieux recevant du public. 

Le télétravail n’est plus obligatoire 

À partir de mercredi, le télétravail n’est plus obligatoire pour les salariés. Ils peuvent ainsi se déplacer à nouveau vers leurs lieux de travail. Le télétravail reste cependant recommandé pour lutter contre la propagation du virus. 

Levée des jauges

Tous les établissements accueillant du public assis peuvent tourner à pleine jauge. Cela concerne les salles de cinéma, de théâtre et de concert, les équipements sportifs mais également les restaurants. Le port du masque reste toutefois obligatoire pour y accéder. 

A lire également : Boris Johnson annonce la fin des restrictions sanitaires

Baisse continue des cas Covid

Plus de 320 000 cas de nouvelles contaminations au Covid-19 ont été détectés mardi 1 février. On dénombre en moyenne près de 300 000 cas par jour. Le nombre de personnes infectées par le covid est en baisse mais il reste élevée. A ce sujet, l’OMS a tenu à rappeler aux pays européens que la pandémie n’est pas terminée. « Il est prématuré pour tout pays de se rendre ou de déclarer victoire », a déclaré son directeur Tedros Adhanom Ghebreyesus.

On constate également une légère diminution des admissions quotidiennes en soins critiques. Néanmoins, le nombre d’hospitalisation connait une légère augmentation. 32 894 patients sont à l’hôpital pour une admission Covid. Cela peut s’expliquer par le variant Omicron qui occasionne des formes moins graves. Le système hospitalier reste quand même sous tension. À ce jour, la France déplore plus de 130 000 morts du Covid-19 depuis le début de la pandémie. 

Laisser un commentaire

Ô Magazine
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Autoriser tous les cookies
Enregistrer la sélection
Paramètres individuels
Paramètres individuels
Il s'agit d'un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Afficher les cookies