Corona-omagazine

Le 16 mars 2020, le confinement est instauré. Une nouvelle organisation de notre mode de vie s’impose. Notre quotidien est chamboulé. Notre quotidien ? Difficile de jongler sur tous les plans : gérer l’école des enfants à la maison, le ravitaillement ou rassurer au téléphone des clients paniqués.  Pour partir en pause à dix heures, s’aérer l’esprit  dans la cour de son immeuble  au milieu de la multitude des cris d’enfants ? Compliqué ! C’est la récré. La journée se termine, enfin ! La maison ne nous quitte plus : comme le corona. À la télé, à la radio et dans toutes les bouches, on entend encore ce mot : corona. La vie est si différente quand on est confiné. Mais, c’est l’urgence sanitaire nationale. Depuis le 23 mars dernier, prolongation du confinement. Ainsi, aidons ces hommes et ces femmes, qui luttent au quotidien pour sauver nos vies, restons confinés, solidaires et actifs.

Une solidarité citoyenne : merci à nos héros du quotidien 

Au corps médical et professionnels de santé

Avant tout, le patient est au cœur des préoccupations.
Amour vocationnel, éthique médicale, abnégation totale, connaissance approfondie et expertise pour une lutte perpétuelle contre la mort sont les fondamentaux du serment d’Hippocrate. Un sacerdoce lourd de sacrifices et de dévouement infaillible des professionnels de la santé.

Lourd dévouement des professionnels de santé pour lutter contre la mort. La médecine n’est pas une chose facile….
Être médecin, c’est aimer l’homme. Avec toujours une intime volonté de soigner la souffrance humaine. Soigner dans la dignité du patient avec la possibilité de donner les meilleurs soins malgré les épuisements et les conditions de soins difficiles. En première ligne lors de l’épidémie, c’est soigner au risque de perdre sa propre vie.

medecin

Oui ! La médecine n’est pas une chose facile. Une qualité plus que précieuse quand il s’agit d’accompagner la personne en s’efforçant de soulager au mieux possible sa souffrance.
Solidaires, aidons-les, restons chez nous et limitons nos déplacements au strict nécessaire !

Un confinement solidaire pour….

Les personnes qui ne peuvent pas l’être !

Les pharmaciens, les personnels de l’alimentation, ceux dans les transports en commun et les buralistes. Et pour tous ceux qui se déplacent en raison d’obligations professionnelles.

Le confinement chez soi est demandé par le gouvernement.
Mais encore faut-il avoir un toit ! La situation préoccupante des sans-abris face au Covid-19 est à souligner.
Les centres d’accueils ferment, même si des mesures sont mises en place dans l’urgence. La peur d’attraper la maladie reste.

« J’ai peur qu’ils nous laissent crever »

©lejdd.fr

Personnes atteintes du coronavirus, les malades et les personnes fragiles.
Laura Levy, maman de deux petites filles de 4 ans et 10 mois :

Jamais je n’aurais pensé que mes filles avaient le virus, Il y a trop de gens qui ne prennent pas conscience de la situation

©la depeche.fr

Rester confiné et actif

Restons chez nous et optimisons notre confinement grâce aux bons plans gratuits.

Boire un verre après le  travail ? 
Confinement oblige, on reste à la maison. Internet : un précieux allié. Organiser une Visioconférence autour d’un bon apéro… La distance de sécurité d’ un mètre est respectée

Les salles de sport sont fermées ?
De nombreuses salles organisent des cours en ligne spécialement conçus pour cette période avec des challenges à suivre et à relever sur les réseaux sociaux. À défaut, faites du sport à la maison ; une chaise contre le mur de votre salon fera l’affaire ! Ou bien une séance de cardio avec de la corde à sauter.

Enfin, le mystère du papier toilette est résolu !

Un autre regard ?

Poser un regard  nouveau sur la place des autres dans nos vies
Profitons de ce moment de confinement pour nous arrêter, un moment, sur nos propres vies. De ce fait, prendre peut-être conscience importance de la vie sociale et de la vie en communauté. En effet, même si cela n’est pas toujours simple de vivre avec les autres, cette relation est fondamentalement essentielle à notre vie à partir du moment où nous ressentons cette absence.
La place des autres dans la vie joue un rôle dans notre ascension sociale et notre épanouissement personnel.

N’est-ce pas un moment pour s’interroger sur les changements nécessaires de nos modes de vies respectifs ?

Se préserver, préserver les autres. Restons confinés pour la solidarité sanitaire.  Rester confiné et unissons-nous pour témoigner de notre respect infini à toutes ces blouses blanches. Qui chaque matin, ces dernières ont la force de porter dignement leurs blouses pour sauver les vies humaines en France et dans le monde.

Alors merci à eux qui risquent leur vie pour sauver la nôtre. Qui risquent leur vie pour que nous continuons à mener nos vies en toute tranquillité et sérénité. Solidaires, restons confinés.
Prenez soin de vous. #restezchezvous