Lundi dernier, le Président de la République a appelé à la mobilisation générale. Face à la crise sanitaire provoquée par le Coronavirus, les industries du luxe se mobilisent afin de participer à l’effort de lutte contre la pandémie.

À l’heure du confinement presque total mis en place par notre République, la panique générale a engendré une forte pénurie de masques et de gel hydroalcooliques. L’ensemble du corps médical étant paralysé, les grandes griffes de luxe mobilisent toutes leurs ressources pour les aider.

Les industries textiles mobilisées face au Coronavirus

Afin de lutter contre la propagation du Coronavirus, les industries du luxe, telle que Les Tissages de Charlieu, s'engagent à fournir des masques de protection pour toutes les collectivités et le personnel soignant
Les Tissages de Charlieu ont reconfiguré leurs ateliers pour fournir des masques en grande quantité. Les Tissages de Charlieu @ LinkedIn

Parmi elles, nous comptons la marque française de sacs recyclés L’Indispensac, lancée par les Tissages de Charlieu. Cette dernière consacre désormais toute sa production à la fabrication de masques lavables. Après des retours positifs de la DGA, l’atelier a débuté la production de leur prototype. « Notre volonté via ce masque est de pouvoir fournir le grand public rapidement afin de répondre à l’urgence sanitaire ; et ainsi de faire en sorte que les stocks de masques homologués profitent prioritairement à ceux qui en ont besoin, c’est-à-dire le personnel soignant », a écrit l’entreprise, sur LinkedIn.

Bien que ces masques ne soient pas normés de type chirurgical, ils restent néanmoins une alternative aux masques à usage médical. En effet, en plus de pallier cette pénurie, ils permettent de se protéger des projections. Au vu de cette tension d’approvisionnement en masque, l’entreprise a mis en ligne un formulaire à remplir. Les collectivités et entreprises ayant des besoins sanitaires urgents peuvent passer commande. 

Après plusieurs prototypes testés venant de toute l’industrie textile française, la DGA a officialisé les cahiers des charges pour la fabrication de masques. Il est disponible sur le site DEFIMODE.org, qui fait appel aussi bien à la contribution des fournisseurs que des fabricants. 

Face au Coronavirus, d’autres industries du luxe ont préféré mettre en arrêt leur activité pour contribuer à l’effort de lutte contre l’épidémie. Jonak déclare dans un communiqué : « Jonak s’engage à mettre l’ensemble de ses collaborateurs et clients en sécurité. Mais également à permettre aux réseaux logistiques et de transport de se concentrer sur les hôpitaux et les produits de première nécessité ».

Les industries de cosmétiques au rendez-vous contre l’épidémie

Afin de lutter contre la propagation du Coronavirus, les industries du luxe telle que l'Usine Christian Dior à Orélans réquisitionnée pour produire du gel hydroalcoolique et fournir le personnel soignant
Source @ Knapp.com

Afin de lutter contre la propagation du Coronavirus, les industries du luxe sont à la tête d’initiatives solidaires. C’est le cas du groupe LVMH, qui est sans doute l’un des premiers. En effet, Bernard Arnault, PDG du géant du luxe français, a annoncé mobiliser les capacités de production des usines de la branche parfums et cosmétiques du groupe. C’est d’abord l’usine de cosmétiques Christian Dior qui a été adaptée pour produire en masse des gels hydroalcooliques afin de lutter contre la pandémie du coronavirus. Puis, le groupe réquisitionne trois autres usines le temps qu’il faudra pour approvisionner les 39 hôpitaux de l’AP-HP. L’objectif étant de produire douze tonnes de gel griffées LVMH Christian Dior dès la première semaine. 

« Toute l’usine est mobilisée pour réussir cela »

Jean-Yves Larraufie, PDG de L’Oréal Vichy.

L’Oréal aussi se mobilise face au Coronavirus en mettant en place un plan européen de solidarité. En effet, la marque française mène des actions fortes pour lutter contre la propagation du coronavirus.

D’abord, elle a repensé l’usine L’Oréal de Vichy pour produire en quantité du gel antibactérien. « Toute l’usine est mobilisée pour réussir cela : réception, laboratoires qualité, fabrication, conditionnements et caristes. Merci à tous nos salariés », explique Jean-Yves Larraufie, directeur général. Il précise aussi mettre en place un nombre restreint d’ouvriers sur le site et toutes les mesures barrières nécessaires pour assurer la sécurité de ses employés. Selon lui, toutes les usines L’Oréal en France et dans le monde sont mobilisées. 

Ensuite, la marque Garnier du groupe distribue à l’ensemble de ses partenaires de la distribution alimentaire plusieurs millions d’unités de gel hydroalcoolique. De cette manière, L’Oréal garantit à leurs employés d’être protégés en appliquant les mesures barrières préconisées. 

Sur le plan économique, L’Oréal prend également l’initiative de geler l’ensemble des créances des TPE et PME de leur chaîne de distribution, jusqu’au redémarrage de leur activité.

Et pour les personnes les plus démunies, la Fondation L’Oréal fait don d’un million d’euros à ses associations partenaires. Elle permet à ces personnes d’appliquer les mesures barrières et ainsi de faire face à la pandémie du Coronavirus. 

Face au Coronavirus, les industries du luxe font des donations

D’autres marques de luxe se mobilisent face au Coronavirus différemment que par des moyens techniques. On peut citer le groupe français de luxe, Kering. Le propriétaire des maisons italiennes Gucci, Bottega Veneta, Pomellato et Brioni, a annoncé une dotation de 2 millions d’euros. En Italie, Giorgio Armani rejoint le mouvement en versant 1,25 millions d’euros à divers hôpitaux italiens. L’institut Lazzaro Spallanzani de Rome, premier établissement à avoir isolé la séquence génétique du Covid-19, s’est vu soutenu financièrement par la maison Bulgari. D’autres enseignes telles que Swarovski, Versace, et LVHM ont eux également fait des dons à la Croix-Rouge chinoise. 

Plutôt que de verser des dons directs, d’autres marques de mode vous donnent l’occasion de faire du shopping responsable ! Grâce à leur engagement solidaire, certaines d’entre elles vous proposent de faire vos emplettes tout en participant à la lutte contre le Coronavirus. En effet, ces dernières reversent une partie de leurs bénéfices aux hôpitaux. C’est le cas de la marque française Sézane. Le 18 mars, elle lance une collection capsule pour oeuvrer contre l’épidémie. Elle a annoncé reverser 10% des ventes à la Fondation Hôpitaux de France. Il en va de même pour les marques Ba&sh, Zadig & Voltaire ou encore Octobre Editions

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.