fbpx

Confinement : l’accroissement des inégalités femmes-hommes au sein du foyer

Confinement : l'accroissement des inégalités femmes-hommes au sein du foyer

Des inégalités amplifiées en période de confinement ? D’après une étude Harris Interactive pour le secrétariat d’État chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes, le confinement a été révélateur d’un accroissement des inégalités femmes-hommes au sein du foyer.

L’entreprise d’études marketing et de sondages d’opinion, Harris Interactive, a réalisé une étude en ligne les 8 et 9 avril 2020. Son but : mesurer l’impact du confinement sur les inégalités entre les femmes et les hommes. Ceci en ce qui concerne la répartition des tâches au sein des foyers. Cette étude a été demandé par le secrétariat d’État chargé de l’égalité femmes-hommes et de la lutte contre les discriminations. Vous vous demandez ce que l’enquête a révélé ? L’étude a donc rendu, une nouvelle fois, un verdict en défaveur des femmes !

Que dit l’enquête Harris Interactive ?

Elle a été réalisée auprès d’un échantillon de 1025 personnes. Celui-ci représente la population française âgée de 18 ans et plus. Voici ce que révèle l’enquête :

Tout d’abord, la situation professionnelle des personnes interrogées en cette période de confinement est majoritairement le télétravail à domicile. C’est le cas pour 31% d’entre eux. La seconde majorité concerne les travailleurs exerçant toujours sur leur lieu de travail (22% des personnes interrogées). Ainsi que les travailleurs en chômage partiel qui représentent 23% des individus interrogés.

Schéma représentatif des inégalités femmes-hommes au sein du foyer pendant le confinement. Par Harris Interactive.
Source : Harris Interactive

« De manière générale, les Français indiquent consacrer personnellement en moyenne 2 heures et 22 minutes chaque jour aux tâches ménagères », indique Harris Interactive.

Cette étude fait également remarquer que ce sont les femmes qui y consacrent habituellement plus de temps que les hommes. Et ceci tend à se confirmer en période de confinement ! En effet, selon le sondage du 8 et 9 avril dernier, non seulement 54 % des femmes en font plus que leur conjoint. Mais les femmes déclarent passer en moyenne 2 heures 34 minutes par jour aux tâches ménagères. Contre 2 heures 10 minutes seulement pour les hommes.

Schéma représentatif des inégalités femmes-hommes au sein du foyer pendant le confinement. Par Harris Interactive.
Source : Harris Interactive

Cette inégalité femmes-hommes est d’autant plus forte chez les couples sans enfants. Notamment en ce qui concerne la préparation des repas. Ici, les chiffres sont hallucinants ! Harris Interactive demande aux individus vivant en couple : depuis le début du confinement, qui prépare le plus souvent les repas chez vous ? Résultats : 63% des femmes ont révélé que c’était elles-mêmes qui s’occupaient des repas, contre 11% leur conjoint(e). 28% des hommes ont révélé que c’était eux-mêmes, contre 43% leur conjoint(e). La conclusion indique donc que les femmes ont tendance à davantage préparer les repas que leur conjoint. Ceci qu’il y ait ou non des enfants au sein du foyer !

Schéma représentatif des inégalités femmes-hommes au sein du foyer pendant le confinement. Par Harris Interactive.
Source : Harris Interactive

En effet, quand on parle de tâches domestiques, on parle de préparation des repas, du ménage, des lessives, etc. Mais aussi de l’aide aux devoirs des enfants. Statistiquement, vous constatez donc que les femmes et les hommes n’ont pas vécu le même confinement !

Qu’en pense la secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes ?

D’après une interview exclusive du Point le 15 avril 2020, Marlène Schiappa, ancienne secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, fait part de sa crainte. Elle redoute un « épuisement silencieux » des femmes, qui assument trop souvent seules l’essentiel des tâches domestiques. « Quand vous devez travailler et gérer l’intendance et les devoirs trois heures par jour, vous n’êtes pas dans la même situation au travail que celui qui n’y consacre que vingt minutes. Il y a donc un risque pour la carrière des femmes pendant le confinement de voir les inégalités professionnelles se creuser davantage. » Une source d’inquiétude importante pour l’avenir de ces inégalités.

Que faut-il conclure de cet impact ?

Les inégalités entre les femmes et les hommes n’ont pas diminué au sein des foyers. Que l’emploi se réalise en télétravail à domicile ou en chômage partiel, elles n’ont pas non plus diminué pendant le confinement. Au contraire ! Le confinement a même « exacerbé les inégalités déjà présentes à la maison et face à l’emploi », explique Marie Becker, spécialiste des questions liées à l’égalité professionnelle pour le journal Le Monde.

Schéma représentatif des inégalités femmes-hommes au sein du foyer pendant le confinement. Par Harris Interactive.
Source : Harris Interactive
Schéma représentatif des inégalités femmes-hommes au sein du foyer pendant le confinement. Par Harris Interactive.
Source : Harris Interactive

D’après ces graphiques, la problématique reste donc que les hommes ne reconnaissent pas toujours qu’il n’y a pas d’égalité entre eux et leur conjoint(e) en ce qui concerne la répartition des tâches ménagères et éducatives. Ils ne reconnaissent que trop peu le fait que les femmes s’investissent plus dans les tâches domestiques qu’eux.

Pensez-vous qu’il y ait un manque de prise de conscience de la part des hommes sur la charge mentale que les femmes éprouvent au quotidien ? N’hésitez pas à nous donner votre avis en commentaire !

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.