L’hiver, on change sa routine visage avec des crèmes plus riches et le corps est enduit d’huile et autres onguents tout aussi cocooning. Mais quid de nos cheveux et de l’effet paille qui les menace ? Comment les aider à survivre au froid, à l’humidité ou encore au fer ? Comment les dompter en une sublime crinière ?

Pour mieux comprendre comment adapter sa routine capillaire, il est nécessaire de s’intéresser à la structure d’un cheveu. Au coeur du cheveu se trouve la médula puis le cortex et enfin la cuticule.

Structure des cheveux, on observe la couche centrale, la médula recouverte du cortex, lui même gainé par la cuticule. La cuticule est constituée d'écailles enchevêtrées les unes dans les autres.

La cuticule est une gaine formée d’écailles. Elle protège le cheveu. Malheureusement, ces écailles ont tendance à s’ouvrir avec les frottements (oreiller, vêtement), la chaleur, le froid… Voire même à tomber avec les colorations chimiques dont les pigments se fixent sur le cortex. Et donc, une fois ébréchée, la cuticule n’est plus aussi efficace et retient moins bien hydratation et nutrition. Les cheveux fragilisés deviennent mousseux, difficiles à coiffer, secs ou encore cassants. L’effet paille est là.

La porosité

Au coeur de toutes ces préoccupations se trouve un problème d’hydratation, et donc de porosité. Mais qu’est-ce que c’est exactement que la porosité ? Il s’agit de la capacité du cheveu à absorber l’eau. Elle dépend de l‘ouverture des écailles de la cuticule. Qualifiée de faible, moyenne ou haute, elle est un excellent critère de l’état de santé de ses cheveux et surtout, elle permet d’adapter sa routine capillaire pour chouchouter sa crinière.

Lorsque les écailles sont compactes, l'eau ne rentre pas du tout. On parle alors de porosité faible. Une porosité normale correspond à une cuticule avec les écailles suffisamment ouverte pour laisser entrer l'eau tout en la retenant. Alors qu'une cuticule ouverte laisse aussi facilement entrer l'eau dans le cheveu qu'elle n'en sort. On parle alors de porosité élevée.
Absorption de l’eau selon l’état de la cuticule

Donc concrètement comment connaître la porosité de ses cheveux ? Avec un test tout simple. Munissez-vous d’un verre d’eau (celle du robinet est parfaite puisque c’est elle qui lave vos cheveux) dans lequel vous déposez à la surface un cheveu propre, c’est-à-dire sans produit de soin (l’idéal étant un cheveu tout juste shampouiné). Puis observez la vitesse à laquelle il coule (ou non) sur trente minutes.

Description des résultats au  test de porosité. Les cheveux sont en surface donc la porosité est faible. Le cheveu est au milieu du verre donc la porosité est moyenne ou normale. Le cheveu est au fond du verre soit une porosité élevée.

Plus il coule vite, plus vos cheveux sont poreux et donc laisse filer l’eau aussi vite qu’ils l’ont absorbés . La méthode présentée dans cet article est faite pour vous.

En revanche, s’il reste à la surface, cela signifie que vos écailles sont trop fermées et ne laisse pas entrer l’eau. Pas de panique, ce n’est rien de grave. Pour une meilleure efficacité de vos soins, il suffira de laisser poser votre masque capillaire sous un casque chauffant ou encore une charlotte en plastique enveloppée d’une serviette chaude. L’idée est d’ouvrir les écailles avec de la chaleur pour laisser le soin pénétrer dans la fibre.

LOC, LA méthode pour chouchouter les cheveux.

LOC ou Liquid (liquide), Oil (huile), Cream (crème) est une méthode américaine basée sur l’anatomie même du cheveu afin de lui apporter ce dont il a besoin pour rester en bonne santé et prendre soin de lui.

En plus d’être complète, elle est aussi très simple. Après votre masque habituel et sur cheveux mouillés, appliquez du gel d’aloe vera ou du gel de lin. Les deux ont de fort pouvoir humectant, c’est-à-dire qu’ils captent l’eau et la conduisent vers l’intérieur du cheveu. Ensuite, répartissez quelques gouttes d’huile sur les pointes. Les plus secs pourront remonter jusqu’à la racine.

Le choix de l’huile dépend surtout de l’épaisseur de vos cheveux. Les plus fins préfèreront une huile légère comme celle d’amande douce, d’olive ou encore d’argan. Au contraire, les cheveux épais apprécient particulièrement l’huile de ricin, de coco ou encore le beurre de karité. N’hésitez pas non plus à les varier et les mélanger pour trouver VOTRE combinaison parfaite.

Enfin, terminez par une crème, à adapter selon vos besoins. Les cheveux bouclés seront sublimés par une crème définition. Et en cas de lissage, vos cheveux apprécieront la présence d’un protecteur thermique.

Ainsi, l’hydratation est scellée à l’intérieur du cheveu, quelque soit sa porosité. Les écailles sont donc resserrées et réagissent beaucoup moins aux agressions extérieures comme le froid ou l’humidité. Adieu cheveux mousseux et effet paille. Hydratés et nourris, votre crinière retrouve toute sa douceur.

Quels sont vos astuces pour prendre soin de vos cheveux ? Du DIY au secret de grand-mère, n’hésitez pas à les partager en commentaires !

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.