indemnisation avion

Voyager est un vrai bonheur ! Découvrir de nouveaux paysages, des nouvelles cultures… Mais parfois, ça ne se passe pas toujours comme prévu … Afin de se prémunir de certains désagréments si vous faites parti des 3,7 milliards de passagers qui prennent l’avion tous les ans, il est bon de connaître quelques « trucs » afin de pouvoir réclamer des indemnités en cas de retard, d’annulation ou de surbooking…

Les droits des passagers aériens

En premier lieu, vous devez savoir que dès que vous prenez l’avion, vous avez des droits en tant que passagère aérienne et il est important de les connaître.

En Europe :

Les règles de l’UE relatives aux droits des passagers aériens s’appliquent si votre vol :

  • s’effectue à l’intérieur de l’UE et est assuré par une compagnie aérienne établie dans l’UE ou en dehors de l’UE;
  • arrive dans l’UE en provenance d’un pays hors UE et est assuré par une compagnie aérienne de l’UE;
  • part d’un aéroport situé dans l’UE à destination d’un pays hors UE et est assuré par une compagnie aérienne établie dans l’UE ou en dehors de l’UE;
  • et si vous n’avez pas déjà bénéficié de prestations (indemnisation, réacheminement ou assistance de la compagnie aérienne).

En effet, depuis 2004 les passagers qui volent dans l’Union Européenne bénéficient d’une protection spéciale octroyée par le Règlement (CE) Nº 261/2004 du Parlement Européen et du Conseil, appelée CE 261.

Annulation avion

Aux Etats-Unis :

En ce qui concerne les droits des passagers aériens, ils sont très réduits et la décision de dédommager les usagers dépend directement de chacune des compagnies aériennes.

L’unique exception concerne les avions retardés sur la piste de n’importe quel aéroport des États-Unis au départ ou à l’arrivée.

La norme internationale :

Enfin, la Convention de Montréal, dont sont membres plus de 120 pays du monde, y compris l’Europe et les USA, octroie depuis 2003 une protection aux passagers de vols internationaux.

Lors d’avions retardés, les passagers peuvent uniquement réclamer une indemnisation des dommages occasionnés par l’incident, (par exemple le paiement d’une réservation d’hôtel payée en avance et non remboursable).

Cependant, tout comme la norme européenne, la norme internationale ne couvre pas les situations telles que les « circonstances extraordinaires ».

Les délais pour déposer une réclamation

Attention, le délai limite pour formuler votre réclamation de dédommagement est de 2 ans à partir de la date :

  • d’arrivée sur le lieu de destination,
  • à laquelle aurait dû atterrir votre avion,
  • à laquelle il a réellement atterri si cette dernière est différente.

Astuces pour voyager sereine :

En cas de problème, certaines compagnies sont assez réticentes à l’idée de rembourser leurs passagers. Par exemple, une réclamation à Transavia aura moins de chances d’aboutir qu’une demande à Air France.

En cas de vol retardé ou annulé, de correspondance ratée, d’un refus d’embarquement, j’utilise les services gratuits de Airhelp.

Grâce à ce service, je peux vérifier si je suis éligible à une indemnisation.

Cela fonctionne aussi lors d’une grève aérienne ou de bagages perdus, endommagés, retardés.

Les applications utiles :

Ensuite, j’utilise la plateforme Ulysse (optimiseur de billets d’avion) : elle me fait gagner un temps fou et me permet de réaliser de belles économies !

Quant aux risques de perte de bagage, j’utilise l’application Boomy et ses Qr-Codes !

Outre les valises, vous pouvez également utiliser leurs services pour tous les objets que vous ne voulez pas perdre ! (téléphone, ordinateur, tablette, clés, passeport, animal….)

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.