fbpx

Comment les MLM dupent les femmes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Comment les MLM dupent les femmes

Les sociétés de marketing de réseau, aussi connues sous le nom de MLM (multi-level marketing) ont la mauvaise réputation d’escroquer leurs propres employés (qu’on renomme plus joliment, les représentants). Après le scandale de la marque Lularoe, en 2018, beaucoup d’anciennes représentantes ont dénoncé les pratiques abusives de l’entreprise, et s’en est suivi une chasse aux sorcières contre les MLM. Pourtant, ce genre d’entreprise n’est pas près de disparaître. Au contraire, le phénomène ne cesse de prendre de l’ampleur.

Les jeunes femmes et les mamans : les premières cibles des recruteurs

Il est important de préciser que tous les MLM ne sont pas des machines à arnaque. Certaines de ces entreprises vendent des produits de qualité, et cela à des prix abordables. Cependant, il est important d’avoir conscience qu’il existe un phénomène de recrutement de masse dans les MLM, dont le but premier est de s’enrichir sur le dos de leurs employés. Toute personne peut être victime de ce genre d’arnaque et de manipulation. Cependant, les nouveaux MLM ciblent une démographie précise : selon l’étude de l’AARP, plus de la moitié des recrues sont des femmes. De plus, presque 50% des nouveaux employés ont entre 18 et 25 ans. Aussi, nous remarquons aujourd’hui que les mères et les femmes au foyer sont une partie de la population extrêmement vulnérable à ce genre d’organisation. Pourquoi se concentrer sur ce groupe démographique plutôt qu’un autre ?

En fait, les sociétés de marketing de réseau utilisent les attentes et les espérances de ces femmes pour les attirer dans leur organisation. Pour cela, elles se sont emparées des mouvements féministes du moment. Elles jouent sur l’attrait de la working-girl ou de la girl boss, et projettent l’image de la mère de famille entreprenante qui n’a pas peur de gérer son propre business… Elles adressent ces messages à des personnes qui ne sont pas satisfaites de leur situation professionnelle actuelle, et qui voudraient s’orienter vers le marketing. En fait, elles capitalisent sur les espérances des autres en faisant passer leur offres d’emploi pour une opportunité de travail indépendant.

Vendre du rêve pour recruter

Certaines sociétés de MLM sont organisées non pas comme des entreprises, mais comme de véritables communautés. Elles arborent une dimension humaine, solidaire, et cela surtout entre les femmes. Elles ont bien compris l’attrait de l’image d’une communauté de femmes soudées qui s’entraident, se conseillent, et s’écoutent. Non seulement cela permet de créer l’apparence d’un environnement de travail anti-stress et convivial, mais aussi, cela promeut l’entrepreneuriat féminin comme une démarche progressiste et féministe.

Photo de cottonbro provenant de Pexels.

Ainsi, intégrer un MLM, c’est intégrer une équipe de femmes fortes, créatives et entreprenantes, mais aussi une grande famille. Beaucoup d’anciennes représentantes de MLM affirment qu’elles ressentaient qu’il manquait quelque chose à leur vie. Elles savaient qu’elles avaient le potentiel de participer à quelque chose de grand, d’important. Et d’un coup, une amie leur parle des énormes bénéfices qu’elle a fait dans cette nouvelle start-up. Soudain, elles trouvent un moyen de rompre avec la monotonie du quotidien et d’utiliser leur potentiel de businesswoman. Sous couvert du mouvement Girl Power, les MLM recrutent des employées qui sont en fait le produit même de leur entreprise.

La vérité sur le marketing de réseau

En effet, le but des MLM n’est pas vraiment de vendre, mais de recruter. C’est à travers le recrutement que la société se fait le plus de bénéfices. Le système est le suivant : des représentants sont embauchés dans le but de vendre une marchandise, préalablement achetée avec leur propre argent, à une clientèle. Puis, avec les bénéfices de cette vente, ils doivent racheter de la marchandises. Cependant, ils doivent aussi recruter d’autres représentants afin de faire plus de profit et monter en grade. De ce fait, si le représentant ne parvient pas à vendre sa marchandise, ce qui n’est pas rare, il se retrouve endetté. S’il ne parvient pas à recruter assez de personne, il stagne dans son statut, et est donc réprimandé pour son manque de performance.

De plus, comme l’indique l’appellation “vente pyramidale”, le profit est réparti de manière hiérarchique. Ceux au sommet de la pyramide récolte la majorité du bénéfice, tandis que les autres employés, surtout les derniers recrutés, subsistent avec un petit salaire. Mais, ils ne s’en rendent pas compte tout de suite, car la vente pyramidale permet de créer un gros chiffre de bénéfice sur le coup, qui est ensuite immédiatement utilisé pour racheter de nouvelles marchandises.

DeAnne Stidham, fondatrice de Lularoe. Photo du site officiel Lularoe News.

La mentalité quasi-sectaire des MLM

Malheureusement, la crise sanitaire et les licenciements de masse ont profité aux MLM. Ces sociétés se sont emparées des angoisses générées par la situation pour recruter encore plus de représentants. En effet, beaucoup de MLM ont besoin de manipuler leurs employés pour les recruter et les maintenir dans ce système pernicieux. Ils utilisent des techniques de manipulation similaires à celles des sectes. Par exemple, l’instrumentalisation de la honte.

Quand une personne ne fait pas assez de bénéfice, ont lui fait des remarques dégradantes, on la rabaisse. Quand une personne souhaite quitter l’entreprise, elle est immédiatement ostracisée et diabolisée. Comme les sectes, les membres de MLM préconisent une positivité zélée. Il ne faut jamais dire de mal de l’entreprise. Il ne faut jamais se décourager, car cela est improductif. L’esprit de famille qui attirait les représentants devient vite un étau duquel ils ne peuvent plus s’enfuir. La Youtubeuse Américaine Josie Naikoi a créé sa chaîne Not The Good Girl pour dénoncer cet aspect des entreprises MLM.

Comment savoir si l’entreprise qui vous recrute n’a pas vos intérêt en tête ?

Voici quelques signes indiquant que l’entreprise qui veut vous recruter a des fins malhonnêtes :

  • Vous devez acheter pour être payé. C’est un très mauvais signe. Les MLM le justifient par le fait que vous allez multiplier vos bénéfices en achetant, et qu’en plus vous gérez le business de manière indépendante. Nous pouvons considérer cela comme des mensonges par omission. En effet, il n’est pas sûr que vous puissiez faire de profit par cette activité, mais il est très probable que vous finissiez endetté.
  • Vous devez sans arrêt recruter d’autres personnes. Si votre travail est la vente de produits, vous ne devrez pas à avoir faire le travail de recruteur.
  • Les ressources humaines vous harcèlent. Ce n’est pas toujours vrai. Mais, si des recruteurs veulent absolument que vous intégriez leur équipe, cela signifie sûrement que vous êtes le produit de cette entreprise.
  • On ostracise les personnes qui démissionnent. L’agressivité et la diabolisation des employés qui quittent l’entreprise révèlent l’aspect sectaire de ces entreprises.

Si vous avez l’esprit d’une entrepreneuse, il existe plusieurs manières de faire décoller votre projet. Soyez donc vigilantes aux différentes “opportunités” qui se présentent à vous !

Apprendre à choisir un sapin de Noël plus écologique
Actu lifestyle

Apprendre à choisir un sapin de Noël plus écologique

Cette année, vous avez décidé de vous procurer un sapin de Noël plus “respectueux” de l’environnement ? Alors, ça tombe bien car dans cet article, vous trouverez tous les critères pour bien choisir son sapin de Noël durable et écoresponsable !

Lire la suite »
Comment allier imprévu et développement personnel ?
A la une

Comment allier imprévu et développement personnel ?

Rien ne se passe comme prévu (et c’est tant mieux !), de l’auteure Stéphanie Rauch est disponible en librairie et en ligne. Publié aux éditions Kiwi, ce guide offre une nouvelle perception des imprévus. Ce guide prouve que les changements de plans et les déviations sur notre route peuvent être porteurs de positif. Ô Magazine a interviewé Stéphanie Rauch, la neuropsychologue derrière cet ouvrage.

Lire la suite »
Cadeaux de Noël : sélection des meilleurs coffrets à offrir
Actu lifestyle

Cadeaux de Noël : sélection des meilleurs coffrets à offrir

It’s Christmas time ! Notre période préférée de l’année est enfin arrivée et il est temps de gâter nos proches. Soeur, épouse, maman, amie : toutes les raisons sont bonnes pour offrir un joli cadeau ! Alors pourquoi ne pas se laisser tenter par un coffret ? Pensé à l’avance et réunissant souvent les best-sellers des marques, c’est l’alternative idéale. O Magazine vous propose donc un tour d’horizon des meilleurs coffrets cadeaux à offrir cette année :

Lire la suite »

Cet article a 2 commentaires

  1. emma

    C’est impressionnant le nombre de conneries qu’on peut lire sur le MLM,
    à chaque article lu, on se rend compte que la personne qui écrit n’a absolument rien compris et ne métrise pas du tout le sujet.
    Je me suis inscrite il y a même encore 1 an je gagne 2800 euros/mois
    et mes propres partenaire gagne également bien leur vie dont une a réalisé son reve de s’expatrié a Tahiti en seulement 6 mois car elle a déja atteint sa liberté financiere!
    et bien plus vite que moi, sa propre marraine.
    c’est impressionnant de parler que du négatif péché surement, chez les personnes qui ont arretés au bout d’un mois sans faire l’effort de grandir.
    Alors faites votre taf correctement au lieu de raconter des conneries !

  2. Giliane

    Vous décrivez la vente pyramidale (qui est INTERDITE en France) et non le marketing de réseau.

    Le marketing de réseau rémunère sur les ventes des adhérents, pas sur les adhérents eux-mêmes (ce que fait la vente pyramidale). Une mise à jour de vos infos serait bénéfique afin de ne pas tromper vos lecteurs et les faire encore plus se sentir comme des victimes d’un système tout à fait sain.

Laisser un commentaire