fbpx

Dans Champagne, il y a femme

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr

 

Traversant encore ses nombreuses appellations, il m’arrive de m’asseoir sur un banc, les bras ballants contre mes genoux serrés et les pieds laissés à droite à gauche comme un sac à main trop lourd, et de me dire : « Champagne… j’ai tout vu, tout bu, tout su. » Mais d’autres fois, je découvre encore des perles de Champagnes qui ne méritent d’être appréciés que par des lèvres de femme, et je vous les apporte.

Combien de coupe faut-il boire pour ne plus avoir soif ?

Une première pour se faire remarquer, pour que l’entourage, perdu dans ses connexions 4G, lève la tête se demandant « qui a commandé du champagne ? ». Comme s’il fallait être snob ou signataire de la promotion du Quarter pour avoir le droit à ce vin si marqué de préjugés.

Une seconde pour se dire que la première était assez bonne, mais trop courte. Pour se détourner avec sa chaise vers l’extérieur, dos aux malhabillés en tout genre qui sont encore le pousse sur leur écran portable, pour avec tranquillité croiser les jambes en les laissant inclinées, reposant un dos droit mais non cambré sur une seule fesse. Puis les décroiser le buste en avant, le regard au loin, le haut des jambes sentant le froid de la chaise au travers le tissu la robe.

La troisième coupe accompagnera un magazine mode, un cigare, un magazine littéraire ou une pipe en écume.

Une quatrième et une cinquième coupe seront bues sans attention, comme ça en discutant, en pensant, en passant.

Une sixième achèvera de se savoir ivre.

Et la septième, elle, achèvera la bouteille, et la soif s’en ira, enfin.

Par Bénédicte.

 

Interview de la chanteuse Sôra
Actu culture

Interview de la chanteuse Sôra

Nous vous invitons à découvrir une nouvelle artiste pleine de promesses. Sôra est une jeune chanteuse que nous avons eu le plaisir d’interviewé. Cette passionnée

Lire la suite »

Laisser un commentaire