Ces lanceurs d'alerte qui ont marqué le 21ème siècle

Surveillance de masse de la population par les services secrets américains, évasion fiscale mondiale, médicament dangereux pour la santé… Quel est le rapport entre tous ces scandales ? Et bien, ils ont été dénoncés par des lanceurs d’alerte. Ces personnes prennent de gros risques en s’opposant et en dénonçant de grandes puissances mondiales, au nom de la vérité.

Edward Snowden, un nom devenu mythique

C’est l’un des lanceurs d’alerte les plus connus de sa génération. Edward Snowden est un informaticien, engagé à la CIA puis à la NSA (l’agence nationale de sécurité américaine). A même pas 30 ans, il dévoile de vastes programmes de surveillance mondiale de la population via les communications numériques en 2013. Publiées par les journaux The Guardian et le Washington Post, les révélations d’Edward Snowden montrent que les services secrets des Etats-Unis ont accès aux activités et conversations privées sur internet de n’importe quel citoyen. Un système d’espionnage, inconnu du grand public, au nom de la lutte anti-terrorisme. Captation des métadonnées des appels téléphoniques, écoute internet… la fuite de ces documents top secret a créée un gigantesque scandale et pose question sur l’usage de nos données personnelles.

Edward Snowden lors d’une interview pour France Inter

Edward Snowden devient alors la proie des Etats-Unis, l’accusant d’espionnage, de vol et d’utilisation de biens gouvernementaux. Risquant 30 ans de prison, une chasse à l’homme débute et l’informaticien se réfugie à Moscou, en Russie. Jugé de traite par certain, d’un héros pour d’autre, Edward Snowden défend sa position. Il déclare que son objectif était « de dire au public ce qui est fait en son nom et ce qui est fait contre lui » et que la NSA représente « une menace mortelle pour la démocratie ».

Chelsea Manning : le scandale Wikileaks

Chelsea Manning, ancienne analyste militaire de l’armée des Etats-Unis, s’est fait connaître par les révélations sur l’armée américaine. Wikileaks, site de Julian Assage, a rendu public des ‘bavures’ commises par l’armée américaine lors d’opérations en Afghanistan et en Irak. En 2010, grâce aux documents confidentiels fournis par Chelsea Manning, Wikileaks publie une vidéo montrant l’armée de l’air américaine tirer, dans une atmosphère plutôt joyeuse, sur des civils à Bagdad, en Irak. Plusieurs autres scandales seront ensuite dévoilés, comme la dissimulation de nombreuses victimes civiles par l’armée américaine. Après avoir passé des années en prison pour bon nombre d’accusations, Chelsea Manning est libérée et reste un symbole de la persécution psychologique et judiciaire des lanceurs d’alerte.

La vidéo de la bavure de l’armée américaine lors d’une opération en Irak

L’affaire des évasions fiscales grâce aux dénonciations de quelques protagonistes

‘John Doe’ et les Panama Papers

« Je veux que ces délits deviennent publics… ». Voici les mots de John Doe, un nom utilisé pour dissimuler son identité. En 2016, cet homme contacte le journal allemand Süddeutsche Zeitung. Il lui transmet alors 11,5 millions de documents confidentiels issus du cabinet d’avocat du Panama : Mossack Fonseca. Partagés avec le Consortium international des journalistes d’investigation, une vaste enquête est réalisée à partir de ces dossiers. Quelques mois plus tard, le scandale éclate : des évasions fiscales massives et du blanchiment d’argent de la part de grands groupes mondiaux et de personnalités. Grosses fortunes, sportifs, patrons d’entreprises, célébrités… John Doe a permis de dévoiler 214 000 sociétés off-shores et sociétés-écran utilisées pour dissimuler de l’argent au fisc et profiter de taux d’imposition très bas.

Stéphanie Gibaud et Hervé Falcani : les révélations chocs des banques suisses

Elle est à l’origine du scandale d’évasion et de blanchiment de fraude fiscale de la banque UBS. Lui a révélé le système encourageant l’évasion fiscale de la banque HSBC. Stéphanie Gibaud, ex-cadre chez UBS, a dénoncé en interne puis à l’inspection du travail les pratiques d’UBS. Il s’agit de sociétés off-shores permettant aux clients de la banque d’échapper aux impôts et de dissimiler leur argent. Grâce à ces informations, UBS a été accusé d’avoir fait échapper plus de 10 milliards d’euros au fisc. Quant à lui, Hervé Falcani est le lanceur d’alerte à l’origine des Swissleaks. Alors informaticien pour HSBC, il révèle dès 2008 que la banque encourage et permet à ses clients de s’évader fiscalement et de blanchir cet argent. Au total : 127 000 comptes appartenant à 79 000 clients de 180 nationalités, une affaire mondiale.

De nombreux autres lanceurs d’alerte depuis 20 ans

Irène Frachon et l’affaire du Mediator

En 2007, cette pneumologue alerte, après de nombreux soupçons par le corps médical, sur la dangerosité du Mediator. Ce médicament est de base prescrit pour les personnes souffrant de diabète de type 2. Cependant, il est détourné pour ses propriétés coupe-faim à un grand nombre de personnes. Irène Frachon revendique sa commercialisation et évoque entre 500 et plusieurs milliers de victimes décédées en raison des effets secondaires du Mediator. Ce dernier est retiré de la vente en 2009 et s’engage alors un long procès contre l’entreprise pharmaceutique concernée, dans lequel la pneumologue témoigne.

Clearstream et Denis Robert

Journaliste, Denis Robert dévoile en 2001 une vaste enquête sur la plateforme Clearstream. Ces accusations dénoncent la plateforme d’utiliser un système permettant d’effacer des traces de transactions financières et ainsi, permettre l’évasion fiscale et le blanchiment d’argent. Il s’en est suivi une dizaine d’année de procédure judiciaire entre Denis Robert et Clearstream, mais aussi avec les banques accusées dans son enquête.

Kathryn Bolkovac : lanceuse d’alerte en haute hiérarchie

Cette ancienne détective américaine de la police d’État du Nebraska a travaillé pour l’ONU, dans la section Surveillance et Maintien de l’Ordre. Dès 2000, elle révèle un vaste réseau de trafic d’êtres humains et de consommation, par plusieurs officiers, de prostituées en Bosnie.

Ils font débat mais fascinent le cinéma

Par leur courage et leur prise de risque au nom de l’intérêt général, ces lanceurs d’alerte sont souvent mis en avant dans des films. Installez vous tranquillement chez vous, voici quelques films à voir sur les lanceurs d’alerte. Snowden, d’Oliver Stone, retrace la carrière et les révélations d’Edward Snowden sur la surveillance numérique américaine. The Whistleblower, réalisé par Larysa Kondracki, s’inspire de l’histoire de Kathryn Bolkovac. We steal secrets : the story of Wikileaks, est un documentaire d’Alex Gibney sur le site de Julian Assange et les révélations de Chelsea Manning. Enfin, le cinquième pouvoir de Bill Condon décrit aussi l’histoire des révélations de Wikileaks. Des hommes et des femmes ordinaires qui ont révélé les plus gros scandales du siècle, cela fascine toujours.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.