fbpx

Ces couples confinés hier… parents dans 9 mois ?

Anciens confinés, futurs parents

Confinés hier, parents demain : appartenez-vous à l’un de ces couples qui ont fait l’amour pendant le confinement et contemplent aujourd’hui un avenir plein de promesses ? Fantastique ! Ô Magazine explore avec vous les différentes facettes de cette situation, à la fois intime et sociétale…

Confinement, l’amour en huis clos…

Les retrouvailles qu’on attendait plus

Beaucoup de couples se sont donc retrouvés confinés, enfermés, contraints à partager 24/7 un espace parfois limité. Ils ont cependant choisi de ne pas subir cette proximité forcée, mais plutôt de la mettre à profit pour se retrouver. En effet, entre le boulot, les rendez-vous et parfois les enfants, la routine ordinaire ne leur laissait aucun moment de répit. Le confinement avait bien sûr des désavantages, mais de ce point de vue il a permis plus de moments en tête-à-tête : soirées et dîners romantiques, temps d’échange, d’écoute… Finalement, cette disponibilité et cette intimité ont favorisé le désir amoureux et les relations charnelles.

Libération de l’érotisme

Par ailleurs, la nature même de ces relations a évolué. En effet, le contexte de distanciation sociale a contribué à l’envie de contact humain, de rapports physiques. Confinés, mais ensemble, les partenaires ont d’autant plus savouré leurs caresses et ont utilisé leur frustration pour donner plus d’intensité à leurs ébats. En outre, ils ont pu s’autoriser davantage de choses, prendre le temps d’explorer ensemble leur sexualité, tenter de nouvelles positions ou pratiques sexuelles. De toute évidence, cette liberté intime renforcera le couple sur le long terme…

Un autre regard sur l’avenir

Anciens confinés, futurs parents

Ainsi, à l’abri des regards, certains couples ont su réinventer leur relation sexuelle pour l’épanouir. Mais le plaisir charnel n’était pas le seul enjeu ! Car le confinement – si propice au recul, aux discussions et aux projets, leur a offert une occasion idéale pour envisager sereinement l’avenir de leur famille. En faisant l’amour, ils ont souhaité concevoir autant que de se retrouver.

Un phénomène d’ampleur

Des tests qui se vendent comme des petits pains

On a d’ailleurs pu constater une forte hausse dans les ventes de tests de grossesses durant la période de confinement. Effectivement, dès la première semaine l’observatoire Nielsen a constaté que les ventes de la grande distribution avaient évolué de manière significative : durant ces quelques jours, les français ont acheté de moins en moins de préservatifs et de plus en plus de tests de grossesse.

“Chéri, je suis enceinte !”

Enfin, le grand moment est arrivé pour vous, comme pour de nombreux français. Ce moment fatidique du test de grossesse. Madame s’est isolée aux premières lueurs du jour et a attendu fébrilement que s’affiche le résultat tant espéré : POSITIF ! En quelques secondes, votre désir d’enfant passe de rêve à réalité et vous entrez dans cette période aussi belle que mouvementée de la grossesse ! Neuf mois pendant lesquels vous préparerez à deux (peut-être plus si vous avez déjà des enfants) l’arrivée de ce bébé. Vous trouverez ici et de nombreux conseils pour appréhender au mieux les démarches et achats à effectuer afin d’entamer et vivre sereinement ce nouveau chapitre de votre vie…

Confinés futurs parents

Baby-boom 2021 ?

Il est donc tout à fait possible que le début de l’année 2021 soit marqué par un pic de natalité considérable en France et à l’international. Cependant, malgré quelques signes avant-coureurs tels que les ventes accrues des tests de grossesse, les experts restent mitigés sur la question.

«La plupart du temps les crises économiques sont plutôt associées à une baisse de la natalité, et une reprise économique souvent à une hausse de la natalité.»

Richard Marcoux, professeur de sociologie à l’Université Laval

Une hausse du nombre de naissance peut d’ailleurs ne pas être considérée comme un baby-boom. S’il on en croit Richard Marcoux, ce dernier aurait plus de chance de survenir non pas “grâce” au confinement, mais plutôt avec la reprise économique que l’on espère pour les mois à venir. Une chose est sûre, nous en saurons plus d’ici neuf mois !

Pour aller plus loin…

Prenez le temps de découvrir d’autres articles consacrés au couple et à la famille sur Ô Magazine !

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.