fbpx

Ce qu’il faut retenir des septennats de François Mitterrand quant aux droits des femmes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Ce qu’il faut retenir des septennats de François Mitterand quant aux droits des femmes

En ce 10 mai 2021, quarantième anniversaire de la prise de fonction du premier président socialiste François Mitterrand, il est temps de revenir sur les mesures phares qui ont marqué ses deux septennats. En effet, sous François Mitterrand de nombreux droits des femmes ont vu le jour.

Troisième président français de la V ème République, François Mitterrand a aboli la peine de mort en 1981 et instauré la cinquième semaine de congés payés. Ce président a aussi établi les 39 heures de travail par semaine en 1982. Connu pour ses mesures tendant à faciliter la vie ouvrière, François Mitterrand s’est aussi investi dans les causes féminines et celles touchant à l’orientation sexuelle. Durant son second septennat, il a d’ailleurs nommé Édith Cresson au rôle de première ministre, en mai 1991. C’est la première femme qui a accédée à cette fonction.

La création de la Journée de la femme 

Le 20 janvier 1982, le Conseil des Ministre a officialisé l’instauration de la journée de la femme. Elle est depuis célébrée le 8 mars. Cette proposition venait d’Yvette Roudy, ministre des droits de la femme. À l’occasion de cette première célébration, le président avait fait une déclaration où il soumet l’hypothèse de créer une loi anti-sexiste.

« Ceux qui se sont battus pour les libertés, les républicains, les démocrates, les socialistes, savent que la liberté de chacun s’arrête là où commence celle d’autrui : c’est ce qu’on appelle la tolérance. Au nom de cette tolérance, nous nous sommes dotés, dans notre pays, d’une loi antiraciste. Pourquoi n’y aurait-il pas, et cela sera proposé, une loi antisexiste ? Il ne faut pas faire ou exagérer la comparaison. Mais enfin, si elle sert à permettre à des associations régulièrement déclarées et qui ont cet objectif dans leurs statuts, de se constituer en cas de provocation à la discrimination, d’injures, diffamations, de refus du droit d’une personne ou d’un groupe en raison de leur sexe. Cette proposition de loi pour ce projet de loi verra le jour. »

Ce discours a annoncé la ligne gouvernementale que le président a adopté pour les femmes et la prise de plusieurs mesures. Ces dernières seront en effet mises en place progressivement sous son gouvernement.

Les lois marquantes pour les droits des femmes sous les septennats de François Mitterrand

Avril 1982

Le mois suivant son annonce, il instaure un projet de loi sur la présence égale des hommes et des femmes au statut de fonctionnaire. Cette loi doit faciliter l’accès des femmes dans ce domaine.

Décembre 1982, une loi pour l’avortement

L’interruption volontaire de grossesse (IVG) est désormais remboursée et prise en charge par l’État. Les femmes peuvent alors prétendre à des soins et se rendre dans des lieux médicaux sans se soucier des frais.

13 Juillet 1983 : la Loi Roudy

Elle vise l’égalité professionnelle homme-femme.

À lire également : Le droit de vote des femmes, 77 ans déjà !

23 décembre 1985

Loi n°85-1372 reconnaît l’égalité des époux dans les régimes matrimoniaux. Elle instaure la parité des parents dans la gestion des biens des enfants mineurs. Dès lors, les divorces sont plus faciles.

5 septembre 1990 

La cour de Cassation reconnaît pour la première fois le viol conjugal. Par conséquent, les femmes peuvent désormais porter plainte lorsqu’elles subissent des violences.

27 janvier 1993

L’auto-avortement n’est plus un délit, les sanctions sont donc retirées. Grâce à cette loi, les femmes peuvent avorter de manière plus sécurisée. Ainsi, grâce à l’application de ces diverses mesures et projets de lois, la condition des femmes a pu évoluer.

Malgré les nombreuses controverses à son sujet, François Mitterrand reste un homme politique engagé. Les nombreuses mesures prises pour les causes féminines et sociales font de lui un président marquant et historique. Par ailleurs, les nombreux reportages sur sa vie et sa politique diffusés à l’occasion du quarantième anniversaire de sa mort en témoignent.

Laisser un commentaire