fbpx

Restaurant, voyage, rappel de vaccin… Ce qui change avec le pass vaccinal

Restaurants, Voyage, Rappel de vaccin… Ce qui change avec le pass vaccinal

Le pass vaccinal vient remplacer le pass sanitaire ce lundi 24 janvier. Voici tout ce qu’il faut savoir.  

Le pass vaccinal entre en vigueur ce lundi 24 janvier. Il vient remplacer le pass sanitaire mis en application depuis l’été dernier. Ainsi le feuilleton parlementaire sur ce projet de loi sulfureux prend fin. Le Conseil constitutionnel, saisi notamment par les parlementaires de gauche, a validé l’essentiel du projet de loi. Et notamment la disposition polémique de vérification d’identité par le personnel de lieux accueillant du public. De plus, l’instauration de cet outil intervient quelques jours après l’annonce par le Premier ministre d’un allègement des restrictions sanitaires. 

A lire également : Le pass vaccinal adopté : le Conseil Constitutionnel saisi

Quand est-ce qu’un pass vaccinal est validé ?    

Le pass vaccinal concerne les personnes de plus 16 ans pour l’instant. Le QR code dest le même que pour le pass sanitaire et il est possible de justifier d’un pass vaccinal de trois manières. La première, c’est un schéma vaccinal complet. Il s’agit donc de deux injections (pour Pfizer, Moderna, AstraZeneca), une dose (Johnson & Johnson), plus une dose de rappel effectuée entre trois et sept mois après la dernière injection. A partir du 15 février, ce sera quatre mois. La deuxième est de présenter un certificat de rétablissement du covid de plus de onze jours et moins de six mois. La troisième est un certificat de contre-indication à la vaccination. 

Où est-ce que l’on me demande un pass vaccinal ? 

Le pass vaccinal s’applique dans les mêmes lieux que le pass sanitaire d’autrefois. Il concerne donc les restaurants et bars, les lieux culturels (cinéma, musées, théâtre, salles de sport, salle de spectacles, enceintes sportives… ). Mais aussi les foires, séminaires et salons professionnels, les grands magasins et centres commerciaux sur décision du préfet) ainsi que les transports publics interrégionaux (train, bus, avion). 

Un pass accessible aux primo-vaccinés

La différence fondamentale avec le pass sanitaire est qu’il faut désormais justifier d’un état complet de vaccination ou d’une contamination récente au covid pour accéder aux lieux culturels. Les tests négatifs ne le permettent plus. Pour encourager la vaccination, les autorités permettent aux primo-vaccinés d’obtenir un pass vaccinal. Il suffit de justifier d’une première injection et d’un test négatif

Un renforcement des contrôles et des sanctions

Le gouvernement promet également un renforcement des contrôles et des sanctions pour les fraudeurs. Ainsi, les restaurateurs et propriétaires de lieux publics ont la possibilité de vérifier l’identité des clients. Les personnes présentant le pass d’une autre personne, ceux qui l’ont prêté et les professionnels qui refusent d’effectuer les contrôles s’exposent à une amende de 1000 euros. Les personnes détentrices d’un faux pass vaccinal risquent désormais 45 000 euros et trois ans d’emprisonnement. Enfin, les entreprises qui ne respectent pas le protocole sanitaire et le télétravail obligatoire peuvent recevoir une amende de 500 euros par employé (dans la limite de 50 000 euros par entreprise). 

Laisser un commentaire