fbpx

Reportages

Le Musée Soulages inattendu

Soulages inattendu au musée de Rodez

Dernière étape de notre bike trip aveyronnais centré autour de l’œuvre de Soulages, nous nous rendons cette fois à Rodez. Soulages y est né. Il passe son enfance dans une maison du…

scène de la comédie musicale Chicago au théâtre Mogador

Tous au théâtre ? Rencontre avec Laurent Bentata

Les artistes ont déchanté. Pendant ces longs mois de confinement, le monde du théâtre a été au ralenti, et rien ne laisse présager à court terme une autre mélodie. Pour autant, rien n’évoque le chant du cygne, et Monsieur Laurent Bentata, directeur du théâtre Mogador et de Stage Entertainment France, entreprise leader dans la comédie musicale, nous livre son analyse, pour répondre à cette question : serons-nous bientôt de retour tous au théâtre ?

Le rôle des étudiants au regard des cinéastes de mai 68

Le rôle des étudiants au regard des cinéastes de mai 68

Parmi les différents problèmes abordés, émerge rapidement celui de l’intellectuel complexé par son impuissance à n’apporter autre chose qu’un soutien moral aux masses en lutte. Néanmoins, il cherche à s’employer du mieux qu’il le peut, en étant présent aux côtés des travailleurs pendant l’action. Car il ne peut se contenter “d’écrire ses bouquins”, il a aussi besoin de “réalisation”. Pour autant, le rôle de l’intellectuel doit rester centré autour de sa spécialité : l’accumulation de connaissances théoriques révolutionnaires et leur diffusion auprès des masses laborieuses et paysannes. Il peut également contribuer à l’agitation révolutionnaire dans son propre secteur, celui de l’Université. Il peut enfin coordonner les actions entre les différents groupes impliqués (ouvriers, paysans) en menant des enquêtes, puis en les diffusant par le biais des médias (cinéma, théâtre, journaux de rue) qu’il contrôle.

Instagram souhaite réduire la pression des utilisateurs

Instagram souhaite cacher les “j’aime”

Que vous ayez un compte ou non, vous avez nécessairement entendu parlé de l’application Instagram. Ce réseau permet de partager des photos avec le monde entier. Si le fondateur voulait que chacun puisse poster ce qui lui tenait à cœur, le réseau social est. Très vite, il est devenu un business très lucratif. Au point d’entraîner une dérive. L’utilisateur se focalise sur les “‘j’aime” engendré par les postes, plus qu’à son contenu.