fbpx

Break, le nouveau média qui veut casser les codes des médias traditionnels

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr

Lancé le 14 juin dernier, le nouveau média Break de la marque Don’t Call Me Jennyfer, a pour vocation de divertir, d’informer et d’inspirer les jeunes générations.

C’est un nouveau média qui a fait son apparition sur TikTok le 14 juin dernier : Break. Créé par la célèbre marque de vêtements Don’t Call Me Jennyfer, Break a pour cible les jeunes générations. Le but premier était de déconfiner les jeunes digitalement. Également de les informer sur l’actualité sans pour autant ne parler que de la pandémie mondiale. Un média qui veut casser les codes des médias traditionnels basés sur des contenus plus longs et qui ne suscitent pas forcément l’intérêt des jeunes.

Break, les origines

Tout commence pendant le premier confinement en mars 2020. Rappelez-vous : restaurants, écoles et boutiques fermés, les Français coincés entre quatre murs, aucun contact avec le monde extérieur… Oui, vous vous en rappelez, c’était l’enfer. C’est alors qu’une petite équipe de chez Don’t Call Me Jennyfer décide d’agir pour le bien de vos ados. Le but : les déconfiner digitalement et créer un lien quand tout est fermé. « On voulait que les jeunes s’aèrent l’esprit. L’objectif était de sortir de ce qu’on avait l’habitude de voir sur BFMTV, la crise, les malades », explique Grégory Le Perlier, média manager chez DCM Jennyfer et en charge du développement du média Break.

De fil en aiguille, le média s’est structuré pendant un an et des contenus ont commencé à être posté sur la page Instagram de la marque Jennyfer. Des interviews, des jeux et bien d’autres formats ont petit à petit séduit les jeunes de la communauté DCM Jennyfer. 

« Récemment, nous nous sommes posés la question de savoir si c’était une bonne idée de rester sur la page Instagram de Jennyfer. En fait, nous n’allions pas créer de communauté Break, puisque c’est la communauté de Jennyfer qui découvre les formats Break. Ce n’est donc pas forcément ce que la communauté de DCM Jennyfer attend sur la page Instagram de la marque. Elle attend la sortie de postes en rapport avec les nouvelles collections », explique Grégory Le Perlier. Le média manager décide alors de faire de Break un média indépendant et marque sœur de Don’t Call Me Jennyfer. Break quitte définitivement Instagram pour aller s’installer sur TikTok, la plateforme préférée des ados. « L’avantage de TikTok est que c’est très ouvert et que tout le monde peut accéder au contenu de tout le monde sans forcément en être abonné ». 

© Break.

Faire un break

Pour faire un break, Break propose différents formats pour divertir, informer et inspirer les jeunes. Les contenus humoristiques ne manquent pas à l’appel de quoi scotcher les ados. « Les médias aujourd’hui ne mettent plus assez en avant le divertissement pur et dur où on regarde un format et on se tape des barres. Nous avons voulu reprendre au sérieux le divertissement et le remettre au goût du jour », précise le média manager. 

Au niveau des informations, Break a un rôle sociétal. D’ailleurs, la promotion de l’actualité ainsi que de la culture générale reste primordiale au sein d’un média. « Il y a des formats où on va parler d’actualité. Un autre où on va parler d’un sujet assez large comme la crypto monnaie où on va essayer de la vulgariser et la décrypter en une minute », explique Grégory Le Perlier.

En somme, l’objectif est de donner toutes les clés aux jeunes pour comprendre le monde dans lequel ils vivent. Mais surtout, toutes les clés pour être encore plus curieux.

« Aller se renseigner derrière, car, on ne va pas se mentir, en une minute, on ne peut pas tout apprendre. Par contre, on peut se dire : “ok, nous t’avons expliqué ça en une minute, maintenant c’est à toi d’aller plus loin pour creuser ce sujet si tu en as envie.”».

Question inspiration, les formats vont être assez larges. Le rôle de Break ici sera d’accompagner les jeunes dans la vie de tous les jours. « On va aussi bien traiter de l’acné qui est très forte chez les jeunes (comment l’assumer). Ou mettre en avant un talent avec le format Déclassé. C’est un format que j’imagine comme La France a un incroyable talent mais version plus jeune. Un format qui soit leur podium d’expression »

@breakmedia

Ariana Grande, Didier Deschamps, Simba.. On a réussi à les inviter au studio pour qu’ils vous souhaitent bonne chance pour le bac. Qui nous peut? 🔥

♬ son original – BREAK⚡️
© Breakmedia TikTok.

À lire également : Les divertissements en ligne à faire à la maison.

« Si on a pu aider quelqu’un à se sentir mieux grâce à un de nos contenus »

Break est ambitieux et souhaite toucher le plus de jeunes possible. Objectif ? 500 000 followers sur TikTok. Pari tenu pour Gregory Le Perlier. « »Premièrement, pour moi, si un jour on pourra dire que Break a réussi, ça sera d’un point de vue chiffre. Au bout de 500 000 followers on pourra dire qu’on a réussi ». Pour ce qui est du capital affectif, il est un paramètre pris très sérieusement en compte par Monsieur Le Perlier. « D’autre part, on aura réussi à créer un lien affectif avec nos abonnés, quand on entendra dans la rue ou dans la cours de récréation un jeune dire : “Tiens, est-ce-que tu as vu la dernière vidéo de Break hier soir”, “Est-ce-que tu as vu la vidéo de untel sur Break”. ».

« Si en plus de tout cela on a pu aider quelqu’un à se sentir mieux grâce à un de nos contenus, on aura aussi gagné». Pour Grégory Le Perlier, l’ambition est grande. Devenir une marque média et ne plus être une marque de vêtements qui communique sur ce média n’est pas une tâche facile. Finalement, l’ambition est d’être un média qui a aussi un magasin de vêtements mais qui reste indépendant.  

« Le but est que l’un profite à l’autre. Nous faisons tout de même des collaborations avec eux ». Dans les boutiques Don’t Call Me Jennyfer, des campagnes de teasing ont été réalisées. Vous l’aurez sûrement remarqué, de petites affiches invitant les clients à scanner le QR code sont placardées dans les boutiques. « Nous sommes allés chercher la communauté de DCM Jennyfer directement à la source pour qu’elle se retrouve dans le média Break ».

Maintenant, si vous avez besoin d’un break, vous savez où aller !

QR code TikTok Break.
© QR code TikTok Break.

Laisser un commentaire