Anna Sorokin : la fausse millionnaire reste aux États-Unis

new york

Personnage central qui a inspiré la série à succès de Netflix “Inventing Anna”, Anna Sorokin devait être extradée vers l’Allemagne ce lundi 14 mars. Elle est finalement toujours en détention aux Etats-Unis. 

La fausse multimillionnaire russo-allemande, Anna “Delvey” Sorokin fait à nouveau parler d’elle. Après avoir trompé les hautes sphères de New York, elle a été condamnée en 2019 à plusieurs années de prison. Cette sanction s’applique après qu’elle ait escroqué 275.000 dollars à des hôtels, des banques et des proches. Après sa libération en février 2021, pour bonne conduite, elle retourne en prison le mois suivant par rapport à la date de son visa. Lundi, alors qu’elle devait être expulsée en Allemagne, les fédéraux américains de l’Immigration et des Douanes annonce le lendemain qu’Anna Sorokin reste “détenue dans un centre ICE (U.S. Immigration and Customs Enforcement, la police fédérale migratoire) dans l’attente de son expulsion”.

Après Netflix, place à Spotify

L’histoire d’Anna a séduit la productrice de télévision Shonda Rhimes. Elle en a profité pour faire une mini-série à franc succès sur Netflix “Inventing Anna”. Selon la presse spécialisée, grâce à cela, la russo-allemande aurait touché 320 000 dollars de la plateforme Netflix. Mais ce n’est pas tout : Anna continue d’être populaire. Une porte-parole de Spotify confirme à l’AFP à New York qu’elle est l’invitée du podcast audio et vidéo américain Call Her Daddy. Une émission de conversations sur la sexualité animée par l’influenceuse Alexandra Cooper. Cette dernière précise que l’émission a été enregistrée par Anna depuis le centre de détention et est diffusée ce mercredi 16 mars. 

Une escroqueuse russo-allemande hors-pair !

Anna Sorokin a réussi pendant dix mois à tromper l’élite de New York. En effet, entre 2016 et 2017, elle se fait passer pour une riche héritière allemande ayant 60 millions de dollars. Habiles dans les mensonges grâce à son aplomb, la jeune femme a obtenu des dizaines de milliers de dollars de prêts bancaires. Elle a voyagé gratuitement en jet privé et vécu au crochet de palaces de Manhattan sans rien débourser.

De plus, elle a tenté d’avoir un prêt de 22 millions de dollars pour lancer un club sélect à Manhattan. Sa première incarcération eut lieu en 2017, à la prison de Rikers Island pour vol. Puis, condamnée par la justice new-yorkaise en 2019 à entre quatre et douze ans de réclusion pour les vols commis. Ayant fréquenté le monde de la mode à Londres et Paris, Anna arrive à New York en 2013 pour la Fashion Week.

Laisser un commentaire

Ô Magazine
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Autoriser tous les cookies
Enregistrer la sélection
Paramètres individuels
Paramètres individuels
Il s'agit d'un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Afficher les cookies