À l’approche de Noël, on mange et on boit

Noël se faire plaisir

À l’approche de Noël, les enfants sont tout excités, et nous, on pense à ce qu’on va manger. Mais dans cet article, il s’agit de lâcher prise. Alors cette année, mangez, buvez et surtout faites-vous plaisir ! La détox, c’est pour plus tard. En attendant les sacrifices canoniques, voici une liste de course délicieusement préparée pour Noël.

Des classiques bien connus aux produits un peu plus originaux, nous vous proposons dans cet article de découvrir, ou redécouvrir, les meilleurs aliments à déguster pour les fêtes. Le but : vous réconcilier avec de la nourriture souvent riche mais délicieuse.

Article rédigé par : Bénédicte

À l’approche de Noël, mon corps me plaît, enfin

À l’approche de Noël, je le regarde dans la psyché. Déshabillée et très bien éclairée, j’arrête de me rejeter. Ça me plaît. Je me plais. C’est vrai qu’à force de régimes et de surveillance, à force de biking et steping, j’ai modifié progressivement mon apparence. Elle ne ressemble pas à ce que je souhaitais au départ.

J’ai sans doute définitivement perdu la finesse de mes 15 ans, la rondeur de mes 17 et le velouté de mes 21. Mes seins marquent une ligne horizontale qui se perd sous les aisselles, mon ventre a définitivement adopté le contour élastique de mes culottes, et des veines apparaissent de-ci de-là sur mes jambes. Mais c’est bien mon corps qui rebondi par endroits, qui affiche un galbe à d’autres, et une mole peau d’orange ailleurs. C’est maintenant le mien. Je l’ai un peu modifié, construit, et ça se voit. C’est un fait que je le vois. Je ne suis pas la plus belle, j’ai des choses à gentiment cacher. Mais ce corps me plaît, je l’ai accepté.

Donc je vais bien manger à Noël

Ce point acquis comme la foi dans l’esprit d’une catéchumène, je déclare à mon apparence que pour Noël je mangerai, et peut-être trop. Je mangerai pendant les fêtes, et tous les jours peut-être. Je mangerai, bien sûr, le mangerai trop, trop riche. Chocolats, foie gras et vins forts. Un peu pour me remercier, un peu pour me récompenser de tout ce sport, un peu pour me défier, un peu pour m’aimer quand même, un peu pour tout. Et voilà. Maintenant que ce point est écrit, je me dois de vous présenter ma sélection de gourmandises à l’approche de Noël.

Les classiques des fêtes : le chocolat et le foie gras

Spécialité et étrangeté culinaire nous restant de l’époque romaine, je recommande le canard comme foie gras pour son goût plus prononcé. Évidemment, ne se doter que de foie entier, mi-cuit de préférence. Et aussi le déguster presque chambré pour qu’un maximum d’arômes exhalent à chaque bouchée. Le foie gras est pour moi ce que l’ours Teddy peut être à d’autres : un moment de grasse tendresse dégageant odeurs et plaisirs. Je reconnais qu’un foie gras est bon lorsqu’il me fait me sentir comme dans mon lit, au chaud, douillettement emmitouflée sous les draps moelleux, avec l’espièglerie d’avoir le bout des doigts gras et la bouche savoureuse.

Concernant les chocolats, ils doivent être beaux et nombreux. Les avoir dans un papier permet de faire augmenter le désir le temps incommensurable pendant lequel les mains les plus habiles tirent de chaque côté en fixant l’image d’un chocolat parallélépipédique sautant joyeusement dans une bouche salivante. À l’approche de Noël, le papier doit impérativement briller, pour que les yeux du gourmand et les yeux gourmands de son entourage ne cessent de fixer le court et vif tournoiement du même chocolat juste avant qu’il ne se révèle au monde, tel un papillon pressé de sortir de son cocon. Misez sur des mélanges préparés de chocolatiers pour un maximum de plaisir, à partager… ou pas !

Et qu’est-ce qu’on boit ?

Je vous invite à prendre du saké. N’importe lequel à partir du moment où il est bon. Le problème c’est pour en trouver. Si vous y parvenez, buvez-en comme du vin, à table, et pas d’autre forme de snobisme. Vous verrez, ça ne va pas avec tout, mais ça s’arrange avec les plats festifs mieux que du soda. Il y a très peu de restaurants proposant du vrai saké. Et le prix qui est affiché calme toute envie d’ivresse.

En cas de doute, précisez que vous préférez du saké JUNMAI. Et bien sûr, joie de ce siècle (tant que les Terminators ne viennent pas nous tirer dessus), vous pouvez en commander sur Internet (mais le choix reste maigre, pour nous les Françaises), chez Dugas Club Expert. Voici 4 marques repérées au hasard lors du Salon du Saké, goûtées par votre hôte, et recommandées par la même : Kubota – Ozeki, Fujinishiki et Hiroshima.

À l’approche des fêtes, on mise également sur un vin de Noël. J’irai dans le Languedoc, mais pas pour vous faire découvrir le muscat de Rivesaltes. J’irai dans le Languedoc pour vous proposer des parfums forts, fruités et un peu fumé que l’on trouve dans cette région, grâce au sol de schistes. Pour les rouges, commencez par un Castel Fossibus 2015 (Faugères), domaine Ollier Taillefer. Puis doublez-le et continuez dans la région en visant de plus en plus vieux et en vous rapprochant de Montpellier. Vos repas devraient plutôt très bien se passer.

Gâteau surprise

Mamie a toujours des gâteaux qu’elle apporte comme des surprises. Contrairement à ceux de la voisine qui a cinq chats, ceux de Grand-Mère ne sont pas périmés et sentent encore bon. On peut les manger sans que Maman nous gronde après. Pour jouer à la Mémé ou pour vous rappeler votre Mamie, vous pouvez vous servir des gaufres de Méert rhum raisin.

À l’approche de la soirée on n’oublie pas la déco de Noël

Un chemin de table joli et agréable comprend des bougies parfumées. Ces dernières enlèvent les odeurs de gras qui remontent des restes perdus entre les assiettes sales et les plats collants. Allumées n’importe quand en soirée, elles feront oublier les odeurs de tabac restées coincées dans vos rideaux. Pour que votre appartement sente le résineux si agréable à Noël, mais sans pour autant détruire la planète en coupant un arbre de plus, je vous propose la bougie Cupressus (Cyprès) de Carrières Frères.

Cet article a 7 commentaires

  1. Delphine MENTON

    Merci pour ces idées, vivement Noël !!

  2. chacon crystelle

    merci pour toutes ces idées

  3. Cyril desborded

    Super article mais ça donne l’eau à bouche là ?

  4. lilylasite

    et on profite de bons moments en famille 🙂

  5. Chrystele G

    Merci pour ce post, eh oui on n’a plus la silhouette de nos 20 ans, mais bon, j’aime à partager ces repas de fêtes, certes trop longs et lourds mais c’est surtout le bonheur de se retrouver an famille qui est bon !

  6. Plault

    Un article qui met l’eau à la bouche, hâte d’être à Noël pour savourer les délicieux mets !

Les commentaires sont fermés.

Ô Magazine
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Autoriser tous les cookies
Enregistrer la sélection
Paramètres individuels
Paramètres individuels
Il s'agit d'un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Afficher les cookies