fbpx

À la découverte des vins du Chili

vins du Chili

Je vous invite à découvrir les vins du Chili, à travers cette sélection de producteurs. À la fois ils représentent le meilleur de la production chilienne, et à la fois ils sont originaux, et à la fois (ça fait 3 déjà) ils sont agréables à boire.

 

En Amérique aussi on boit du vin, et parfois de qualité, notamment au Chili. Certains producteurs chiliens sont trop petits et trop isolés. Tant mieux pour nous.

Perdus dans les montagnes, ils cultivent les vignes qu’ils ont, en petite quantité, sans irrigation artificielle, au hasard des pluies, sans pesticide, au hasard des vents. Leurs pieds de vignes sont si anciens qu’ils n’ont pas connu le monstre Phylloxéra. Leurs terres si haut perchées qu’il n’y a pas de tracteur. Au malheur de leur Soledad, ils produisent manuellement un vin bio.

Ainsi il apparaît de très belles choses. Des vins très caractériels, très présents, à chaque fois très uniques. Sans doute que le producteur lui-même, qui n’a jamais connu d’autres vins que le sien, ne sait pas qu’il détient une perle, une exception, une erreur, un accident, ou une bonne nouvelle. Sachons trouver ces producteurs, osons leur vin et apprenons à notre tour à boire différemment, avec d’autres critères : ceux de la chance lorsque la main de l’homme intervient avec la nature.

Tout d’abord je vous recommande de suivre le critique d’Hector Riquelme : ses descriptions correspondent vraiment bien aux vins. Et voici ma sélection :

Aupa Maitia, de David Marcel : Bon vin de campagne. Fait penser aux vins de Loire, parfois plus goûtu.

Bisogno wines, de Diego Morales : 1ernez surprend par son côté viande rouge. Il a un fort tanin, il est riche et reste simple, un peu comme un bon jeune Bordeaux.

Brutall, de Joël Neira : Muscat avec un nez bonbon Arlequin, une acidité franche et trop de mousse.

Moretta wines, de Natalia Poblete : Toujours belle acidité, avec un bon nez.

El Viejo Almacen, de Renan Cancino : Bon fruit, toujours des notes acides en fin.

Gonzales Bastias, de José Luis Gomez BAstias et Daniela Lorenzo : Riche en goût, grande longueur, belle couleur. Parfois un côté tabac ou herbacé. Et une belle sortie.

Vinas Ineditas, de Juan José Ledesma : Un muscat aux arômes d’herbes fraîches et fortes pour terminer sur un citron. Aussi un Blanc sec très complexe et nouveau en bouche, avec un nez miel. Enfin un rouge plus habituel pour un Chilien, parfois un peu plus rustre.

Trifulca, de Cristian Lagos : Quelque chose de menthe, de piquant avec un 2enez clair, acide et cour en bouche. Originalité qui vient de la plantation d’eucalyptus à proximité des vignes.

Benedicte

Philosophe excentrique, Bénédicte vous cause de lifestyle, de tendances, de gastronomie, d'art et un peu sexo aussi. Et si vous cherchez un peu, vous trouverez un peu de philo, un peu partout.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.