Ils sont dix. Dix jeunes talents encore méconnus du grand public qui ont la chance de voir leur travail exposé grâce au projet « The Open Window », depuis le 17 avril et jusqu’au 27. Ô magazine vous emmène dans les coulisses d’une projet artistique novateur, au cœur de la banlieue parisienne.

« The Open Window » est d’abord le fruit d’une rencontre entre le commissaire Renaud Bergonzo et Jacques Antoine Granjon, deux professionnels du milieu artistique. Ils envisagent tous deux, l’art comme un moteur de réflexion et de construction personnelle, mais aussi collective. De ce constat, le projet a vu le jour. Il s’agissait alors de créer une rencontre artistique d’un nouveau genre, en dehors des circuits traditionnels, en plein coeur de la ville de Saint-Denis.

« Vente-privée », l’entreprise qui a inauguré le bâtiment du Vérone en 2016, a décidé cette année, d’en faire la vitrine de la création artistique. Et pas n’importe laquelle : une création innovante et axée sur le numérique. Les artistes à l’origine de cette création, sont à son image, puisqu’ils incarnent une forme de renouveau, de redéfinition de l’art. Exit les tableaux dans des galeries, ces jeunes artistes utilisent la vidéo pour en faire des œuvres qui sortent amplement de l’ordinaire.

Une une soixantaine d’entre eux a répondu à l’appel à projet au début de l’année. Ils ont tous, imaginé que leur travail méritait la chance d’être exposé publiquement sur le bâtiment du Vérone à Saint-Denis. Cette exposition à « cœur ouvert » est l’occasion de créer des rencontres à partir de l’art, au sein de la ville. À l’image du travail de l’artiste JR, « The Open Window » redéfinit les portes artistiques et repense l’art contemporain. Et quoi de mieux que le numérique pour servir une vision artistique ?

Affiche de l'appel à projet The Open Window

L’entreprise vente-privée met en effet à disposition, un canal de diffusion jamais vu et permet une vitesse de propagation importante qui se retrouve sans surprise alimentée par la présence des réseaux sociaux. La façade qui s’étale sur neuf étages devient un musée dématérialisé accessible aux amateurs d’art, mais aussi aux simples passants leur permettant d’engager une réflexion, des discussions autour de l’art. Avec 7 millions de passants chaque mois, Granjon et Bergonzo offrent à cette dizaine d’artistes une visibilité hors du commun notamment, quand on sait que le Louvre accueille le même nombre de visiteurs annuellement.Pour être sélectionnés, ces artistes en herbe ont répondu à travers leur art, au thème « origine ». Un thème vaste, sur lequel la création est infinie et peut prendre de multiples formes. Neuf d’entre eux ont été sélectionnés par le galeriste Renaud Bergonzo. Le choix du dixième candidat a été mis entre les mains du public qui a pu voter en ligne. Mais alors, qui sont ces dix candidats ? Pourquoi sont-ils sortis du lot ?

Ils sont scénaristes, réalisateurs, artistes vidéastes, amateurs ou encore simples initiés et représentent une nouvelle génération de talents, celle dont on ne parle pas, et pourtant celle qui cherche à se faire connaitre. Que ce soit avec des téléphones portables ou du matériel professionnel, ils ont tenté leur chance à travers des créations chocs, parfois plus douces, mais qui représentent à chaque fois, au mieux leurs idées.

Parmi eux, on trouve Coline Yacoub, fille de musicien. Déjà adolescente, elle s’intéressait à la vidéo en s’incrustant sur les tournages de cinéma. Par hasard, elle est tombée sur l’appel à projet « The Open Window », dans le journal de Saint-Denis. Et puis, l’aventure commence pour la jeune réalisatrice. La nuit suivante, elle imagine son film, « Halte » dont le titre est un hommage évident au poète Victor Hugo. Sur la façade du bâtiment, son œuvre « Halte en marchant » est, ces jours-ci, exposée et présente un retour aux origines du mouvement, aux cotés d’une paysanne hors d’âge.

Autre univers, autre création, autre artiste : Xavier Strobbe. A 35 ans, le jeune belge met en image, une métaphore entre la vie et la mort, à travers sa vidéo « Disparition ». Le jeune homme a une philosophie simple : saisir les opportunités, et c’est d’ailleurs, ce qu’il a fait en répondant à l’appel au projet sur les réseaux sociaux. Ambitieux, Xavier est un passionné d’art contemporain qui a lui aussi, trouvé sa place dans « The Open Window ».

On pourrait également citer Amina Roescheisen et son œuvre « La Pieta », mais aussi, Jeanne Susplugas, Nathalie Joffre et bien d’autres.

Pour découvrir tous ces jeunes talents, inutile de payer une entrée au musée. Vous êtes simplement invités à vous balader dans la Ville de Saint-Denis et à vous arrêter devant la façade du bâtiment Vérone. Pendant dix jours, chaque œuvre change pour laisser place au travail d’un autre artiste. N’hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé en commentaire !

Recommended Posts