Nous sommes dans une époque où la crise financière nous coince peu importe ce que l’on veut faire, on cherche donc à économiser ! Et tous les moyens sont bons !

J’ai donc cherché sur quoi je pouvais économiser sans que cela me coûte personnellement, comme par exemple la nourriture. Je suis désolée, mais manger c’est pas se nourrir, hein.

C’est ainsi que je suis tombé par hasard sur une petit annonce :

« Une jeune apprentie coiffeuse cherche des modèles pour s’entraîner au carré plongeant pour son concours de fin d’étude. GRATUITEMENT. »

Je me suis rendu compte que cela faisait des mois que je « m’occupais »de mes cheveux seule chez moi, justement pour économiser les prix exorbitants des coiffeurs professionnels. Alors j’ai vu dans cette annonce une chance de redevenir une femme libre de se faire chouchouter.

Je contacte alors la demoiselle qui m’invite dans le salon dans lequel elle passe son stage, dans un petit village perdu au milieu de la campagne alsacienne. C’est les cheveux lavés, long et bouclés que je monte dans ma voiture pour la retrouver.

Après m’être perdue plusieurs fois, je trouve enfin le salon. Grande maison aménagée en salon, tout murs ayant disparus laissant place à de grandes baies vitrées faisant joliment entrer la lumière naturelle.

Le salon, tenu par un homme entre deux âges très sympathique, est totalement épuré, blanc et noir, très moderne et agréable. Lorsque j’arrive on me prend mon manteau, on me propose un café ou un thé, on me met cette « cape » de coiffeur qui est pour moi le déclencheur du mode « Je me laisse totalement faire ». Je place ma tête dans le bac pour laver les cheveux lorsque je me rend compte que le siège sur lequel je suis installée est en réalité un siège massant.

Après des mois d’abandon de mon cuir chevelu, je me retrouve là les tête dans une eau parfaitement tiède avec un massage du dos et du crâne, tout ça dans l’odeur parfumée des produits de professionnels du cheveux.

Un essorage je me retrouve devant la glace avec la gentille demoiselle en train de regarder mes cheveux pour savoir où et comment commencer. Et puis premier coup de ciseaux !

« -Cela va être beaucoup plus court que ce que vous aviez avant. Vous êtes préparée ? « 

Haha, non. Je ne suis pas préparée. Je n’ai osé lui dire qu’avant de voir son annonce, je n’avais pas du tout l’intention de me couper les cheveux. Je lui répond d’un grand sourire assuré et puis de toute façon je verrais bien. Peu importe ce qu’elle va me faire, je serais bien obligée de vivre avec cette tête là. De plus, je me dis que l’on est au mois de février et que je peux toujours mettre des bonnets.

C’est ainsi que 3 heures plus tard, je me retrouve avec un magnifique carré plongeant, parfaitement bien réalisé, vérifié et approuvé par le grand chef du salon. Je repars donc dans ma voiture, avec les cheveux courts et lissés.

Et bien, pour tout vous dire, c’était vraiment fun comme expérience. Finalement, j’ai une coupe nouvelle et fraîche, des cheveux soyeux grâce aux soins qu’elle m’a prodigué et une nouvelle amie tout ça pour pas un seul centime. Et cela fait énormément de bien de prendre du temps pour soi sans se sentir coupable d’avoir dépensé de l’argent.

Un bon plan pour moi, un bon plan pour vous ! Renseignez vous dans les écoles de coiffures, ils ont toujours besoin de modèles !

Recommended Posts