Voilà un beau quartier où je devrais traîner plus souvent. Voilà une belle découverte à Vincennes. Voilà un bon dimanche qui commence bien. Me voilà chez Mademoiselle Amande.

Vivre dans sa rue. Sortir dehors, passer à côté du bar bien tenu par ses piliers, faire comme dans la publicité en saluant la crémière et le boulanger. Puis sourire à la propreté des trottoirs et espérer le jour où plus aucune particule fine ne diluera notre azote.

Un dimanche que je ne me réveillais pas chez moi, parce qu’il faut être raisonnable lorsque l’on a trop tardivement bu… Un dimanche matin que je me réveillais à Vincennes, mon hôte m’emmena dans une caverne aux trésors qui me laissa pantoise.

Je mis pied dans une belle épicerie fine remplie de produits de très bon choix et de très bon goût. À part trois ou quatre exceptions, je dois avouer ignorer les producteurs sélectionnés par Mademoiselle Amande.

Bravo. Beaucoup de belles qualités :

  • Saumon fumé à Provins : très bien trouvé.
  • Choix de vins internationaux et trouvaille d’une méthode champenoise venue de Versailles.
  • Beaux choix d’épices.
  • Plusieurs styles de chocolats.
  • Belles terrines de viandes et aussi de poissons.
  • Inattendu : du riz Thaï d’exception.
  • Et d’autres mets que je dois oublier pour que vous y alliez.

Toute cette aventure aurait pu tourner court et le dimanche retomber à son ordinaire, si nous n’avions pas plutôt dégusté sur place. En effet, Mademoiselle Amande nous propose son brunch du week-end, qui nous permettra de découvrir des nouveaux jus, pour apprécier sur place ses produits, pour prolonger le bonheur du matin. J’étais invitée, j’ai dépensé, j’ai repris, j’ai goûté.

En partant j’ai fait des emplettes (sur ma CB cette fois, c’est pour moi).

Le dimanche s’annonçait bien. Il pouvait être bon. La semaine serait sans doute bonne, ensoleillée, gourmande et accueillante.

Et si je revenais ? Je reviendrai.

Recommended Posts

Leave a Comment