[PORTRAIT D’ARTISTE]

Nous l’avons découvert il  y a un mois, au 37ème Rencontres TransMusicales de Rennes, festival de musiques émergentes au statut de « révélateur de talents ». Et depuis, nous l’avouons, son premier EP « Raptus » défile en boucle… Louise Roam, artiste accomplie, à la fois musicienne, compositrice et productrice, nous transporte dans un paysage sonore poétique et futuriste.

L’année dernière, le festival nous dévoilait, entre autre, Jeanne Added et The Avener. Cette année, c’est au tour de Louise Roam (Aurélie Mestres), qui s’est produite les 2, 3 et 6 décembre dernier au théâtre l’Aire Libre de Rennes. Dans un style electro-pop, elle fait preuve d’une vraie signature musicale. Difficile d’y échapper : fermez les yeux, écoutez et son univers vous reconnaîtrez ! Et ça, selon nous, c’est plutôt bon signe !

Louise Roam, d’abord classique avant d’être électro, est une artiste aux multiples influences. Si elle joue du violon depuis l’âge de cinq ans, elle s’est aussi laissée prendre, à l’adolescence, par le rock pour glisser ensuite progressivement vers la musique électronique : un cheminement, sans nul doute, fondateur de son emprunte artistique actuelle qui réside justement dans cet éclectisme.

« Raptus », son premier EP, est une longue déambulation sonore. Énigmatique voire mystique, futuriste et « hypnotique », cette promenade aérienne est un voyage qui nous surprend et nous suspend dans le temps. Les nappes mélodiques enveloppantes dessinent un paysage spirituel heurté, dans certains morceaux, par des cellules rythmiques enivrantes. Le classique et l’électronique se mêlent ingénieusement tandis que la voix de Louise Roam se lève et s’élève avec nuance et légèreté. L’artiste nous propose ainsi un beau travail d’introspection poétique dont les titres obscurs attisent notre curiosité tout en retenant, au fond deux, un bout de son histoire, un bout de ce voyage au cœur d’une Grèce touchée par une réalité grave et saisissante…

Louise Roam, « le grand espoir féminin de la musique électronique française » ? En tout cas, nous, nous y croyons dur comme fer !

Louise Roam se produira à Saint-Nazaire le 23 janvier 2016, au festival Les Embellies de Rennes le 3 mars 2016 (Nous y serons !) et à Rodez le 18 mars 2016 ! 

Titres favoris : Oppning, Blossom et Avaton et vous ?

Pour plus d’information, n’hésitez pas à la suivre sur son site ainsi que sur son compte Facebook.

Recommended Posts