Comment naît cette émotion ? Et, surtout, comment entretenir cette émotion à travers le temps et les crises inévitables de la vie à deux ? Quelles sont les étapes de la séduction et comment faire en sorte que cette séduction puisse durer ? Séduction vient du latin seducere signifiant  » amener à l’écart pour obtenir des faveurs « . L’objectif de la séduction est d’attirer l’attention d’une personne par tous les moyens possibles afin d’en prendre le contrôle émotionnel et s’assurer ainsi une source de plaisir. 

Les étapes et les rituels de séduction sont universels, à quelques nuances près. On les retrouve autant dans le monde végétal, animal qu’humain, et ils sont beaucoup plus semblables qu’on oserait le croire. Par exemple, dans toutes les espèces, c’est la femelle qui est le sujet de la séduction et le mâle, l’objet de la séduction. Le chasseur n’est pas nécessairement celui que l’on imagine. Vous ne me croyez pas, messieurs ? Essayez donc de séduire une femme qui ne veut pas être séduite et vous verrez qui possède le pouvoir dans ce processus de séduction. Par contre, si vous connaissez bien les différentes étapes de la séduction et ce qu’il faut faire pour l’entretenir, vous partez évidemment gagnant.

Quelles sont-elles ces fameuses étapes ? Il faut tout d’abord attirer l’attention de la personne que l’on veut séduire. Partout, les femmes vont mettre en valeur leurs charmes physiques, les hommes, leur puissance et leurs richesses ; les deux le font de façon plus ou moins ostensible, dépendant des normes culturelles. Les hommes paradent, les femmes provoquent. Les hommes recherchent la fertilité, les femmes, la sécurité.

Vient un moment où les regards se croisent. Si le regard intrusif de l’homme rencontre le regard réceptif d’une femme, se produit alors une étincelle remplie de promesses. Les pupilles se dilatent et commence un jeu de regards qui se cherchent et se fuient. Si la femme sourit, si elle fait virevolter sa chevelure, l’homme a la permission d’avancer, sinon ses chances sont minces. Si elle détourne le regard, n’insistez pas. Même si vous faites l’important, parlez fort et bombez le torse, c’est peine perdue. Le regard est l’instrument de séduction le plus efficace de l’être humain. L’échange de regards possède un effet instantané : il provoque l’attirance ou la répulsion. Ne dit-on pas que les amants se  » dévorent des yeux « .

Troisième acte, la conversation. Ne cherchez pas une entrée en matière percutante style  » Qu’avez-vous fait au bon Dieu pour avoir de si beaux yeux ? À moins d’être un adonis, vous serez rabroué. Dites simplement quelque chose comme :  » J’aimerais beaucoup faire votre connaissance « . Vous avez 82 % de chances qu’elle vous fasse comprendre qu’elle aussi le voudrait.  » Vous aimez la musique (ou l’atmosphère)  » vaut 70 %. Un simple  » Bonjour  » vous donne une chance sur deux que la conversation puisse passer les quatre minutes fatidiques de toute relation humaine.  » Que mangez-vous pour déjeuner ? » vous donne une note négative ; mais si, par malheur, vous vous retrouvez dans ses bras, la relation sera probablement de courte durée.

Sachez que le contenu de la conversation n’a pas vraiment d’importance, mais cherchez quand même un sujet qui puisse intéresser votre partenaire potentiel. Soyez observateur et attentif, et vous trouverez certainement. Plus important est le ton de votre voix, car votre voix vous révèle. Elle ne révèle pas seulement vos intentions, elle signe aussi votre milieu, votre éducation, vos humeurs. Un très grand nombre d’histoires d’amour ont tourné court dès les préambules verbaux. La conversation constitue le point de rupture : la séduction passe ou casse. Don Juan et Casanova savaient jouer avec les mots pour séduire, même si la séduction ne menait pas toujours à la consommation. Restez conscient qu’au moment ou vous ouvrez la bouche et parlez, vous dévoilez vos intentions par l’inflexion et l’intonation de votre voix, même inconsciemment.

Les anthropologues ont démontré depuis longtemps que c’est généralement la femme qui se hasarde au premier contact physique en effleurant du bout des doigts le bras, l’avant-bras ou le dessus des mains du soupirant. Elle le fait d’une façon la plus fortuite et  » naïve  » possible, mais, ne soyez pas dupe, elle le fait, la plupart du temps, de façon préméditée et calculée. C’est une manière de vous dire :  » Vous m’intéressez, Monsieur, continuez de me séduire « . C’est là que votre test commence. Si vous cherchez à séduire une femme qui ne vous a pas signifié sa réceptivité par un regard, un sourire ou un léger toucher, vous risquez fort d’être accusé de harcèlement.

Ce test est de durée variable, mais l’objectif ultime est l’apprivoisement des partenaires. Se développent alors des comportements en miroir ou en écho : je bois, elle boit ; je me penche vers elle, elle se penche vers moi ; je lui prends la main, elle l’enserre ; je l’invite à souper, elle accepte L’homme a alors l’impression de mener le bal, car c’est lui qui, généralement, va chercher le premier baiser, qui exécute la première caresse, qui fait les premières invitations intimes. Mais, que ce dernier exécute un pas de côté ou un peu trop vite et il sera ramené à l’ordre. Ce qui excite le plus la femme, c’est d’observer tout ce que l’homme est prêt à faire pour elle, surtout s’il fait exactement ce qu’elle veut et au moment où elle le désire, malgré les embûches qu’elle peut, volontairement ou inconsciemment, élever. Ce rituel constitue ce que Desmond Morris appelle la danse de l’amour, laquelle vise la synchronisation parfaite des corps et des âmes, manifeste dans la danse et l’acte d’amour, la danse sexuelle.

Vous savez que votre processus de séduction a donné des résultats lorsque vous  » tombez  » en amour. Tomber ! Pourquoi tomber ? Parce que c’est réellement ce qui se produit : vous perdez le contrôle de vous-même. La personne que vous aimez obsède vos pensées ; vous ne vivez que pour les moments où vous vous retrouverez dans ses bras. Vous minimisez ses défauts et faiblesses : votre âme sur ne peut être que parfaite. Vous vivez d’espoir qu’enfin vous serez heureux, mais vous êtes aussi anxieux car vous n’êtes pas encore assuré de sa conquête. Vous vivez d’intenses montagnes russes ; vous êtes high lorsqu’elle est présente et vous vous sentez complètement vide lorsque vous ne pouvez la retrouver. Vous êtes passionné et voulez prendre le contrôle émotionnel de l’autre.

Recommended Posts