Longtemps restée taboue, la chirurgie esthétique se voit maintenant banalisée par les stars du grand et du petit écrans. Jamais des campagnes de prévention ne sont menées pour avertir des dangers de ces pratiques. Jamais, jusqu’à maintenant où la marque LPG vient de diffuser son film Fight For Natural Beauty.

Non remboursées par la sécurité sociale, il apparaît que les pratiques addictives et parfois excessives de chirurgie esthétique, ne fassent pas l’objet de campagne de prévention de la part de l’état.  Pourtant certains actes esthétiques médicalisés non maitrisés comme la blépharoplastie (chirurgie des paupières) peuvent avoir des conséquences néfastes pour la santé et même l’esthétisme du visage. C’est à dire que, même si la chirurgie connaît un succès, le patient peut garder des séquelles esthétiques comme des traits du visage dénaturés, une beauté figée ou un visage en désaccord avec sa personnalité. Souvent dans cette quête de la jeunesse éternelle, se cache une sourde angoisse de vieillir, de se voir « prise au piège » dans les effets du temps. Pourtant vieillir est le signe d’une prise de maturité, d’un éveil et d’une sagesse amplifiée, alors pourquoi la cacher de façon aussi drastique et radicale ?

La marque LPG, leader mondial de la stimulation cellulaire, s’est posé la question et a osé y répondre à travers un film détonnant. Ils ont décidé d’interpeller les femmes dans un film militant, dénonçant les excès et les dangers de l’esthétisme médicale anti-âge.

Le décor est majestueux, dans une ambiance fantasmée et le film met en scène l’interview d’une femme, qui se confie sur son rapport à la beauté. Au fur et à mesure du film, son visage est dévoilé. Un visage dépourvu d’émotion tant il est figé, incapable de sourire. Le spectateur comprend alors, que sa quête d’une beauté absolue lui a fait perdre l’essence de sa personnalité : les expressions de son visage, la rendant dépendante d’une marionnette qui doit s’exprimer à sa place.

Cette campagne est une vraie stratégie pour la marque, qui veut traiter efficacement les stigmates du temps sur le visage, mais de manière entièrement naturelle, et pour cause. La nouvelle tendance « healthy » encourage les femmes à faire plus attention à la façon dont elles entretiennent leur corps et s’occupent de leur visage naturellement.

LPG traite les pathologies tissulaires les plus sérieuses comme les brûlures, les fibroses ou encore les cicatrices, en étudiant le tissu de la peau. La marque pratique l’endermologie, une sorte de fitness de la peau qui réveille la synthèse naturelle des substances essentielles de jeunesse. La peau est ainsi, intelligemment stimulée et capable d’opérer d’étonnantes transformations pour un visage plus jeune, une silhouette plus affinée.

Le film Fight for Natural Beauty, réalisé par l’agence Buzz man prend alors, tout son sens.  Il inscrit la marque LPG comme étant favorable à une beauté naturelle, une démarche intelligente et sans effet secondaire. Au contraire, la marque revendique son désaccord et dénonce la beauté artificielle, stéréotypée, rendue par des techniques agressives, non naturelles. Fight For Natural Beauty cherche à interpeller et sensibiliser aux risques liés à un engrenage infernal de la quête d’une beauté suggestive, mais surtout irréelle.

Ô Magazine aimerait avoir votre avis sur l’excès de chirurgies esthétiques, mais aussi sur ce film militant ? N’hésitez pas à nous en faire part en commentaire.

 

Recommended Posts