Dans la vie d’une femme, il y a pas mal de premières fois. Des premières fois que l’on veut, d’autres que l’on redoute, certaines que l’on regrette. Et quelques unes dont on est très fière. Et je pense ne pas me tromper en parlant de l’épreuve du test de grossesse.

(Je ne parle pas du test de grossesse que l’on attend avec impatience parce que nous sommes dans une bonne relation amoureuse dont le but est de créer une jolie famille. Je ne parle pas du test que l’on attend en priant qu’il soit positif parce qu’être maman est notre rêve. Celui- là est un bon moment.)

Moi, je parle du premier test de ta vie. Celui que tu redoutes plus que tout au monde, celui que tu as repoussé jusqu’au moment où tu te rends compte que si tu attends encore et que si il est positif, tu n’auras plus le choix. Tu deviendras mère. Tu auras un enfant à qui tu devras expliqué que tu ne connais pas son père parce que c’était un mec d’adopteunmec dont le pseudo était « groschibredu28 », parce que tout n’est qu’une histoire de capote qui a craqué ou encore pour les plus audacieuse, que tu étais dans une soirée « Bukake ».

Ou que tout simplement, cette fois-ci tu as merdé. Parce que ça arrive d’oublier. Faire des erreurs, c’est humain. Mais ensuite, il faut les assumer même si ça brise ton ego. C’est ce l’on appelle le Karma, Baby.

C’est comme ça que tu te retrouves pour la première fois à la pharmacie, comme une gamine qui a fait une bêtise, à chercher l’étagère des tests de grossesse, qui se trouve TOUJOURS à côté des préservatifs, histoire de te rappeler que ce que tu as fait, c’est maaaaaaaaaaaaal. Et une fois que tu as trouvé, tu dois te décider. Parce que des marques, il y en a plein, de prix différents. D’ailleurs la qualité varie-t-elle en fonction du prix ? Parce que si tu fais un test qui te fait des blagues, ça craint.

« -Ô mon test, ô mon joli test, dis moi … Est-ce que je suis enceinte ? »

« Oui ! Euh … je veux dire Non ! Enfin, je sais pas trop. Je suis le prix bas de gamme, moi. »

Alors, tu choisis celui que tu avais vu dans une pub, avec un mec qui a une grosse voix qui parle de pipi. La pub que tu avais trouvé super drôle, quand même. Choix qui prouve bien que tu n’es pas encore apte à élever un enfant. ( Ici, la pub marrante. Parce qu’elle est vraiment cool.)

Et c’est ainsi que tu arrives devant la pharmacienne qui te regarde, te regarde, te regarde, te … Non, je ne pense pas que la pharmacienne te regarde autant mais la honte que tu as dans ta main te fait te sentir observée. Honte que tu dois désormais payer ! Et oui, conséquence physique, psychique et financière

.Z6OcuYW4biwcjok9FU0f5FKHo1_500-pola

Et puis tu rentres chez toi. Et tu attends le lendemain parce que le meilleur moment pour le faire c’est la première urine du matin. Alors tu attends comme une âme en peine. Et puis tu vas te coucher et là tu fais des rêves bizarres. Et enfin, le matin arrive, tes yeux sont encore fermés que tu te retrouves sur le trône à viser cette petite bandelette, en essayant de ne pas pisser sur tes doigts. Et puis ensuite, tu attends encore.

Ensuite, soulagement ou dévastation cela dépend des histoires. Mais c’est le moment de ta vie où la plus belle chose au monde est un petit trait à côté de la bandelette inondée de pipi.

Après, il y a les filles, un peu comme moi, qui pense que les tests à pipi sont des menteurs et qui préfère être sûre avec des tests sanguins. C’est bien plus cher et les infirmières ont la fâcheuse manie de te poser un million de questions intimes à propos de ce test. Plus tu veux être sûre, plus tu paies de ta personne. C’est ma guerre, la tienne et toi qui rit au fond, un jour se sera la tienne aussi.

Ne flippez pas trop les filles, les préservatifs craquent seulement parfois.

Au pire tu fais un test de grossesse, c’est rare qu’ils ne fonctionnent pas.

Au pire tu fais un test sanguin, c’est rare qu’ils échangent tes résultats avec une autre personne.

Au pire tu auras tes règles, les dénis de grossesse n’existent pas. ( Je sais que ça existe, hein. C’est pour la blague !)

Au pire, tu finiras mère que tu le veuilles ou non. Parce qu’apparemment, nous sommes toutes condamnées.

Sur ce, j’embrasse ma maman qui portait un stérilet quand elle m’a eu. ( True story!)

Vous voyez la vie fait parfois bien les choses.

Ps : Les filles, les cas extrêmes existent. Mais si vous faites attention, que vous vous protégez pour les bébés mais aussi pour les maladies, si à la suite d’une erreur vous vous prenez en main et faites les tests en temps et en heures, vous aussi vous pourrez trouver ça drôle les histoires de tests de grossesse. Nous sommes maîtresses de notre destin et de notre utérus.

X-Fit-test-grossesse

Recommended Posts
Showing 2 comments
  • Marleen

    Ahah, j’ai bien rigolé, merci !

    • Gaëlle D.

      Je t’en prie ! Si des filles rigolent, c’est que je suis pas la seule dans la galère ! Des bisous ! Merci à toi de rigoler à mes bêtises 🙂