Il y a quelque chose de chimique dans l’amour d’où l’importance d’avoir une hygiène corporelle hors pair et de choisir son parfum avec soin, i.e. un parfum qui rehaussera votre odeur corporelle plutôt que de la masquer ; ici, comme ailleurs, la modération a bien meilleur nez. Le corps trop propre ne dégage plus de phéromones, mais trop de sueurs rend son odeur âcre et repoussante. Un juste milieu serait de prendre une douche l’après-midi pour une sortie en soirée. Messieurs, sachez qu’au moment de l’ovulation, l’odorat de votre partenaire est multiplié par dix. Vous ne le sentez pas, elle, oui. Les femmes sont, entre autres, cent fois plus sensibles que l’homme à l’exaltolide, un composé rappelant le musc sexuel masculin. Les odeurs ont le pouvoir de déclencher des sensations érotiques intenses. Changer de parfum (on suggère de le faire aux 3 ou 5 ans) peut réactiver le désir de votre partenaire. 

La musique et la nourriture sont deux alliées dans le processus et l’entretien de la séduction et ce, depuis la nuit des temps et partout dans le monde animal. Les musiciens et les mélomanes ont une longueur d’avance sur les autres séducteurs. La sérénade adoucit les murs et ouvre les curs. Les grenouillent coassent ; les corneilles croassent ; les criquets stridulent ; les chats miaulent ; les insectes bourdonnent ; les alligators mugissent, les éléphants barrissent ; les humains chantent et jouent de la musique. Les chants d’amour, tout comme les hymnes nationaux, ont la faculté de  » remuer les sangs « . Quant à la nourriture, il est faux de prétendre qu’on attrape un homme par son ventre. De tout temps, c’est l’homme qui ramène le plus de nourriture (ou possède le plus d’argent) qui peut choisir entre les femmes qui le désirent. L’offrande alimentaire ou de cadeaux en échange de faveurs sexuelles est le procédé de séduction le plus universellement utilisé. Les animaux font la même chose.

On ne le répètera jamais assez, la femme a besoin de paroles et d’une multitude de petites marques d’affection pour se sentir aimée et aimer en retour. N’offrez pas une douzaine de roses ; offrez douze fois une fleur différente, jamais dans les mêmes circonstances. L’homme, quant à lui, a plus besoin de sentir que sa partenaire a confiance en lui et qu’elle le valorise dans ses actions. L’homme est un être prioritairement physique, la femme est prioritairement émotive. Mesdames, touchez vos amants ; messieurs, parlez à vos amantes.

Pour que puisse durer la passion, il est absolument nécessaire de maintenir un certain niveau d’insécurité et d’anxiété dans la relation. À partir du moment où l’un des deux partenaires se comporte comme s’il avait acquis l’autre, la lune de miel se transforme en lutte de pouvoir où l’on risque de retrouver un dominant et un dépendant. À l’inverse, ne vous comportez pas comme une personne acquise et l’on ne vous considérera jamais comme acquis. Contrairement à la croyance féminine, l’intimité n’est pas synonyme de fusion, mais plutôt espace entre la fusion et une certaine autonomie. Vous n’avez aucune garantie que l’autre sera avec vous pour le reste de votre vie, mais, si c’est ce que vous désirez, vous devrez alors considérer l’autre comme un  » invité  » dans votre vie et agir en conséquence, i.e. faire en sorte que votre invité ait le désir de rester avec et chez vous. Pour cela, il faut en prendre soin et se préoccuper de son bien-être.

La fusion tue le désir ; la séduction, au contraire, stimule le désir. Par définition, je désire ce que je n’ai pas, et non ce que je possède. Une certaine dose d’incertitude, de mystère, d’indépendance, de jardin secret est donc nécessaire à l’amour. S’il était vrai que  » Plus on parle, plus on se connaît et que plus on se connaît, plus solide est l’union « , les couples ne divorceraient jamais. Mais, comme c’est le contraire qui se passe, c’est probablement le contraire qui est vrai. D’ailleurs, on ne devient généralement pas amoureux de ceux que l’on connaît trop bien. La séduction a besoin de terres à défricher. Au même titre qu’une femme qui montre, sans totalement dévoiler, ses charmes est plus excitante qu’une femme complètement nue et offerte. Séduire veut dire entretenir le désir et non mettre l’accent sur la consommation du désir. Évidemment, un minimum de consommation est nécessaire, sinon cette forme de séduction devient frustration et source de colère. Le couple doit dont entretenir un certain équilibre entre la satisfaction et la frustration des désirs.

Ce sont bien les femmes qui cherchent activement à plaire et à entamer une liaison amoureuse (comme cela se passe dans le monde animal ), mais la poursuite de la relation amoureuse dépend de l’homme. Et les femmes s’attendent à ce que les hommes continuent de les séduire et de les entourer au fur et à mesure que le couple se construit. Une fois établi le climat de sécurité et de stabilité nécessaire aux femmes, celles-ci s’attendent à ce que l’homme prenne l’initiative des conduites séductrices et la conserve. Une fois qu’une femme a exprimé sa réceptivité, elle s’attend à ce que l’homme démontre son  » intrusivité « . Ce qui excite alors l’homme, c’est la pensée qu’elle va lui laisser faire ce qu’il veut.

Recommended Posts