Après douze jours de compétition et de fête sur la croisette, le Festival de Cannes 2017 se termine, ce dimanche 28 mai. Retour sur la cérémonie de clôture et la remise des prix.

Cette année, c’est l’actrice italienne Monica Bellucci qui était la maîtresse de cérémonies d’ouverture et de clôture du 70 ème Festival de Cannes, et l’icône du cinéma espagnol Pedro Almodovar qui le présidait.

Parmi la vingtaine de films sélectionnés, et les différents réalisateurs de renom qui étaient en compétition, le film « The Square » du suédois Ruben Östlund a créé la surprise en décrochant Palme d’Or du meilleur film. Il se moque du monde de l’art et a fait rire à l’unanimité le jury du Festival de Cannes. Dans ce film, Christian (joué par l’acteur Danois Claes Bang) est conservateur dans un musée d’art contemporain, et soutiens les grandes causes humanitaires. Il prépare une exposition, intitulé « The Square » sur la tolérance et la solidarité. Lorsque celui-ci se fait voler son téléphone et son portefeuille, son univers bascule et plonge dans une crise existentielle qui a des répercussions sur sa vie personnelle.

Plusieurs autres prix ont été distribué durant cette cérémonie.

Le Grand Prix a été remis à « 120 battements par minutes » film français de Robin Campillo, qui se disputait la première place avec « The Square » pour la Palme d’Or. C’est un drame qui revient sur les début des années 90, alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d’Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l’indifférence générale.

Le Prix de la Mise en Scène a été attribué a Sofia Coppola pour « Les Proies ». Raconte l’histoire d’une directrice de pensionnat (Nicole Kidman), dont la vie est bouleversée par l’arrivée d’un soldat blessé (Colin Farrell), en pleine guerre de Sécession aux Etats-Unis.

Le Prix Spécial du 70 ème anniversaire du Festival de Cannes a été remis à Nicole Kidman, à l’affiche de deux films en compétition « Les Proies » de Sofia Coppola et « Mise à mort du cerf sacré » du Grec Yorgos Lanthimos.

Le Prix du Scénario a été attribué à deux réalisateurs, au Grec Yorgos Lanthimos pour son film tragique « Mise à mort du cerf sacré » et à la Britannique Lynne Ramsay pour « You were never really here », une plongée cauchemardesque dans l’esprit torturé d’un vétéran (joué par Joaquin Phoenix)

Diane Kruger a obtenu le Prix d’Interprétation Féminine pour son premier rôle dans le film du réalisateur allemand « In the fade ».

Le Russe Andreï Zviaguintsev, a été récompensé en recevant le Prix du Jury pour son film dramatique « Nelyubov » (« Faute d’Amour »).

Le Prix d’interprétation masculine a été attribué à Joaquin Phoenix pour « You Were Never Really Here » de Lynne Ramsay.

La Caméra d’Or, le prix du meilleur premier film, revient à la réalisatrice française Léonor Serraille pour « Jeune Femme ».

La Palme d’Or du meilleur court métrage est attribué à Qiu Yang pour « Xiao Cheng Er Yue » (Une nuit douce). Et la Mention Spéciale du court métrage revient à Teppo Airaksinen pour « le plafond ».

Recommended Posts