L’humour noir n’a jamais été aussi coloré. L’auteur de bande dessinée Joan Cornellà, qui dessine des planches trash, provocantes et sanglantes, débarque cet été à Paris pour son exposition « Paris solo show ». Du 1er juillet au 26 août, le Barcelonais va exposer ses oeuvres sur les 4 niveaux de la galerie Arts Factory.

D’abord perçu comme un phénomène viral sur internet, ses comptes facebook, instagram et twitter font plus de 6 millions de fans. Le barcelonais est aujourd’hui connu dans le monde entier pour ses illustrations. Après Bangkok, Shanghai, Hong Kong, New-York et Londres, il investit cet été les 4 niveaux de la Galerie Arts Factory à Paris.

Bien que ces dessins soient souvent politiquement incorrects, et qu’il tourne en dérision les sujets de société les plus sensibles. Il démontre que l’on peut rire de tout, tout en pointant du doigt les inégalités de notre société moderne. Les inégalités, le handicap, le sucide, le racisme, la vie numérique à outrance et autres problèmes sociétaux sont évoqués avec humour. Maître dans l’art de marier trash et couleurs acidulées, c’est avec ses illustrations, à la chute souvent douloureuse, que Joan Cornellà trouve définitivement son style.

Dans ses œuvres, l’artiste espagnol pointe du doigt la cruauté, les inégalités et l’hypocrisie qui caractérisent notre société. Il n’y a aucun dialogue, les images parlant d’elles-mêmes. Joan Cornellà tourne en dérision absolument tout, il n’a peur de rien et n’épargne personne. Avec leur regard et leur sourire figés, ses personnages restent constamment stoïques et jubilent tous du malheur des autres.

Joan Cornellà prouve avec brio que l’on peut rire de tout, pour mieux pointer du doigt les inégalités et la violence de notre époque. Il livre ainsi son regard cruel sur la brutalité du monde, la superficialité des réseaux sociaux ou l’hypocrisie de notre société.

C’est certainement pour cela que son humour réussit à plaire dans le monde entier. Avec l’expo « Paris solo show », Cornellà démontre que son humour marche aussi bien sur Internet qu’en galerie et c’est peut-être cette forme d’art qui risque d’exploser dans les années à venir, tant le Web occupe une place primordiale dans notre société.

Joàn Cornella « Paris Solo Show », Arts Factory

27 rue de Charonne, 75011 Paris

Du 1 juillet au 26 août 2017

Les samedi, lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi de 12h30 à 19h30

Recommended Posts

Leave a Comment