Une parenthèses pour vivre au présent à travers une pratique simple, efficace et scientifiquement prouvée, venue tout droit des Etats Unis, pour reprendre le pas sur sa vie.

Il est 6h du matin quand mon réveil me sort du lit. Ce matin, j’ai rendez-vous avec ma conscience. N’en déplaise à mon corps encore langoureux, me voilà partie à bicyclette à sa conquête.

Depuis quelques semaines, près de l’Opéra, un Bar à Méditation a ouvert ses portes pour accueillir tous ceux qui veulent s’initier à la méditation en pleine conscience ou soutenir leur pratique.

A l’origine du projet, Christine Barois, psychiatre et psychothérapeute avenue Kléber. Un matin, alors que le Point Soleil en face de son cabinet ferme, elle se demande où iront ces patients, exposés au stress prolongés et proies aux angoisses existentielles, pour éviter le burn out et se ressourcer.

Mixed race businesswoman practicing yoga in busy urban crosswalk

En deux mois, nous traitons autant d’information que nos ancêtres du Paléolithique, le faisait en une vie. C’est dire l’effet de surcharge auquel nous sommes confrontés. L’OMS l’avait annoncé en 2011, la dépression sera la première cause de handicap au monde d’ici 2020, si nous ne faisons rien. Aujourd’hui déjà, 2 français sur 10 se sont déjà effondrés avant d’avoir atteint leurs 75 printemps, avec les conséquences que nous connaissons: épuisement chronique, détachement du travail (cynisme) et diminution de l’accomplissement personnel dans celui-ci.

Adepte de la méditation depuis 10 ans, formée par les plus grands: Christophe André, Zindel Segal, Jon Zabat-Zinn, Saki Santorelli, Bob Stahl et Florence Meleo Meyer, sujet sur lequel elle écrit un livre en 2015: Pas besoin d’être tibétain pour méditer, Christine a une idée: créer un lieu unique à Paris, où l’on viendrait prendre soin de soi, un bar à méditation.

Animé par des experts issus du monde de la médecine et des neurosciences, le Bar à Méditation s’inspire de lieux éprouvés comme le meditation bar à Austin, le denmeditation de Los Angeles ou encore du MNDFL de New York pour proposer une approche simple, laïque et urbaine de la méditation en pleine conscience.

Depuis quelques années, la méditation de pleine conscience connaît un fort engouement en occident. A l’origine, cet outil avait été développé et utilisé à l’aune des années 80, dans le cadre de programmes paramédicaux de la clinique du stress, par un médecin américain, étudiant du dharma (l’enseignement du Buddha), Jon Kabat-Zinn, à l’Université de Médecine du Massachussetts. Appelée MBSR (Mindfulness-Based Stress Reduction), cette technique de réduction du stress pratiquée par 20 millions de personnes dans le monde est inspirée de la pratique ancestrale de la méditation. Basée sur des exercices de respiration et de connexion au moment présent, la méditation se présente comme une pratique de santé ou de mieux-être, légitimée par des médecins, pouvant influer positivement le déroulement de notre vie. La méditation en pleine conscience s’assimile à une médecine comportementale. Elle agit sur la santé en favorisant l’attention, la mémoire, la productivité et la gestion du stress.

Est-ce que rester assis, dans une posture confortable, à observer sa respiration pendant 10 minutes, pour commencer, puis 20, 30 minutes, est difficile ? Non.

Contrairement à une idée reçue, tout le monde peut méditer.

La méditation consiste, comme nous invite à le faire Eric Rommeluère, à s’assoir tout simplement.

C’est un engagement vis à vis de soi-même” explique Christine Barois. “Une astreinte puis, une hygiène de vie quotidienne, comme de se brosser les dents, pour prévenir, plutôt que guérir!

L’avantage, comme la course, c’est qu’il n’y a, à priori, pas de lieu, ni d’horaire pour se lancer, mais la pratique régulière et quotidienne, à raison de quelques minutes par jour, rend l’outil puissant.

Qu’avons-nous à gagner à méditer?

Rien, comme disait Bouddha, si ce n’est d’avoir perdu la colère, l’anxiété, la dépression, l’insécurité… pour reprendre pied face aux souffrances du quotidien et aborder le monde sous un nouveau prisme, avec recul et sérénité.

La méditation est à l’esprit ce que l’exercice physique est au corps, mais pas seulement puisque la méditation permet aussi de sentir son corps et de prendre conscience. C’est en prenant conscience de notre rythme de vie que l’on peut décider de nos réactions, choisir de rebondir face à une situation douloureuse, apprendre de nos expériences comment accepter le quotidien et accueillir le moment présent.

Cette gymnastique, aisée pour les uns, peut nécessiter pour d’autres, un accompagnement, un lieu, un cadre pour se recentrer sur soi et avancer plus sereinement. C’est pourquoi le Bar à Méditation propose à toute heure de la journée, un espace et différentes séances dans une approche holistique. A la carte, chacun peu choisir sa pratique qui reprend les thèmes fondamentaux, les émotions, la respiration, le champs de la pensée, de l’attention, l’intimité, les sons, l’amour mais aussi des séances adaptées pour les étrangers et les enfants.

Cette psychologie positive se pratique en petits groupes ou en séances individuelles, accompagnée ou non. Pensé sur 3 étages, le Bar à Méditation offre une salle pour les abonnés, l’espace Pyramides en sous-sol, pour méditer seul. Elle peut faire l’objet d’un programme MBCT et MBSR pour se débarrasser des automatismes négatifs appris au fil des années, de 8 semaines, ou d’un protocole tels que Mindfulness de 6 séances ou MB EAT en 8 séances.

Pour ma part, j’ai fait une première séance de découverte d’une demi-heure pour visiter les arcades de mon corps planté ici et maintenant, me ressentir. Cela m’a rappelé mes séances d’haptonomie!

Je suis ressortie apaisée, avec une folle envie de recommencer. Paris s’éveillait.

Les pratiquants réguliers de la méditation vous le diront : Une journée sans méditation ne se déroule pas tout à fait comme une journée avec!

Après 40 ans de recherches, voici les principaux bénéfices observés:

Lâcher prise - ô mag

  • Amélioration de la patience,

  • Amélioration de la gestion du temps,

  • Amélioration de la concentration, de l’attention,

  • Amélioration de la confiance en soi,

  • Diminution du stress,

  • Diminution des tensions musculaires,

  • Diminution de la dépression et de la rumination mentale,

  • Diminution aux dépendances (Cigarettes…)

  • Réduction des douleurs chroniques chez les personnes âgées.

  • Prévention de troubles cardiovasculaires,

  • Amélioration du système immunitaire,

  • Amélioration de la digestion,

  • Meilleur sommeil,

  • Plus grande créativité,

  • Appréciation de la vie,

  • Développement de l’empathie avec les gens,

  • Prise de conscience de soi et de l’écoute de son corps…

Alors serez-vous assez curieux ou plutôt trouverez-vous le temps de tester une expérience d’unité et de simplicité pour vivre cette transformation intérieure?

Information pratique:

Bar à Méditation: 5 rue Gaillon, Paris 2.

Ouvert du lundi au vendredi de 8h à 19h.

Sessions guidées: 8h, 8h45, 9h30, 12h, 12h45, 13,30, 17h30, 18h15 et 19h.

www.barameditation.fr

Recommended Posts
Comments
pingbacks / trackbacks
  • […] Le Bar à Méditation s’adresse à tous ceux qui souhaitent découvrir et intégrer la méditation dans leur vie.  […]