Girlboss, c’est l’histoire d’une jeune femme paresseuse, narcissique, bordélique, qui se cherche, et finit un jour par trouver sa voie en créant son propre business d’e-commerce de vêtements. Une nouvelle série Netflix qui plaira aux amatrices de mode, vintage et aux working girls.

Adaptée du livre #Girlboss, autobiographie de Sophia Amoruso, la série retrace le parcours fulgurant de la fondatrice de la marque de mode « NastyGal ».

Son histoire en fera rêver plus d’une. Partie de rien, Sophia Amoruso a commencé par revendre des vêtements vintages qu’elle achetait en friperies, sur Ebay, à l’âge de 22 ans. Et grâce à son talent inné et sa démarcation, son succès fut immédiat. Elle deviendra à 28 ans l’ambassadrice d’un empire de la mode multimillionnaire.

Sophia Amoruso, incarnée par Britt Robert, nouvelle petite tête du cinéma qui joue authentiquement bien cette jeune femme vivant à San Francisco, allergique à l’école, abonnée aux petits boulots et ultra bordélique. Sa seule réelle passion est de fouiner dans les brocantes ou les friperies. Elle à un don pour ca, trouver les pièces uniques, rares et ultra-stylées à des prix imbattables. Un soir, elle se lance sur la plateforme Ebay et se prend en photo avec une des ses trouvailles en jouant sur la mise en scène et le stylisme. La veste est achetée au prix fort en trente minutes à peine. Son parcours débutera par là (je ne vous raconte pas la suite, je vous laisse y aller jeter un oeil).

En plus de valoriser la mode vintage, la série montre un coté féministe, en promouvant l’ascension d’une femme, qui prend son destin en main seule en créant son propre business, envers et contre les avis de tout le monde y compris ses proches. La série dresse le portrait d’un nouvel entrepreneuriat au féminin, et ca nous fait du bien.

 En attendant d’en savoir plus, je vous laisse regarder la bande annonce :

GirlBoss

Recommended Posts