Parce qu’on a adoré le détester sur scène, Gad Elmaleh fait revivre Le Blond à travers une BD depuis le 23 mars ! Grâce à l’aide de Bastien Pasquier, Spoon et au cynisme de l’humoriste, Ô Magazine s’est replongé dans un humour frais et tordant !

On l’a connu dans les spectacles de Gad il y a plus de dix ans maintenant, et depuis on ne s’en lasse plus ! Il est grand, beau, blond et il a la classe. Pas seulement avec les femmes, mais à peu près avec tout le monde. Son teint frais et sa mine radieuse, son corps de dieu… le blond est le monsieur d’à côté qui ferait passer n’importe qui pour une sombre crotte. Il réussit en effet, tout ce que Gad, menu, brun et empoté échoue lamentablement à faire. Souvenez-vous en…

On avait connu Le Blond à l’aéroport, au ski, cette fois-ci, dans la BD, c’est avec délectation qu’on le retrouvera à l’école, chez le docteur, en boite, à Ikea, ou encore à la fête des voisins. La construction de l’album fait directement écho à celle du spectacle et nous donne l’impression que Gad nous raconte encore, ses aventures avec Le Blond. Son charme démesurément agaçant, est sans cesse comparé à celui de notre héros, Gad. Et le scénariste Bastien Pasquier et l’illustrateur Spoon ont su, avec leur style fin et percutant, nous faire partager les déboires de Gad face aux succès du Blond.

En fait, ce personnage trop parfait du Blond est clairement une façon pour Gad Elmaleh, de jouer avec les codes, les clichés. C’est d’ailleurs ce personnage qui a alimenté son envie de faire de l’humour et son répertoire de blagues. Si Le Blond entretient ses vieux complexes, c’est parce qu’il est la caricature du « bobo un peu trop sûr de lui » que l’on croise bien souvent autour de nous. L’humoriste disait même, qu’on connaît tous un Blond autour de nous, qui n’est pas toujours blond d’ailleurs.

Aujourd’hui Gad Elmaleh sillonne les routes américaines pour sa tournée de stand up, de quoi lui donner de nouvelles idées pour son personnage au sourire ravageur. Et ça tombe bien parce que, les aventures du Blond sont loin d’être finies puisque la collaboration entre Gad et ses collègues se poursuivra, pour encore trois albums.

Et si vous souhaitez vous moquer de vous-même ou de ce mec un peu trop parfait que l’on croise souvent, filez choper « Le blond » édité par Michel Lafon pour 10,95 euros.

Recommended Posts