Si mon miroir me dit que je suis la plus belle, c’est parce que, comme Blanche Neige, ce sont les animaux de la forêt qui me procurent ma cosmétique.

Je suis plus belle que toi parce que j’ai dépassé l’idée du Bio. Je ne pense plus que l’homme évolue dans un parc naturel qu’il doit respecter en suivant les pancartes en carton recyclé. L’homme n’est pas un empire dans un empire. Les insectes sont nos amis, il faut les aimer aussi. Donc, plutôt que de torturer les plantes, pense aux animaux qui grouillent, ceux qui existent depuis le pléistocène, qui rampent, qui déclenchent nos phobies, qui nous attirent, qui nous répugnent, qui nous fuient et qu’on a tant envie de toucher.

C’est naturellement humain de désirer du terrien étrange pour raviver son corps, comme un mélange de gothique et d’art nouveau pour construire du vital.

Omag.2017.BAF.1.Cosmeto_oeufs-de-fourmisMes poils

Après une bande de cire, je m’étale délicatement des oeufs de fourmis. Et en me couchant j’imagine que ces œufs vont éclorent et que les petites fourmis vont sortir et manger goulument et avec responsabilité mes bulbes de poils, avant de s’assoupir pour commencer à mourir dans un sommeil de satiété. Et puis, le jour suivant, je remets des nouveaux œufs, qui vont à nouveau éclorent et réveiller les survivantes. Les anciennes fourmis retrouveront des forces et de la productivité en voyant des nouvelles congénèrent arriver, et elles seront heureuses et joyeuses de leur expliquer ce qu’il faut faire pour être plus gourmandes de pilosités disgracieuses. Et ainsi pendant cinq jours. Les bulbes bien dévorés mourront et mes poils ne reviendront pas. En échange de quoi, j’ai été micro mangé.

Omag.2017.BAF.3.cosmeto_0001_serum-serpentMa peau

La nuit, ma peau rencontre le venin de serpent. Cet animal mue, change de peau régulièrement, reste ainsi jeune tout en grandissant. Lisse, souple et imperturbable, sa forme phalique inspire la force et la jeunesse. Précis et calme, son venin paralyse les chairs. Bien dressé, je fais de son poison un sérum, lorsqu’une caresse convertit sa morsure.

Le jour je me parre de diamants. La pierre la plus forte pour me protéger, pour renvoyer la lumière, pour régénérer.

La nature a déjà tout inventé, au tour de la femme de s’en embellir.

Par BénédicteOmag.2017.BAF.4.cosmeto_0018_creme-diamant

Recommended Posts