Allez à Montmartre, et plutôt que de planter un selfie devant une horde de Chinois agrémentée de quelques Maliens vendeurs de Tours Eiffel luminescentes, allez dont faire un tour au Musée Montmartre, redécouvrir Bernard Buffet.

Ancienne carrière d’exploitation de gypse, le quartier de Montmartre était pestiféré des fumées crachées par les plâtrières. Favelas de Paris (sans les cartels), Napoléon III transforma ce lieu dans ce qui deviendra le cocon d’Amélie Poulain. Progressivement devenu touristique, le quartier perché, où l’on accède qu’à force d’ascensions et d’escaliers, a conservé une figure rappelant volontairement le bon temps où les peintres crevaient la dalle.

Dans ce quartier qui, grâce aux touristes n’a pas connu un développement économique vulgaire, qui produit encore sa piquette d’amis, habitat Bernard Buffet. Pas loin de là, après d’assez bons restos (tout de même), vous devrez vous rendre au Musée Montmartre Jardins Renoir. Si vous vous y perdez avant le 5 mars, vous aurez plaisir de redécouvrir Bernard Buffet.

J’avoue que je ne m’attendais pas à cette muséographie : le choix a été porté sur la thématique plutôt que le chronologique. Dans un parcours chambre après chambre, on y découvre un peintre sympathique et accueillant, on y voit un travail au confluent du classicisme expressif et du pop urbain, le tout marqué de ces lignes fortes et imposantes. Le graphisme prégnant, sans doute né de la désillusion de la deuxième guerre mondiale, n’est plus une brutalité triste, mais plutôt la manière de Bernard Buffet d’arrêter de croire en un observateur neutre du monde, de montrer que le peintre voit, construit, bâtit la réalité. C’est la façon dont Bernard Buffet dévoile le desegno.

Vous vous promènerez dans une découverte progressive d’un homme. Vous croiserez l’atelier de peintre Valadon – Utrillo (merveilleusement reconstitué). Et vous vous promènerez dans les Jardins Renoir. Avant de retourner dans les chatouillements de Montmartre. Avant de redescendre dans la cohue parisienne. Je vous souhaite un agréable voyage.

Par Bénédicte

Recommended Posts

Leave a Comment