Soixante minutes en apesanteur, loin de tout le stress de la vie quotidienne, c’est possible. Ô magazine a testé pour vous, l’expérience d’isolation sensorielle au centre de flottaison « Bulles à flotter » et vous en parle ici.

La technique de flottaison

Daniel Craig, Jeff Bridges, Robert Downey, Kristen Wiig et même les astronautes de la NASAA utilisent la technique d’isolation sensorielle. Un caisson, de l’eau saturée au sel d’epson, un corps qui flotte, voilà les ingrédients de l’expérience unique dite de “flottaison”. Née aux Etats-Unis dans les année 50, la flottaison répondait d’abord aux recherches sur le cerveau humain et plus précisément, la conscience. La technique s’est ensuite développée pour devenir une véritable expérience, ouverte à tous dans le but cette fois d’accéder à un autre stade de bien-être, quasi méditatif. Grâce au sel de magnésium et à une température réglée à celle de la peau, le corps flotte facilement et l’esprit peut alors divaguer.

En France, il n’y a qu’un seul centre dédié entièrement à la flottaison : « Bulles à flotter ». J’ai décidé d’y faire un tour pour vous raconter mon expérience.

Le centre

La façade bleue claire annonce la couleur : « Bulles à flotter » est un espace à part, une bulle de relaxation. Je suis accueillie par Vincent, le fondateur du centre. Il est seul à y travailler ce jour là, et connaît son activité sur le bout des doigts, tout pour rassurer ses clients. Pour patienter, il me propose une tisane et une introduction vidéo à l’expérience, hors du commun que je m’apprête à vivre. Une fois la vidéo terminée, j’ai encore mille et une questions pour lui, et je dois avouer qu’une légère angoisse fait son apparition. Très vite Vincent m’emmène dans la salle où tout va se passer. Il s’agit d’une sorte de grande salle de bain d’environ 15m² au design nature et haut de gamme.

Le fondateur de l’institut me présente alors plus en détails, le fonctionnement de la salle, les différentes étapes auxquelles j’aurai affaire. Puis, je choisis la musique qui m’accompagnera au début de ma séance et la ponctuera : pour moi, ce sera des chants indiens. Après ça, Vincent me laisse profiter de ma séance.

Ma séance

Un peu perdue, je file me rincer sous une douche à 40° avant de commencer à flotter.

C’est bon, je suis maintenant en tenue d’Eve, seule dans cette salle bercée par ma douce musique. Je finis par m’insérer dans mon caisson en prenant soin de refermer la porte derrière moi. Je suis maintenant assise dans une véritable bulle, remplie d’eau salée à 34° qui m’arrive jusqu’au bassin. J’ai la possibilité d’éteindre la lumière du caisson pour profiter plus amplement de l’isolation sensorielle ou de la laisser allumée pour me rassurer. Pour apprécier au maximum ma flottaison, je décide d’éteindre la lumière, de lâcher prise et flotter, tout bonnement.

bulles à flotter photo 2 - o mag

Les débuts sont difficiles, mon cerveau a un peu du mal à intégrer son nouvel environnement. J’ai l’impression que mon corps bouge et part à la dérive, je me demande ce qu’il m’arrive, qu’est ce que je fous là en fait ?

Au bout de cinq minutes, mes chants indiens se taisent, la lumière de la salle laisse place au noir complet, je suis maintenant seule face au noir, au vide, je flotte et plane. Vincent m’expliquera plus tard que je n’ai pas cinq sens en repos, mais sept, le sens de l’équilibre et la perception de température étant les deux derniers. Effectivement, la sensation que je ressens est justement, l’absence de sensation. Je me sens à peine flotter, j’ai l’impression d’être en apesanteur totale, d’être dépossédée de mon propre corps.

Très vite mes muscles se détendent et je me retrouve dans un état de léthargie complète. Une multitude de pensées traverse mon esprit « combien de temps reste-t-il ? », « Mon corps bouge-t-il beaucoup » « est-ce que tout ça me fait vraiment du bien ? », mais bientôt ces pensées s’effacent pour laisser place à une expérience de demi-sommeil que je n’avais jamais connu auparavant. J’ai cette impression latente d’endormissement, de fatigue, mes pensées deviennent presque des rêves, la frontière entre lucidité et endormissement se fait mince. Je flotte dans cette eau salée et je crois littéralement rêver. Je ne peux plus trop décrire ce qui se passe pendant ces cinquante minutes de silence et d’absence totale de lumière. Le temps est élastique, je n’en ai plus la notion, comme s’il n’existait plus, mais je sais qu’à la fin de ma séance, je n’ai pas vu l’heure passer. La musique me réveille doucement, la lumière soulève légèrement mes paupières, je me réveille d’un sommeil qui n’en était pas vraiment un.

Sortie du caisson

Il est très difficile de poser des mots sur mon état au réveil, je suis simplement dans un état de bien-être absolu. Je sors rapidement de mon caisson, dans lequel je me sentais fœtus dans l’utérus de sa mère. J’ai l’impression de vivre une renaissance, de sortir d’un état de méditation. Je repasse sous la douche pour enlever le sel de mon corps, je ferme les yeux sous l’eau chaude en essayant de comprendre l’expérience que je viens de vivre. Dans la salle, j’ai tout le nécessaire pour un nettoyage efficace : coton-tige, serviette de bain, sèche-cheveux. Tout doucement je redescends tout en prenant soin de mon corps apaisé.

À la sortie de la douche, je me sens carrément « bizarre », je souris bêtement et je me sens étrangement vidée de mes émotions négatives, j’en suis presqu’émue. En discutant un peu avec Vincent, il me sort une phrase qui m’amuse de part son étonnante véracité : « quand on sort d’un caisson, le mieux c’est ce qu’on y laisse. » Je le crois et je le remercie pour l’expérience originale que je viens de vivre.

L’expérience de flottaison est ouverte à tous, et quand je dis tous, je n’exagère pas : hippie, cadres, mères de famille, ados etc., peu importe votre milieu social, votre âge, votre sexe, vous apprécierez forcément de flotter.

Alors mesdames, si vous aussi, vous souhaitez vivre une expérience d’isolation sensorielle originale, foncez flotter au centre « Bulles à flotter », seule ou accompagnée. Pour réserver, rendez-vous sur http://www.lesbullesaflotter.fr/ !

Informations pratiques :

Adresse : 32 Boulevard de la Bastille, 75012 Paris

Horaires : Du lundi au Dimanche de 9h à 22h30

Recommended Posts