Vous êtes au courant: pas de soleil sur un tatouage, surtout s’il est récent. Alors en pratique, on fait comment ? Et on risque quoi, au fait ?

Mon tatouage est récent, je risque quoi en été ?

Pas de discussion pour les tatouages de moins de 2 mois: pas de soleil du tout. La peau a subi une effraction mécanique, elle a reçu des pigments, elle est donc encore fragile et les processus inflammatoires ne sont pas terminés.

Les risques sont multiples, pour un tatouage récent:

– si le tatouage date de quelques jours, la peau n’a pas encore cicatrisé. Vous ne devez pas vous baigner, cela risquerait de retarder la cicatrisation ou de provoquer des infections. Protégez votre peau avec un pansement large, et mettez de la crème cicatrisante trois fois par jour.

– si le tatouage est cicatrisé mais date de moins de 2 mois, l’inflammation résiduelle dans la peau risque de se teinter en brun au soleil. Or ces pigmentations post-inflammatoires ne partent pas forcément, et sont toujours difficiles à traiter. Vous risquez donc une belle tache brune incrustée sur votre œuvre d’art. L’autre risque est le virage de la couleur ou la modification des contours du tatouage. Et ce de façon définitive.

En pratique on fait comment pour aller au soleil avec un tatouage récent ?

L’idéal est de ne pas se faire tatouer avant les vacances, ni durant les vacances. Il vaut mieux avoir le temps de s’occuper de son tatoo dans les semaines qui suivent la séance. La qualité des résultats en dépend.

Si vous avez tout de même décidé de partir, deux solutions s’offrent à vous:

– un vêtement couvrant sur le tatouage: coton épais et foncé, car le coton blanc, surtout s’il est mouillé, laisse passer les UV.

– un pansement ou un bandage. Pas très discret mais efficace.

– à défaut, de la crème solaire minérale 50+, à renouveler toutes les 2 heures, et après chaque baignade.

Mon tatouage est plus ancien, je peux bronzer dessus ?

Techniquement, la peau peut supporter le bronzage sur la zone tatouée.

Le risque principal à exposer son beau tatouage au soleil est de voir les couleurs se modifier: le noir vire au bleu-vert, les couleurs peuvent s’estomper, surtout les couleurs claires.

J’ai pris un coup de soleil sur mon tatouage, je fais quoi ?

Le coup de soleil sur un tatouage n’est pas plus dangereux que sur la peau non tatouée adjacente, mais les conséquences esthétiques peuvent être ennuyeuses: virage de couleur, perte de netteté des contours, taches brunes surmontant définitivement le tatouage…

Donc, il faut redoubler d’acharnement pour soigner votre brulure:

– apaisez et réparez la peau plusieurs fois par jour avec une crème cicatrisante: Cicalfate, Dermalibour, Biafine…Appliquez-en, en massant doucement, puis laissez si possible une couche épaisse sur la zone brulée. Répétez cela plusieurs fois par jour jusqu’à disparition des rougeurs, des cloques ou des croutes.

– protégez la zone brulée: évitez les frottements, ne vous réexposez pas au soleil, protégez le tatouage avec des vêtements durant la journée.

– n’arrachez pas les cloques. Si vous avez effectivement des bulles, vous pouvez à la rigueur les percer avec un instrument désinfecté, mais n’arrachez pas le toit des bulles, elles assurent un pansement naturel sur cette peau à vif.

Et pour l’année suivante, prenez-en de la graine…et ne répétez pas les mêmes erreurs. Votre tatouage, qui vous a demandé tant d’efforts, mérite des soins attentifs de votre part, non ?

Recommended Posts